Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les réfugiés acadiens en France

 | 
Jean-François Mouhot

Appendices

Bibliographie et sources

Texte intégral

Sources primaires

Note : ce qui suit n’est qu’une présentation sommaire des sources consultées. Pour plus de détails, se reporter aux annexes de la thèse à l’origine de ce livre (disponibles sur le site www.septentrion.qc.ca/acadiens).

L’une des difficultés de l’étude des Acadiens et des Canadiens en France est l’extrême dispersion des sources. Pour ne parler que des fonds d’archives manuscrits, je me suis rendu dans les lieux suivants : Centre d’études acadiennes (CEA, Université de Moncton, Nouveau-Brunswick, Canada) ; Archives et Bibliothèque nationale (Fonds des Manuscrits) de France (Paris) et Bibliothèque et Archives Canada (Ottawa), Archives du ministère des Affaires étrangères (Paris) et Service historique de l’Armée (Vincennes) ; Archivo General de Indias (Séville, Espagne) ; Service historique de la Marine (Brest et Rochefort) ; Archives départementales : AD Vienne (Poitiers), AD Ille-et-Vilaine (Rennes), AD Loire-Atlantique (Nantes), AD Gironde (Bordeaux), AD Charente-Maritime (La Rochelle), AD Indre-et-Loire (Tours), AD Loir-et-Cher (Blois), AD Côte d’or (Dijon) (sondages), AD Doubs (Besançon) (sondages) ; Archives municipales : Saint-Malo, Nantes, Tours, Blois, Loches ; Collections particulières : Collection Baby (archives de l’Université de Montréal) ; Archives générales de la Congrégation du Saint-Esprit (Chevilly-Larue) ; Bibliothèques municipales (fonds manuscrits) : Bordeaux (Manuscrit Ms 1480), Tonnerre (fonds Chevalier d’Éon), Tours (Total : 28).

J’ai par ailleurs consulté des fonds provenant des lieux suivants1 : Archives nationales, fonds des Colonies (Aix en Provence) ; Service historique de la Marine à Cherbourg ; Archives municipales (AM) : Cherbourg ; Le Havre (extraits de la bobine F 1069 au CEA) ; Boulogne sur Mer ; Archives départementales (AD) : Calvados (Caen) ; Finistère ; Morbihan (CEA F 1040) ; Seine-Inférieure (aujourd’hui Seine-Maritime) ; Archives diocésaines de Coutances ; Archives du Séminaire de Québec (fonds Casgrain) ; Fonds d’archives de la sacrée congrégation de la Propagande de la foi (Propaganda Fidès) (Vatican) ; Documents du Public Record Office (Londres) et du Colonial Office (idem) ; Archivo Historico Nacional (Madrid) (Total : 14).

J’ai également communiqué par courrier avec les archives suivantes pour rechercher des pièces judiciaires ayant impliqué des Acadiens : AD Manche (Saint-Lô) ; AD Côtes d’Armor (Saint-Brieuc).

Diverses recherches complémentaires aux miennes ont été menées, à ma suggestion, par les personnes suivantes : MM. Alain Roman (archives municipales de Saint-Malo) ; Jacques Nerrou (Archives départementales de La Rochelle et Service historique de la Marine à Rochefort) ; Gérard-Marc Braud (registres de catholicité de Nantes et région).

Une documentation abondante et variée a été préservée. Les Acadiens ont dépendu officiellement jusqu’au 1er juillet 1773 du ministère de la Marine. Or, la correspondance entre les secrétaires d’État successifs, les administrateurs des ports (commissaires et intendants) et les missionnaires des Acadiens, conservée dans la série B des Colonies (correspondance au départ), a été inventoriée et résumée pièce par pièce par des inventaires canadiens. Les lacunes peuvent être complétées par les fonds correspondants des archives des ports où séjournèrent des Acadiens ainsi que dans l’important fonds de la série Marine B3 (lettres adressées au ministère de la Marine en provenance des intendants, commissaires et commandants des ports de France et des colonies). Un très important registre (Ms 1480), séquestré pendant la période révolutionnaire et conservé à la bibliothèque municipale de Bordeaux, contient la plus grande partie de la correspondance relative aux réfugiés du commissaire général Antoine-Philippe Lemoyne, chargé par le ministre de s’occuper du reclassement des Acadiens dans les années 1772-1774. N’oublions pas l’établissement des Acadiens à Belle-Île-en-Mer dont la réalisation fut l’œuvre des États de Bretagne et qui est extraordinairement bien documenté dans la série C des Archives d’Ille-et-Vilaine.

