Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les cadres à l'épreuve du travail

 | 
Olivier Cousin

Chapitre III. Des manières de faire

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La charge de travail, dans sa complexité et sa diversité, représente la part de l’activité prescrite, celle que l’entreprise exige de ses salariés. En parallèle, et parfois en opposition, les salariés évoquent l’autre versant du travail : ce qu’ils accomplissent au quotidien. Le réel de l’activité1 ne présente pas seulement le moyen de mesurer la distance entre ce que l’entreprise prétend faire et fait faire, et ce que ses salariés font. Il est aussi un moyen pour eux de s’exprimer sur leur travail, de révéler ce qu’il mobilise et représente. Le travail apparaît alors comme inévitablement complexe, et bien souvent, au premier abord, confus et contradictoire. Car l’évocation du travail, dans le sens de l’activité effectuée et à réaliser par les salariés, mêle plusieurs registres. Les salariés s’expriment autant sur ce qu’ils font et ce qu’ils devraient faire, sur ce qu’ils ne peuvent pas faire, sur l’écart entre ce qu’ils font et ce pour quoi ils sont payés. L’évocation du travail es...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540