Versión clásicaVersión móvil

Les sœurs de Solitude

 | 
Arlette Gautier

Sources et bibliographie

Texto completo

Toutes les références étant données en bas de page, seules celles se rapportant aux Antilles sont de nouveau indiquées. Le lecteur qui voudrait approfondir ses connaissances sur les sources de l’histoire antillaise pourra se reporter aux nombreux articles de Mlle Marie-Antoinette Menier et de MM. Gabriel Debien, Jean-Paul Hervieu, Frédéric Mauro, Robert Richard, Christian Schnackenbourg, Étienne Taillemite, ainsi qu’à Jacques de Dampierre, Essai sur les sources de l’histoire des Antilles françaises, 1492-1664, Paris, 1904 (Mémoires et documents publiés par la société de l’École des Chartes).

Sources manuscrites

Archives nationales

Instruments de travail

Taillemite (Étienne), Inventaire analytique de la correspondance générale aux colonies, série B : ordres du roi, 1 à 37, 1654-1715, Paris, Imprimerie nationale.

Id., Inventaire analytique de la série des colonies C8A, Martinique, Correspondance à l’arrivée.

T. I : 1 à 55, 1663-1743, Paris, Imprimerie nationale, 1967.

T. II : 56-121, 1774-1815, Paris, Imprimerie nationale, 1971.

Ont été étudiés : AN COL

Série B, correspondance du roi : cartons relatifs aux Antilles pour la période 1670-1690 : 1, 2, 4, 5, 6, 7, 9, 10. B 31 et B 119.

Série C7A (Guadeloupe) : 23 fol. 132-145 (contrat de vente de l’habitation du Bisdary par les jésuites à Thomas Lepreux).

Série C8A (Martinique où se trouve le gouvernement général de toutes les îles jusqu’en 1714) : 1 (1663) à 4 (1687), période d’élaboration du Code Noir qui a réglementé l’esclavage ; 9 (1696) ; III, fol. 8 et 112 (recensement de 1805).

Archives nationales. Section Outre-Mer (en abrégé : ANSOM)

Instructions du ministère des Colonies aux gouverneurs. Martinique, carton 3 (1814 à 1849) et carton 52, dossier 432.

Correspondance générale, Martinique, carton 8 (1831-1834).

Recensements : Guadeloupe G1 468, G1 469 et G1 497 ; Martinique G1 470, G1 470bis, G1 499 ; Saint-Domingue G1 509.

Minutes notariales. Saint-Domingue. Le quartier de Nippes a été choisi parce que les séries y sont les moins discontinues et remontent jusqu’en 1721, période peu étudiée. Jusqu’en 1761, il n’y a pas d’autres notaires à Nippes que ceux qui sont étudiés : Saunier de 1721 à 1754 (7 registres) et Beaulieu de 1749 à 1770 (12 cartons).

Archives départementales. Guadeloupe, Basse-Terre (AD GUA)

Registres paroissiaux de Saint-François, no 128 : naissances, mariages, décès, 1782-1783, 1790, 1840 à 1846.

Minutes notariales (celles qui sont conservées dans le dépôt des papiers publics, série G3 de la section Outre-Mer des archives nationales, en application de l’édit de juin 1776, ne comportent pas d’inventaires de plantation). Malheureusement, les premières minutes datent de 1759 puis de 1776. Ont été dépouillées les minutes des notaires : Dizangremel (1759), Mimerel (1774 à 1777), Chuche (1778), Ezemard (1783), Jaille (1786 à 1790, 1793, 1811), Lareillet (1792), Mathieu (1792), Brasdor (1792), Mollenthiel (1806-1807, 1813-1817, 1821-1827, 1829, 1835).

Dossier 6 Hi : comprend, parmi de nombreux documents financiers, quatre inventaires de l’habitation du Bisdary en 1768 (fol. 97-104), en 1783 (fol. 144), en 1793 (fol. 278) et en 1817 (fol. 314). Il est complété par deux inventaires des Minutes notariales des Archives départementales de la Guadeloupe, qui datent de 1777 (notaire Mimerel MN 2-196 no 27) et de 1778 (notaire Chuche MN 3-74 no 95).

Archives départementales, Martinique, Fort-de-France

Registres paroissiaux : Ducos (1779 à 1784), Diamant (1835-1838, 1843-1845), Trois îlets (1833-1847).

Registres d’État civil des nouveaux libres : Diamant (1849) et Fort-de-France (1848) 2E 10-41 no 1534, 2E 10-43 no 1536.

Les minutes notariales ne sont pas regroupées aux Archives.

Bibliothèque nationale, département des manuscrits

Français NA 2864, lettres et pièces relatives à l’histoire et à la mort de Toussaint-Louverture, 153 feuillets.

Sources imprimées

Publications officielles

Publications sur la traite des Noirs, 1821-1826, Chambre des pairs de France, session de 1821.

États de population, de cultures et de commerce relatifs aux Colonies françaises pour l’année… (1835 et 1836).

États de population, de cultures et de commerce des Colonies française pour… (1837 et 1838).

Tableaux et relevés de population, de cultures, de commerce, de navigation, etc., formant pour l’année 1839, la suite des tableaux et relevés insérés dans les Notices statistiques sur les Colonies françaises.

Tableaux de population, de culture, de commerce et de navigation, formant pour l’année…, la suite des tableaux insérés dans les Notices statistiques sur les Colonies françaises (1840 à 1847).

Avis des Conseils coloniaux de la Martinique, de la Guadeloupe et de la Guyane française sur divers propositions concernant l’esclavage, Paris, 1839.