Pour la période postérieure à juillet 1773, époque à partir de laquelle les Acadiens sont placés directement sous la responsabilité du Contrôle général, la documentation, plus dispersée, est constituée essentiellement de quelques cartons2 de papiers produits par les bureaux du Contrôle général des finances, ainsi que par la correspondance des intendants de provinces dans lesquelles se trouvaient des Acadiens3 (série C) (une partie de la documentation a été microfilmée et a été consultée, pour plus de facilité, à Ottawa). Concernant spécifiquement l’établissement des Acadiens dans le Poitou, la correspondance de Pérusse D’Escars conservée à Poitiers est riche de nombreux détails. À cela, il faut encore ajouter la correspondance diplomatique conservée aux archives du ministère des Affaires étrangères, et particulièrement abondante pour la période de rapatriement des Acadiens d’Angleterre (en 1763) ou celle du départ vers la Louisiane en 1785 (divers contacts sont alors noués entre la France et l’ambassade d’Espagne au sujet des Acadiens). Une correspondance espagnole parallèle à celle existant au Quai d’Orsay a été dépouillée : il s’agit de la correspondance entre Peyroux de la Coudrenière, Olivier Terriot et l’ambassade d’Espagne à Paris (Archivo Historico Nacional, Madrid) et un très intéressant dossier constitué par Olivier Terriot et rapportant ses démarches en 1784-1785 (Archivo General de Indias, Séville). Enfin, les registres de délibération des conseils municipaux et la correspondance des maires des villes dans lesquelles a séjourné un gros contingent d’Acadiens (Saint-Malo pour la période 1758-1773 et Nantes pour la période 1775-1785) ont été dépouillés systématiquement4. Voilà pour la correspondance administrative, qui forme la plus grosse partie de la documentation sur les Acadiens réfugiés en France5.

À cette correspondance administrative, il faut ajouter les nombreuses sources utilisées en particulier par les généalogistes : listes d’embarquement/débarquement (conservées le plus souvent dans les archives maritimes), registres de catholicité (qui peuvent parfois fournir des détails intéressants tant sur les manières de désigner les Acadiens que sur les liens de parenté des individus). Plusieurs de ces sources ont été publiées dans des ouvrages munis le plus souvent d’index, ce qui permet évidemment un gain de temps énorme par rapport aux possibilités d’Ernest Martin, pour rester dans le même exemple.

La correspondance administrative dans laquelle je me suis plongé a été très utile pour comprendre et expliquer les actions du gouvernement, de manière beaucoup plus détaillée (et critique) que Martin. Mais l’un des principaux problèmes des ouvrages écrits sur les Acadiens en France jusqu’à présent est qu’ils ont toujours beaucoup trop dépendu de ces sources administratives qui ne donnent toujours qu’une version officielle des événements, et qui restent souvent à la surface des problèmes. Les historiens canadiens, qui dépendent eux aussi souvent majoritairement des mêmes sources pour faire l’histoire du Canada pendant le régime français, ont conscience (au moins depuis Louise Dechêne) qu’il ne faut pas prendre les rapports des intendants ou des gouverneurs au pied de la lettre, et qu’ils reflètent plus les souhaits et les désirs du gouvernement que la réalité. Pour ne pas être prisonnier de ces sources, j’ai tâché autant que faire se peut de diversifier ma documentation et j’ai fait dans ce domaine des découvertes qui sont soit totalement inédites, soit n’ont jamais été exploitées dans le cadre d’une étude sur les Acadiens en France : j’ai ainsi eu le bonheur de retrouver plusieurs lettres – dont une dizaine de lettres privées – échangées entre la France et l’Amérique par divers exilés acadiens ; j’ai pu également prendre connaissance d’une série de documents relatifs à des « dispenses de consanguinité ou d’affinité » qui projettent un éclairage inédit sur le quotidien des migrants6. Enfin, le dépouillement d’archives judiciaires a permis de mettre à jour des documents restés jusqu’ici totalement inconnus concernant des Acadiens impliqués dans des affaires de contrebande et de rébellion.

J’espère donc avoir pu non seulement relire avec un œil neuf et critique des sources anciennes partiellement connues, mais également avoir fait quelques avancées archivistiques conséquentes permettant d’éclairer sous un jour nouveau les conditions de séjour des Acadiens en France.

Sources primaires imprimées

Rapports des archives publiques du Canada (RAPC) (parfois aussi cités sous le titre Rapport sur les archives canadiennes), nombreuses années, en particulier le volume 2 de l’année 1905 (cité dans le texte sous la forme : RAPC 1905-II).

BUGEON, Guy et Monique HIVERT-LE FAUCHEUX. Les Acadiens partis de France en 1785 pour la Louisiane : listes d’embarquement. Poitiers-Rennes (tapuscrit), 1988.

CASGRAIN, abbé H. R. Collection de documents inédits sur le Canada et l’Amérique, publiés par le Canada-Français. Québec, Demers, 1888-1891.

------, « Lettres et mémoires de l’abbé de L’Isle-Dieu (1742-1774) », Rapport des archives de la province de Québec, 16, 17, 18 (1935-1938), p. 273-410 ; 331-459 ; 147-253.

