Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les cadres à l'épreuve du travail

 | 
Olivier Cousin

Chapitre VI. Cadre : un statut

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les cadres représentent une spécificité française. Terme pratiquement intraduisible, il n’a souvent pas d’équivalence dans les autres pays européens. Seuls la Belgique, l’Espagne et l’Italie nomment cadres ceux que les autres pays ne nomment pas ou regroupent sous le terme plus général de col blancs. En Allemagne, cette catégorie n’existe pas et, dans les pays anglo-saxons elle est scindée en trois groupes : les exécutives, les managers et les professionnals. Être cadre, c’est d’abord un statut, un titre, une étiquette, bien plus qu’un travail. Le titre donne des indications de la place occupée par les individus dans la division sociale du travail, mais n’a que très peu de valeur descriptive quant au contenu de leurs activités. En abordant le statut, c’est donc un autre regard sur le travail qui s’impose. Les acteurs ne font plus référence à leurs activités, à leurs engagements, aux ruses et à leurs marges d’action, ni aux contraintes qu’ils subissent, ils se placent sur un autre re...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540