Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les religieuses de Castille

 | 
Ghislain Baury

Préface

Adeline Rucquoi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le monachisme féminin a longtemps posé de sérieux problèmes à la hiérarchie ecclésiastique. La plupart des règles monastiques, depuis celle de saint Pacôme au IVe siècle et de saint Benoît au VIe siècle, ou encore, pour la Péninsule ibérique, celles de saint Isidore et de saint Fructueux de Braga au VIIe, intéressent l’orientation spirituelle de communautés masculines qui ont choisi de vivre ensemble. Rares sont alors les textes qui prennent en compte le désir de certaines femmes d’adopter également une vie en commun dédiée à la prière et au service divin : saint Augustin adapte pour elles, dans sa lettre 211, certaines normes du Praeceptum qu’il avait rédigé en 397, Césaire d’Arles élabore vers 515 pour sa sœur Cesaria une Regula ad virgines, et Léandre de Séville écrit pour la sienne, Florentina, vers 580 un De institutione virginum. Aux VIe et VIIe siècles, les communautés féminines s’installent souvent à proximité des monastères masculins dans les villes, ou occupent des villae ...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540