DUVAL, Louis, et conservateur de la bibliothèque de Niort, Mémoire sur les Acadiens présenté à Nosseigneurs du clergé de France assemblés à Paris au mois de juillet 1775, en vue d’obtenir une subvention annuelle de 300 000 livres pour faire face aux frais d’établissement de Monthoiron (Poitou), Niort, L. Clouzot, 1867.

LANCO, Joseph Marie, « Les Acadiens à Belle-Île-en-Mer. Correspondance de M. l’abbé le Loutre, missionnaire apostolique, avec M. le baron de Warren, maréchal des camps et armées du Roy, commandant pour le Roy à Belle-Isle », Supplément au « Lys », Bulletin mensuel de la paroisse et du pèlerinage de Notre-Dame du Roncier, Josselin, diocèse de Vannes, Morbihan, (mars 1924).

RAYNAL, abbé de. Histoire politique et philosophique des établissements et du commerce des Européens dans les Deux Indes. 1770.

RIEDER, Milton P. The Crew and Passenger Registration Family Groups of the Refugee Acadians Who Migrated from France to Spanish Louisiana in 1785. Metairie, Louisiana, 1965.

RIEDER, Milton P., et Norma GAUDET-RIEDER. The Acadians in France, 1762-1776, Metairie, Louisiana, 1967-1973. vol. I, Rolls of the Acadians living in France distributed by towns for the years 1762 to 1776, vol. II, Belle Isle en Mer Registers, La Rochette Papers, vol. III, Archives of the Port of Saint-Servan, vii-143, vi-134, et vi-108 p.

S.n., Relation de ce qui s’est passé en Acadie, au sujet de 9 000 Français neutres, qui ont mieux aimé perdre leur fortune et leur liberté que de prendre les armes contre la France, s.l., s.d. [probablement 1755] (BNF, 4 Lb 38 699).

Sénat/Assemblée nationale. « Rapport fait au nom de la commission du budget chargée d’examiner les projets de loi ayant pour objet d’ouvrir au Ministre du Commerce sur l’Exercice 1884, un crédit supplémentaire de 10.603 francs pour les secours aux colons de Saint-Domingue, réfugiés de Saint-Pierre et Miquelon et du Canada ». (1884) (BNF, 4-LE 95-3 ; 1884, EXTR, 163).

Sources secondaires

Séjour des Acadiens en France, en Angleterre ou dans les colonies françaises

ABBAD, Fabrice, « Des Nantais au service du roi d’Espagne : l’émigration acadienne en Louisiane en 1785 », dans Le Canada atlantique. Actes du Colloque de Nantes, 15-16 octobre 1982, Nantes, Association française d’études canadiennes, 1982, p. 95-104.

BAUDRY, J. Étude historique et biographique sur la Bretagne à la veille de la Révolution, à propos d’une correspondance inédite (1782-1790). Paris, H. Champion, 1905.

BOURDE DE LA ROGERIE, Henri. Introduction. Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790. Finistère. Archives civiles, série B. Tome III. Quimper, A. Jouen, 1902.

BOYER-VIDAL, Yves. Le retour des Acadiens. Errances terrestres et maritimes (1750-1850). Éditions du Gerfaut, 2005.

BRANDILY, Daniel, « Les Acadiens à Pleudihen [titre exact incertain] », Le Babillard (Pleudihen), (août 1995), p. 21-29.

BRASSEAUX, Carl A. The Founding of New Acadia: The Beginnings of Acadian Life in Louisiana, 1765-1803. Baton Rouge, Louisiana State University Press, 1987.

------. Scattered to the Wind: Dispersal and Wanderings of the Acadians 1755-1809. Lafayette, 1991.

BRAUD, Gérard-Marc. Les Acadiens en France, Nantes et Paimbœuf, 1775-1785. Approche généalogique. Ouest éditions, 1999.

------. De Nantes à la Louisiane. Lhistoire de lAcadie, lodyssée dun peuple exilé. Ouest éditions, 1994.

------, « La déportation des Acadiens et leur descendance en France », Centre généalogique de l’Ouest, 66, (1991), p. 7-14.

------, « Des patriotes acadiens à Nantes pendant la Révolution française », Bretagne-Acadie-Louisiane, no 44.

------, « L’odyssée acadienne à travers une famille Aucoin de Martin à Alexandre », Cahiers de la Société historique acadienne, vol. 31, nos 3-4 (décembre 2000).

BRÉBEL, abbé Eugène. Essai historique sur Pleudihen sur Rance, s.l., 1916.

BRUN, Régis Sygefroy, « Le séjour des Acadiens en Angleterre et leurs traces dans les archives britanniques, 1756-1763 », Cahiers de la Société historique acadienne, IV, 2 (1971), p. 62-68.

BUGEON, Guy-Charles. Les Fermes acadiennes du Poitou et leurs occupants de 1774 à 1793. Archigny, 1996.

