Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les procureurs du midi sous l'Ancien Régime

 | 
Claire Dolan

Troisième partie. Quel enjeu identitaire ? Le discours des procureurs sur eux-mêmes

Chapitre XI. Une identité dissoute dans la pratique, le discours du procureur cayron

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le domaine juridique, les procureurs agissent au sein d’une nébuleuse où se croisent plusieurs professionnels. Du strict point de vue de leurs compétences, ils partagent avec les avocats ou les notaires, des savoirs. Les premiers ont des compétences en droit, ils ont suivi les lectures universitaires des juristes et ont consacré quelques années à l’étude. Au XVIe siècle, ils prêtent serment au parlement, comme les procureurs, et ils peuvent espérer une charge de conseiller, ce qui est exclu pour les procureurs. Ces derniers doivent connaître la procédure, mais ils n’ont pas besoin de s’appuyer sur les interprétations du droit pour poser tel ou tel geste. Leur travail est technique et n’exige pas une réflexion sur les fondements juridiques des gestes qu’ils posent. En France à tout le moins, la séparation entre avocat et procureur est claire.

Dans la vraie vie toutefois, et notamment quand il s’agit de travailler auprès des juridictions inférieures, cette distinction peut alourdi...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540