Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Plogoff

 | 
Gilles Simon

Chronologie

Texte intégral

1Mars 1974

2À la suite du choc pétrolier, le gouvernement décide l’accélération du programme nucléaire. Le slogan proclame « deux cents centrales en l’An 2000 ».

3Décembre 1974

4La carte des sites nucléaires est publiée. Erdeven (Morbihan), Beg-ar-Fri (Guimaëc, Finistère), Tréguennec (Pays bigouden, Finistère), Plogoff (Cap-Sizun, Finistère) sont les sites bretons.

5Hiver 1975

6Une première mobilisation émerge sur le site d’Erdeven. Du 29 au 31 mars, la fête de Pâques antinucléaire à Erdeven réunit plus de 10 000 personnes. Porsmoguer (Léon, Finistère) est ajouté à la liste des sites.

7Septembre 1975

8Le conseil régional de Bretagne donne son accord au projet de centrale nucléaire.

99, 10, 11 juin 1976

10« Barrages » à Plogoff pour empêcher des sondages géologiques.

11Mars 1977

12Émergence des écologistes aux municipales. À Etel, sur l’aire de mobilisation d’Erdeven, Michel Le Corvec est le premier maire écologiste élu en Bretagne.

1317 sept. 1978

145 000 personnes au « pardon antinucléaire » de Plogoff.

1523 septembre 1978

16Manifestation antinucléaire à Brest (10 000 personnes).

1725 septembre 1978

18Le conseil régional retient définitivement le site de Plogoff.

1918 novembre 1978

20Manifestation antinucléaire à Quimper (8 000 personnes).

2129 novembre 1978

22Le conseil général du Finistère retient définitivement le site de Plogoff.

233 juin 1979

24Manifestation à la bergerie de Plogoff (15 000 personnes)

25Novembre 1979

26Crise de la mobilisation antinucléaire à Plogoff. Le maire, Jean-Marie Kerloc’h, quitte la présidence du comité de défense. Les opposants lui reprochent de se laisser influencer par EDF. Annie Carval devient présidente du comité de défense.

Enquête d’utilité publique à Plogoff (31 janvier-14 mars 1980)

2730 janvier

28Les dossiers du projet de centrale sont brûlés devant la mairie de Plogoff.

2931 janvier

30Barricades pour contrer l’arrivée des gendarmes mobiles. Les forces de l’ordre installent les « mairies annexes » à Plogoff, à Saint-Yves.

313 février

32Installation du « berger de Plogoff » à la bergerie de Feunteun-Aod (20 000 personnes).

338-9 février

34Violents accrochages. Seize blessés. Première arrestation.

3516 février

36Premiers échanges de cocktails Molotov et de grenades « offensives ».

3723 février

38Les communistes du sud-Finistère acceptent finalement le projet de centrale.

3929 février

40« Vendredi noir ». Les forces de l’ordre chargent, 11 manifestants sont arrêtés.

41Nuit du 29 février au 1er mars

42Nouvelles barricades à l’entrée de Plogoff.

43Nuit du 2 au 3 mars

44À nouveau, construction de barricades.

455 mars

46Éditorial à la une d’Ouest-France à propos de l’EUP à Plogoff.

476 mars

48Audience au tribunal de Quimper concernant des manifestants arrêtés à Plogoff. Charge des forces de l’ordre dans le tribunal.

497 mars

50Mouvement de protestation dans plusieurs barreaux de France, suite à la suspension de Me Choucq, l’avocat des manifestants arrêtés.

51Nuit du 10 au 11 mars

52Quatrième nuit de barricades.

53Nuit du 13 au 14 mars

54Cinquième nuit de barricades.

5514 mars

56Environ 7 000 personnes à la dernière « messe de 17 h ».

5715-16 mars 1980

5850 000 personnes à la pointe du Raz pour la fête marquant la fin de l’EUP.

5924 et 25 mai 1980

60Environ 100 000 personnes à la « Pentecôte antinucléaire » de Plogoff.

61Février 1981

62« Affaire des communistes ». à Plogoff, un groupe de militants communistes est pris à parti par des antinucléaires.

639 avril 1981

64À Brest, François Mitterrand, candidat PS à l’élection présidentielle, fait la promesse de retirer le projet de Plogoffs’il est élu.

6510 mai 1981

66François Mitterrand est élu président de la République.

6728 juin 1981

68« Fête de la victoire » à Plogoff.

6912 décembre 1981

70Parution au JO du décret du 10 décembre 1981 d’abrogation de la déclaration d’utilité publique du projet de Plogoff.

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540