CAILLEBEAU, Maurice. Les secours aux Acadiens pendant la Révolution française et leur intérêt pour la recherche généalogique (manuscrit non publié, CEA, Moncton, 588–1–1), 1978.

CASGRAIN, Henri Raymond. Un pèlerinage au pays d’Evangeline. Paris, Cerf, 1889 (1885 ?).

CAZAUX, Yves. L’Acadie. Histoire des Acadiens du XVIIe siècle à nos jours. Paris, Albin Michel, 1992.

CÉRINO, Christophe, « Les Acadiens à Belle-Île-en-Mer : une expérience originale d’intégration en milieu insulaire à la fin du XVIIIe siècle », Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, 110, 1 (2003), p. 115-124.

CHERUBINI, Bernard, « Les Acadiens en Guyane française : des colons exemplaires pour une colonisation en dilettante (1762-1772) », Bulletin du Centre d’histoire des espaces atlantiques, 5, (1990), p. 157-196.

------, « L’odyssée des Acadiens dans la Caraïbe ou les théories humorales de la créolisation », Cahiers de la Société historique acadienne, 26, 1 (janvier-mars 1995), p. 5-22.

COLLAS, Georges. Un cadet de Bretagne au XVIIIe siècle, René Auguste de Chateaubriand, comte de Combourg (1718-1786) d’après des documents inédits sur la vie maritime, féodale et familiale en Bretagne au XVIIIe siècle. Paris, Librairie A.G. Nizet, 1949.

CORMIER, Isabelle, L’intégration des Acadiens à Belle-Île-en-Mer, mémoire de maîtrise (histoire), Poitiers, mai 2001.

COSTA, Fernando Solano, « La Emigración acadiana a la Luisiana española », dans Jerónimo Zurita. Cuadernos de Historia, 1951 (publié en 1954), p. 85-125.

CURZON, Alfred de, « Les Acadiens à Liverpool », La Grand’Goule (Poitiers), (1930), p. 5-6.

D’ENTREMONT, Clarence-Joseph, « Documents inédits de la famille Mius d’Entremont d’Acadie », Mémoires de la Société généalogique canadienne-française, XIX-XX, 97-100 (1968-1969), no 97, p. 143-166 ; no 98, p. 216-233 ; no 99, p. 19-46 ; no 100, p. 67-78.

------. Histoire du Cap Sable de l’An Mil au traité de Paris, 1763, Eunice (Louisiana), Hebert Publication, 1981.

DALIGAUT, Marguerite, « Les Acadiens prisonniers en Angleterre », Cahiers de la Société historique acadienne, 34, p. 160-162.

------, « L’arrivée des Acadiens à Belle-Île », Bulletin de l’Association pour l’histoire de Belle-Île-en-Mer, 4, (1964).

------, « Secours aux Acadiens sous la Révolution », Bulletin de l’Association pour l’histoire de Belle-Île-en-Mer, 54, (1977), p. 8-14.

DALIGAUT, René. « Les Acadiens en Bretagne (suivi de État des familles acadiennes passées dans l’Isle de B.I. en mer au 1er nov. 1765) », Cahiers Iroise, I, 3 (1954), p. 24-29.

DAVID, Jean Stanislas. Essai de comparaison du sort des réfugiés acadiens et canadiens de 1758 à 1798 dans les ports de Rochefort, La Rochelle et de Nantes, mémoire de maîtrise (histoire), La Rochelle, Université de La Rochelle, 1998-1999.

DEBIEN, Gabriel, « Les Exilés acadiens après leur départ du Poitou », La Revue du Bas-Poitou et des provinces de l’Ouest, 2 (mars-avril 1972).

------, « The Acadians in Santo-Domingo: 1764-1789 », dans Glenn R. Conrad, The Cajuns: Essays on their History and Culture, La Fayette, University of Southern Louisiana, 1978, p. 21-96.

------, « Les Acadiens réfugiés aux Petites Antilles (1761-1791) », Cahiers de la Société historique acadienne, 15, 2-3 (juin et septembre 1984), p. 57-99.

DELAVAUD, L., « Documents poitevins et saintongeais. I. Les Acadiens dans les landes de Châtellerault ; le Marquis de Pérusse D’Escars et M. Sarcey de Sutières », Revue poitevine et saintongeaise, 53, (15 juillet 1888), p. 1-4.

DEMEULENAERE-DOUYERE, Christiane, « L’État “réparateur” des accidents de l’Histoire : l’exemple des secours aux colons spoliés », Revue administrative, no spécial « Regards croisés de l’administration sur les personnes », 2007, p. 74-84.

------, « L’accueil en métropole des colons réfugiés d’Amérique du Nord, vu au prisme des secours de l’État (XIXe siècle) », dans GUILLAUME, Pierre et TURGEON, Laurier (dir.), Regards croisés sur le Canada et la France. Voyages et relations du XVIe au XXe siècle, actes des congrès des sociétés historiques et scientifiques, 130e, Paris, Éditions du CTHS, Québec, Presses de l’Université Laval, 2007, p. 295-306.

