Version classiqueVersion mobile

Les récidivistes

 | 
Jean-Pierre Allinne
, 
Mathieu Soula

Première partie. Regards croisés sur la récidive et les récidivistes, XIXe-XXe siècles

La doctrine pénaliste et la récidive au XIXe siècle

Jean-Louis Halpérin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Toute réflexion sur la récidive dans le droit pénal français du XIXe siècle part, depuis 1982, de l’étude magistrale consacrée à cette « obsession créatrice » par le regretté Bernard Schnapper1. Notre intention n’est pas ici de remettre en cause les acquis de cette contribution de premier ordre qui, avec beaucoup d’autres de ce maître, a ouvert des « voies nouvelles en histoire du droit ». Plus modestement, en nous appuyant sur les analyses de Bernard Schnapper, nous voudrions nous interroger sur deux phénomènes qui parcourent, de manière probablement inégale, le XIXe siècle. Il s’agit, tout d’abord, de l’existence d’un courant – que Bernard Schnapper considérait « assez mince » – qui se montre hostile à une trop grande sévérité à l’égard des récidivistes. Quels étaient les arguments, les méthodes, les buts et l’influence de ces pénalistes dont l’opinion paraît si éloignée des discours actuels sur la récidive ? C’est ce que nous demanderons dans un premier temps, avant d’envisager l...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search