Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le travail militant

 | 
Sandrine Nicourd

Première partie. Les organisations et le travail militant

1. Un engagement fort pour une institution instable

Militants syndicaux dans les conseils de Prud’hommes

Laurent Willemez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les travaux sociologiques consacrés au syndicalisme ont d’abord mis en avant la « crise » que connaît l’engagement syndical depuis la fin des années 1970 : on évoque souvent la « désyndicalisation », le « tarissement » du militantisme syndical ou encore le « déclin du mouvement syndical », en entendant par là à la fois l’affaiblissement quantitatif des adhérents et l’effritement qualitatif de l’intensité de mobilisation et d’investissement des militants1. D’autres auteurs ont tenté de réinsérer le syndicalisme salarié comme le mouvement patronal2 dans une perspective plus systémique en revenant sur la place des organisations syndicales et professionnelles au sein des « relations professionnelles3 », ce qui conduit à privilégier une approche macro-sociologique qui n’est pas intéressée prioritairement par les conditions et les pratiques d’engagement d’un certain nombre d’individus dans des activités de défense syndicale, qu’elle soit salariée ou patronale.

Il est alors possible de prop...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540