DESCOTTES, Dr Edouard, « Acadie et Acadiens », Annales de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Saint-Malo. Année 1960, (1961), p. 118-136.

DESEILLE, Ernest, « Les Canadiens (Acadiens) de l’île Saint-Jean à Boulogne (1758-1764) », Cahiers de la Société historique acadienne, 4, 5 (1972 [1887]), p. 200-204.

DUHAMEL, M., « Tentative de Colonie acadienne en Corse », Revue des Sociétés savantes des départements, publiée sous les auspices du ministère de l’Instruction publique, des Cultes et des Beaux-Arts, cinquième série, VIII (année 1874-2e semestre).

ECKENDORFF, Guillaume, La Correspondance des classes à Cherbourg, 1756-1766, mémoire de maîtrise, Université de Caen, 1998.

------, « Les Acadiens à Cherbourg », dans Les Normands et l’Outre-Mer. Congrès des Sociétés historiques et archéologiques de Normandie, Caen, Annales de Normandie, 2001, p. 21-33.

------, « Les réfugiés acadiens à Cherbourg (1758-1790) », Cahiers de la Société historique acadienne, 32, 2 (2001), p. 110-117.

FARAGHER, John Mack. A Great and Noble Scheme: The Tragic Story of the Expulsion of the French Acadians from their American Homeland. New York et Londres, W. W. Norton et Cie, 2005.

FONTENEAU, Jean-Marie. Les Acadiens citoyens de l’Atlantique. Rennes, Éditions Ouest France, 2001 (1996).

FOUCQUERON, Gilles. Saint-Malo, 2 000 ans d’histoire. Saint-Malo, Corlet, imp., 2001 (1999).

GALLANT, Patrice, « Les exilés acadiens en France », Cahiers de la Société historique acadienne, II, 10 (juillet-septembre 1968), p. 266-273.

GARDA, Claude, « L’abbaye de l’Étoile et les Acadiens en Poitou au XVIIIe siècle », Cahiers de la Société historique acadienne, 17, 3 (1986), p. 94-102.

GODRET, Michèle, « Mariages acadiens à Cherbourg », Racine et Rameaux français d’Acadie, 26 (2e semestre 2002), p. 9-17.

GOSSELIN, Auguste, « Encore le Père de Bonnécamps 1707-1790 », Mémoires de la Société royale du Canada, deuxième série, III (1897-1898), p. 103-117.

GRIFFITHS, Naomi E. S., The Acadian Deportation: Causes and development, thèse de doctorat, University of London, 1969.

------, « Acadians in Exile: the Experiences of the Acadians in the British Seaports », Acadiensis, IV, 1 (1974).

------, « The Acadians Who Had a Problem in France », Canadian Geographic, 101, 4 (1981), p. 40-45.

------. L’Acadie de 1686 à 1784. Contexte d’une histoire. Moncton, Éditions d’Acadie, 1997 (1992).

GUILLEMET, Dominique, « Les Acadiens de Belle-Île-en-Mer : légende noire et histoire en (re)-construction », Acadiens, mythes et réalité. Études canadiennes, 37, (1994), p. 127-144.

------, « Acadie généalogique et lieux de mémoire français : les exemples de Belle-Île-en-Mer et du Poitou », dans L’Acadie plurielle. Dynamiques identitaires collectives et développement au sein des réalités acadiennes, Moncton, Centre d’études acadiennes, 2003, p. 75-103.

GUILLEMET, Dominique, et Damien ROUET. « Après la déportation, l’exil. Canadiens et Acadiens dans le Centre-Ouest », dans Mickaël Augeron et Dominique Guillemet, Champlain ou les portes du Nouveau-Monde. Cinq siècles d’échanges entre le Centre-Ouest français et l’Amérique du Nord, Poitiers, Geste, juin 2004.

HAIZE, Jules. Saint-Servan sous la Révolution. Une commune bretonne pendant la révolution. Histoire de Saint-Servan, Ille-et-Vilaine, de 1789 à 1800. Saint-Brieuc, Les Presses bretonnes et Rue des Scribes, 1989 (1907).

HEBERT, Donald J. Acadians in exile. Cecilia, La, Hebert Publications, 1980.

HERPIN, Julien, « Les Acadiens déportés dans la région malouine », Nova Francia, III, 2 (1927).

------, « Les Acadiens déportés dans la région malouine. Étude lue à la Société archéologique de Saint-Malo le 18 juin 1934 », Annales de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Saint-Malo. Année 1934, (1935), p. 45-56.

HODSON, Christopher. Conversations with Power: The Acadians’ Atlantic, 1755-1785. Working Paper, Atlantic Seminar, Harvard, 2003.

HOREAU, Yves, « Basile Henry, syndic des Acadiens à Nantes et sa descendance pendant la révolution française », Bretagne-Acadie-Louisiane : la lettre, no 47, (décembre 2001), p. 9-15.

