Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les cadres à l'épreuve du travail

 | 
Olivier Cousin

Chapitre IV. La concurrence des réseaux

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le travail ne se résume pas à l’activité, il s’inscrit dans un collectif : un service, une unité, une direction, une entreprise. R. Sainsaulieu a montré toute l’importance, dans la construction des identités professionnelles, du collectif de travail, qui agit à la fois comme une ressource pour les acteurs et comme un moyen de consolider les identités. L’identité personnelle, écrit-il, passe et s’appuie sur la reconnaissance par les autres, par les groupes de pairs et les collègues, mais aussi par la chaîne hiérarchique1. Si le travail, dans les enquêtes, est cité immédiatement après la famille comme un des ressorts de l’identité2, c’est parce qu’il recouvre plusieurs dimensions, dont celle d’inscrire les individus dans la société à travers la place que l’on accorde à tel ou tel type d’activité. Pour les cadres, cette dimension de l’identité est d’autant plus forte et présente que leur identité est au moins autant construite sur leur activité que sur la place qu’ils occupent dans l’o...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540