Desktop versionMobile Version

Les récidivistes

 | 
Jean-Pierre Allinne
, 
Mathieu Soula

Deuxième partie. Traiter la récidive et le récidiviste, XIXe-XXe siècles

Les récidivistes au cœur de la réforme pénitentiaire (1945-1970)1

Jean-Claude Vimont

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändlern im PDF- und ePub-Format online erworben werden, wenn der Verlag diesen kommerziellen Vertrieb gewählt hat. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

La récidive, ce moteur de l’innovation pénale, est fréquemment à l’origine de dispositions répressives, d’aggravations de peines ou encore de mesures de sûreté pour répondre aux angoisses d’une société à une époque donnée. Nous souhaiterions présenter un tout autre processus : la récidive à l’origine de dispositifs humanistes atténuant les sanctions encourues. « Nos frères les récidivistes », écrivait Pierre Cannat en 1942. Plutôt que de rejeter, de sanctionner, d’éliminer des prisonniers récidivistes, une politique pénitentiaire, impulsée par des chrétiens, des anciens résistants, fit le pari de croire en ces hommes, d’espérer en leur rédemption ou, à défaut, en leur réinsertion sociale. Foi et espoir dans l’homme animèrent une expérimentation originale en direction des récidivistes relégués que l’on n’acheminait plus en Guyane depuis 1938.

Quand les historiens se réfèrent aux quatorze points de réforme Amor en 1945, c’est pour souligner les principes humanistes de cette politique p...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search