KOREN, Henry J. Aventuriers de la mission. Les spiritains en Acadie et en Amérique du Nord (1732-1839). Paris, Karthala, 2002.

LAUVRIÈRE, Émile. La Tragédie dun peuple. Histoire du peuple acadien de ses origines à nos jours. Paris, Henry Goulet, 1924 (1re édition : Paris, Brossard, 1922).

------. Brève histoire tragique du peuple acadien : son martyre et sa résurrection. Paris, Librairie d’Amérique et d’Orient, 1947.

Le FAUCHEUX, Monique, « Mes ancêtres d’Acadie : les “Hors-venus” à Saint-Suliac (Ille-et-Vilaine), 1764-74 », Cercle généalogique d’Ille-et-Vilaine, 1, 1 (1er trimestre 1987), p. 10-14.

------, « Les patronymes des Acadiens de Saint-Malo, 1758-1785 », Cahiers de la Société historique acadienne, 18, 3 (1987), p. 122-139.

Le GUENNEC, Louis. Les Barbier de Lescoët : une famille de la noblesse bretonne. Quimper, 1991 [1935 ?].

Le TOQUIN-VINET, Suzanne. Acadie Belle-Isle-en-Mer. Vannes, 1970.

MAGORD, André, et autres. L’Acadie plurielle. Dynamiques identitaires collectives et développement au sein des réalités acadiennes. Poitiers, 2003.

MAGORD, André, Rodrigue LANDRY et Réal ALLARD, « Identités acadiennes en Louisiane, en Poitou et à Belle Île », Études canadiennes/Canadian Studies, 37 (décembre 1994), p. 159-180.

MARTIN, Ernest. Les Exilés acadiens en France au XVIIIe siècle et leur établissement en Poitou. Paris, Hachette, 1936 (réédition en fac-similé, Brissaud, Poitiers, 1979).

------, « Accueil et logement des réfugiés acadiens dans le Châtelleraudais en 1773 », Bulletin des cousins acadiens du Poitou (mars 1990), p. 5-11.

------, « La revue du commissaire général à la Marine Lemoyne », Bulletin des cousins acadiens du Poitou, 26 (septembre 1990).

MASSÉ, Claude, « Les familles acadiennes présentes à Bordeaux pendant la révolution et le premier empire », Cahiers de la Société historique acadienne, 10, 1 (mars 1979), p. 12-46.

MASSÉ-DAIGLE, Claude. Chronologie acadienne de 1604 au 20e siècle. s.l., s.n., 1980.

MASSÉ, Pierre, « Le syndic de la colonie acadienne du Poitou », Revue d’histoire de l’Amérique française, V, 1 (1951), p. 54-68.

------, « Destinées acadiennes. La courte vie de Marie Doucet », Mémoires de la Société généalogique canadienne-française, V (juin 1953), p. 166-170.

------, « La Colonie acadienne du Poitou : les rapports entre Acadiens et Poitevins de 1773 à 1792 », Actualité de l’histoire, 9, (1954), p. 4-14.

------, « Descendances acadiennes. Les quatre filles de Marie Reine Berbudeau », Revue d’histoire de l’Amérique française, 8, 3 (1954), p. 415-425.

------, « Destinées acadiennes. Anne Bras (Brau) », Mémoires de la Société généalogique canadienne-française, VI, 4 (octobre 1954), p. 181-182.

------, « Destinées acadiennes, Marie-Josèphe Guillot et sa métairie », Revue d’histoire de l’Amérique française, X, 1 (juin 1956), p. 105-114.

McCLOY, Shelby T., « French Charities to the Acadians, 1755-1799 », Louisiana Historical Quarterly, 21, 3 (July 1938), p. 656-668.

MOUHOT, Jean-François, « Des “Revenantes ?” À propos des “Lettres fantômes” et de la correspondance entre exilés acadiens (1758-1785) », Acadiensis. Journal of the History of the Atlantic Region – Revue d’histoire de la région atlantique, XXXIV, 1 (automne 2004), p. 96-115.

------, « Une ultime revenante ? Lettre de Jean-Baptiste Semer de La Nouvelle-Orléans à son père au Havre, 20 avril 1766 », Acadiensis. Journal of the History of the Atlantic Region – Revue d’histoire de la région atlantique, XXXIV, 2 (printemps 2005).

------, « Lettre d’un prisonnier : quelques observations au sujet de la reconstitution de l’état civil des Acadiens de Belle-Île-en-Mer et d’une lettre méconnue de Joseph LeBlanc, prisonnier en Angleterre après le “Grand Dérangement” (1757) », Les Amitiés acadiennes, no 112 (juin 2005).

------, « L’invention de la nation ? (Re) présentations des acadiens réfugiés en France (1758-1785) », Études canadiennes/Canadian Studies, 58, (automne 2005).

