Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les religieuses de Castille

 | 
Ghislain Baury

Deuxième partie. Les cisterciennes castillanes et l’ordre : de l’indépendance à l’assujettissement

Chapitre V. L’assujettissement à la royauté castillane (1187-1230)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La fondation de Las Huelgas constitue un tournant de l’histoire des cisterciennes de Castille à plus d’un titre. Alphonse VIII s’attacha immédiatement à réunir dans sa fondation un chapitre général d’abbesses. L’assemblée qui eut lieu dans cette abbaye en 1189 a beaucoup attiré l’attention des historiens, suscitant des interprétations très variées et parfois contradictoires. L’histoire du genre l’a considérée comme un moment charnière du progrès de la condition féminine, pensant observer à cette occasion l’organisation autonome des pratiques monastiques par les religieuses1. Les historiens de l’Église y voient souvent, quant à eux, une preuve de l’existence officielle d’une branche féminine de l’ordre cistercien à cette date. Leurs réflexions ne tenaient cependant pas suffisamment compte du contexte local, notamment de l’importance du patronage des ricoshombres, ainsi que de la place de Las Huelgas dans la politique ecclésiastique d’Alphonse VIII. Il est donc nécessaire de réinterpr...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540