Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le travail militant

 | 
Sandrine Nicourd

Table des matières

Claude Dubar

Préface

Sandrine Nicourd

Introduction

Pourquoi s’intéresser au travail militant ?

Les obstacles à une sociologie des engagements
Les récits d’engagement : les biographies dans leurs époques
Une sociologie des collectifs d’engagement

Première partie. Les organisations et le travail militant

Laurent Willemez

1. Un engagement fort pour une institution instable

Militants syndicaux dans les conseils de Prud’hommes

Une institution structurellement instable
Un engagement qui se maintient dans le temps
Une organisation du travail régulée et une morale prud’homale
Philippe Cibois

2. La construction sociale de la vocation sacerdotale

Le travail du repérage des dispositions à la vocation
Le dispositif ecclésial de la vocation
Encadrement et « liberté »
Isabelle Lacroix

3. Maintenir son engagement en prison

Le cas des militants basques

Le travail militant des prisonniers « politiques » basques
L’importance des rites dans le soutien organisationnel du détenu à l’extérieur des prisons
Le « travail émotionnel » autour de la figure héroïque du prisonnier

Deuxième partie. Comment se construisent les compétences militantes?

Sandrine Nicourd

4. Travail associatif et travail syndical : la proximité des répertoires d’action

Les relations de pouvoir construisent les engagements
Le cadre normatif des relations avec les « adhérents »
Elsa Lagier

5. Les ressorts d’un collectif improbable dans une association de locataires en banlieue

L’association : un collectif restreint de personnes au profil atypique
Contexte local et Grand projet de ville à l’origine des modes de légitimation de l’association des locataires
Apprentissages du travail associatif : un collectif précaire qui se maintient
Béatrice De Gasquet

6. Devenir militant(e) à la synagogue

Qu’appelle-t-on les « militants » dans le cas d’une organisation religieuse ?
Deux organisations du travail militant
Des dispositifs organisationnels qui fabriquent du militantisme
Des stratégies situées

Troisième partie. Fragilité des collectifs d'engagements

Catherine Lenzi

7. L’injonction à l’autonomie comme mode de sélection sociale des militants des SEL

L’action collective dans un SEL entre militants reconvertis et conversion identitaire
L’engagement comme un travail organisé
L’échange de travail dans un SEL, moteur de mobilisation et de disqualification sociale
La « solidarité active » comme injonction à l’autonomie
Xavier Dunezat

8. La production du désengagement dans les mobilisations de « sans »

Du travail prescrit au travail séparé : la fabrication des processus de sélection sociale
Souffrances au travail et désengagement
Didier Demazière, François Horn et Marc Zune

9. Sociabilité et contrôle social dans les collectifs de développement de logiciels libres

Une sociabilité diversifiée
Des reconnaissances différenciées
Un contrôle social diffus
Sandrine Nicourd

Conclusion

Les organisations militantes : un ordre régulé fragile