------, « Un regard sur l’historiographie du séjour des Acadiens en France après le “Grand Dérangement” (1758-1785) », dans R. G. LeBlanc, Du Grand Dérangement à la Déportation : Nouvelles perspectives historiques, Moncton, Chaire d’études acadiennes, 2005, p. 391-416.

------, « La Grande Déportation des Acadiens », L’Histoire, 304 (décembre 2005).

MOURLOT, Felix. Les Acadiens en Basse-Normandie à la fin de l’Ancien Régime. Alençon, A. Herpin, 1901.

NÉDÉLEC, Claire. Histoire des Bellilois acadiens. Rennes, La Découvrance, 2001.

NERROU, Jacques, « Le Retour du “Richemont” », Racines et Rameaux français d’Acadie, 32, (décembre 2004), p. 17s.

OLLIÉRIC, Joseph. Belle-Île-en-Mer : refuge des Celtes et des Acadiens. 1987.

PAPUCHON, général A., « La colonie acadienne du Poitou », Bulletin de la Société des antiquaires de l’Ouest (2e trimestre 1908), p. 311-367.

PARFOURU, Paul, A. LESORT et H. BOURDE de la ROGERIE, Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790. Ille-et-Vilaine, archives civiles, série C. Tome III. Articles 3,797 à 5444, Rennes, Oberthur, 1934.

PERRON, Fernand René, « Laurent Babin : assassin de grands chemins ? », Bulletin de l’Association pour l’histoire de Belle-Île-en-Mer, no 56 (octobre-décembre 1977), p. 18-20.

------, « Descendants d’Acadiens en France : l’installation acadienne à Belle-Île », dans Colloque international de l’Acadie, Moncton, mai 1978.

------, « Un Acadien bellilois sous la révolution », Cahiers de la Société historique acadienne, 20, 4 (1989), p. 169-189.

PIART, Robert, « Une Acadienne et sa fille à la maison du roi Louis XVI », Cahiers de la Société historique acadienne, 34, 1 (mars 2003), p. 33-41.

POIRIER, Michel. Les Acadiens aux îles Saint-Pierre et Miquelon, 1758-1828 : 3 déportations-30 années d’exil. Éditions d’Acadie, 1984.

PRÉVOST, Robert. La France des Acadiens. Sur les traces des fondateurs de lAcadie. Moncton, Éditions d’Acadie, 1994.

QUONIAM, Camille Th., « Les Acadiens réfugiés à Cherbourg », Revue de Cherbourg et de Basse-Normandie, 6, 7, 8 (avril, mai, juin 1907).

RAMEAU de SAINT-PÈRE, Edme. Une colonie féodale en Amérique, l’Acadie (1604-1881). Paris et Montréal, Librairie Plon et Granger frères, 1889.

------, « Notes explicatives sur les déclarations des Acadiens conservées à Belle-Île-en-Mer, et les établissements des premiers colons de l’Acadie », dans Collection de documents inédits sur le Canada et l’Amérique, 1890, p. 135-181 et 193-204.

RIGAUD, révérend père. Vie de la bonne sœur Elisabeth Bichier des Ages, fondatrice et première supérieure générale des Filles de la Croix dites « Sœurs de Saint-André ». Poitiers et Paris, Oudin, 1875.

ROBICHAUX, Albert J. Acadian Marriages in France. Department of Ille-et-Vilaine, 1759-1776. Harvey, Louisiana, Robichaux New Orleans Bicentennial Commission, 1976.

------. The Acadian Exiles in Nantes, 1775-1785. Harvey, Louisiana, A.J. Robichaux, 1978.

------. The Acadian Exiles in Saint-Malo, 1758-1785. Eunice, Louisiana, Hebert Publications, 1981.

------. The Acadian Exiles in Châtellerault, 1773-1785. Eunice, Louisiana, Hebert Publications, 1983.

ROGERS, N. Mc L., « Acadian Exiles in France », The Dalhousie Review (Halifax), 5, 1 (avril 1925), p. 11-21.

ROMAN, Alain, « Les registres paroissiaux des Acadiens de Saint-Pierredu-Nord, paroisse de l’île Saint-Jean », Annales de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Saint-Malo. Année 1986, (1987), p. 103-118.

ROMAN, Alain. Saint-Malo et les Amériques au XVIIIe siècle. Collection « Documents pour l’histoire de Saint-Malo », dossier no 8, Saint-Malo, Archives municipales, 1999.

ROUET, Damien, « Les Acadiens dans le Poitou : permanence d’une identité », Études canadiennes/Canadian Studies : Acadiens, mythes et réalité, 37 (1994), p. 145-157.

------. L’insertion des Acadiens dans le Haut Poitou et la formation d’une entité agraire nouvelle, de l’ancien régime au début de la monarchie de juillet (1773-1830) : étude d’histoire rurale, thèse de doctorat (histoire), Université de Poitiers, 1994.

------, « Diaspora et représentation : le cas des réfugiés acadiens en France », Études canadiennes, vol. 58, automne 2005.

SCAVENNEC, Gérard, « Des Acadiens aux Malouines », Racines et Rameaux français d’Acadie. Recherche généalogique et histoire de l’Acadie, 30, 31, 32, 33 (avril, juillet, décembre 2004 et avril 2005), p. 8-16 (1re partie) ; p. 16-22 (2e partie) ; p. 11-16 (3e partie) ; p. 11-15 (4e partie).

SÉGALEN, Jean, « L’odyssée de la communauté acadienne de Morlaix », Les Amitiés acadiennes, 64 (1993).

SOUQUES, Geneviève, « Acadie, Acadiens et Malouins », Annales de la Société d’histoire et d’archéologie de l’arrondissement de Saint-Malo. Année 1984, (1985), p. 177-179.

TARRADE, Jean, « La Longue errance des Acadiens après le “Grand Dérangement” (1755-1785) », Bulletin de la Société des antiquaires de l’Ouest, 5, 7 (1993, trimestre 1), p. 3-19.

TURQUET de BEAUREGARD, J., « Les Acadiens à Belle-Île et le clan Le Blanc », Bulletin et mémoires de la Société archéologique du département d’Ille-et-Vilaine, LXXXIII (83), (1981), p. 19-38.

VINTER, Dorothy, « The Acadian Exiles in England, 1756-1763 », The Dalhousie Review (Halifax), 36, 4 (1957), p. 344-353.

WHITE, Stephen A., « Les Acadiens aux îles Malouines en 1764 », Cahiers de la Société historique acadienne, 15, 2-3 (juin et septembre 1984), p. 100-105.

------, « Corrections aux “Notes explicatives sur les déclarations des Acadiens conservées à Belle-Île-en-Mer et les établissements des premiers colons de l’Acadie” d’Edme Rameau de Saint-Père », Cahiers de la Société historique acadienne, 15, 2-3 (1984), p. 116-121.

WINZERLING, Oscar William. Acadian Odyssey. Baton Rouge, Louisiana State University Press, 1955.

Notes

1 Ces fonds ont été consultés (a) soit en obtenant des reproductions de documents en contactant les services d’archives concernés (j’ai obtenu des photocopies de l’Archivo Historico Nacional (Madrid), des Arch. municipales de Boulogne-sur-Mer ou encore des Arch. dép. du Finistère), soit (b) à partir de microfilms consultés à Bibliothèque et Archives Canada (Ottawa), aux AN Québec (Montréal), au CEA de Moncton et aux AN, soit (c) de transcriptions dans des documents publiés, soit enfin (d) de photocopies de documents envoyés par divers correspondants (les documents des archives diocésaines de Coutances m’ont été transmis par Mme Michèle Godret).

2 Notamment les cartons H14992 (pour la période de l’établissement des Acadiens dans le Poitou) ; F15 3495 (principalement pour les problèmes autres que ceux de l’établissement du Poitou pour la période 1773-1790). Ces deux fonds sont cependant malheureusement très lacunaires.

3 Les intendants dépendaient en effet directement du Contrôleur général des finances. Après juillet 1773, ce sont donc eux qui sont chargés de s’occuper des Acadiens. La série C de l’intendance de Caen est particulièrement riche pour la période postérieure à 1773, comme celle de l’intendance de Bretagne (conservée à Rennes dans la série C correspondante).

4 Alain Roman, professeur d’histoire émérite et auteur de plusieurs livres sur Saint-Malo, a effectué à ma suggestion un dépouillement complet des registres de Saint-Malo qu’une trop courte visite dans les archives de cette ville ne m’avait permis que d’ébaucher. Qu’il en soit grandement remercié.

5 Ernest Martin ne s’est servi pratiquement que de cette correspondance administrative (il n’avait pas connaissance des autres sources dépouillées ci-dessous). Par rapport à la documentation consultée par Ernest Martin (qui est celui qui a dépouillé le plus de fonds pour l’ensemble de la France), de nombreux documents nouveaux ont été retrouvés. En effet : (a) Martin n’a pas fait de recherches à Rennes ni, curieusement, à Rochefort et La Rochelle ; n’a rien retrouvé à Nantes ; ignorait l’existence des fonds espagnols ; n’avait pas connaissance de la série H14992 aux Archives nationales et n’a pas consulté l’importante série fonds ancien de la Marine (série B3) ; b) contrairement à Martin, je ne me suis pas contenté des résumés de l’inventaire de la série B des Colonies et je me suis reporté systématiquement aux originaux, ce qui m’a permis de découvrir des documents importants sous des résumés apparemment anodins, et de corriger un certain nombre d’erreurs.

6 Je remercie madame Michèle Godret de m’avoir envoyé copie de onze dossiers d’auditions d’Acadiens demandant de telles dispenses, formant un ensemble exceptionnel.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540