Commission instituée par décision royale du 26 mai 1840 pour l’examen des questions relatives à l’esclavage et à la constitution politique des Colonies, Paris, Imprimerie royale ; Procès-verbaux, 1840-1842, 3 vol. ; Rapport, 1843, 438 p.

Compte rendu au Roi de l’emploi des fonds alloués depuis 1839 pour l’enseignement religieux et élémentaire des Noirs, et de l’exécution des lois des 18 et 19 juillet 1845…, Paris, Imprimerie royale, 1846, 119 p.

Compte rendu au Roi de l’exécution des lois des 18 et 19 juillet 1984 sur le régimes des esclaves…, Paris, Imprimerie royale, 1847, 310 p.

Exposé général des résultats du patronage des esclaves dans les Colonies françaises, Paris, Imprimerie royale, 1844, 668 p.

Recueils de lois, Ordonnances

Durand-Molard, Code de la Martinique, Saint-Pierre de la Martinique, 1807-1814, 5 vol., 1872, 8vol.

Le Code Noir ou recueil des règlements rendus jusqu’à présent concernant le gouvernement, l’administration de la justice, la police, la discipline et le commerce des nègres dans les colonies françaises, Paris, 1788, in 24, rééd. Basse-Terre, Société d’histoire de la Guadeloupe, 1980.

Moreau de Saint-Méry (Frédéric-Louis-Elie), Lois et constitutions des colonies françaises de l’Amérique sous le vent, de 1750 à 1785, Paris, 1784-1790, 6 vol., in 4.

Petit (Émilien), Droit public ou gouvernement des colonies françaises, Paris, Delalain, 1771, 2 vol.

Id., Traité sur le gouvernement des esclaves, Paris, Impr. De Knapen, 1777.

Récits de voyageurs et de créoles (XVIIe-XVIIIe siècles)

Biet (Abbé), Voyage en la France équinoxiale et en l’île de Cayenne, entrepris par les Français en l’année 1652.

Bouton (Jacques), Relation de l’établissement des Français depuis l’an 1635 en l’île de la Martinique, Paris, 1640.

Cassan, Considérations sur les rapports qui doivent exister entre les colonies et les métropoles, Paris, Guillot, 1790.

Chanvallon (Thibaut de), Voyage à la Martinique en 1751, Paris, 1763.

Charlevoix (Pierre, François Xavier), Histoire de l’île espagnole de Saint-Domingue, écrite particulièrement sur les mémoires de J. B. Le Pers, jésuite à Saint-Domingue et sur les pièces originales qui se conservent au dépôt de la marine, Paris, 1730-1731, 2 vol.

Clavier (Jean-Louis) éd., « Mémoire abrégé des événements de l’île de Saint-Domingue, 1789-1807 », Revue française d’Histoire d’Outre-Mer, LXII (288), 3e trimestre 1975.

Coppier (Guillaume), Histoire et voyage aux Indes occidentales, Lyon, 1645.

D. B. (Dubuisson), Nouvelles considérations sur Saint-Domingue, en réponses à celles de M. H. D’Auberteuil, 1780, 2 vol. en I : 178 p. et 164 p.

Descourtilz, Voyage d’un naturaliste, Paris, 1809, 3 vol.

Dupuis (Mathias), Relation de l’établissement des colonies françaises dans la Guadeloupe, île de l’Amérique, 1652.

Dutertre (Jean-Baptiste), Histoire de l’établissement des colonies françaises dans les îles de Saint-Christophe, Guadeloupe, Martinique et autre, et de ce qui se passe dans les voyages de l’Amérique, Paris, 1654.

Id., Histoire générale des Antilles habitées par les Français, 1667-1671, 4 tomes en 3 vol.

Duval Sanadon (David), Réclamations et observations des colons sur l’idée de l’abolition de la traite et de l’affranchissement des nègres, s. l., 1789.

Garran de Coulon (Jean-Philippe), Rapport sur les troubles de Saint-Domingue, fait au nom de la commission des colonies, des comités de salut public, de législation, et de marine, réunis, par J.-Ph. Garran, député par le département du Loiret (1er brumaire an IV). Imprimé par ordre de la Convention nationale, et distribué au Corps législatif en ventôse an V, Paris, Imprimerie nationale, an V-an VII, 4 vol.

Gaterau, Histoire des troubles de Saint-Domingue depuis octobre 1789 jusqu’au 16 juillet 1791, Paris, Desenne, 1791.

Girod-Chantrans (Justin), Voyage d’un Suisse dans différentes colonies d’Amérique, 1785, rééd. Paris, Tallandier, 1980, 278 p. (s’écrit aussi Girod de Chantrans).

Grouvel, Faits historiques sur Saint-Domingue, depuis 1786 jusqu’en 1805, et résultats des moyens employés par les colons de la partie de l’ouest pour s’opposer à l’entière dévastation de l’île, Paris, Renard, 1814 (ancien gérant de Saint-Domingue).

Hilliard d’Auberteuil (Michel-René), Considérations sur l’état présent de la colonie française de Saint-Domingue, ouvrage politique et législatif, Paris, Grangé, 1776-1777, particulièrement t. 1, p. 130-146.

Joinville-Gauban (Pierre), Voyage d’Outre-Mer et infortunes les plus accablantes de la vie de…, Bordeaux, imprimerie de H. Haye fils, [ca 1816], 2 vol.

Labat (Jean-Baptiste), Nouveau voyage aux îles de l’Amérique, Paris, 1re éd. 1722, éd. citée 1742, 8 vol. in 12.

Leblond (J.-P.), Voyage aux Antilles et à l’Amérique méridionale commencé en 1767 et fini en 1802, Paris, 1813.

Leclerc (Charles Victor Emmanuel), Lettres du général Leclerc, commandant en chef de l’armée de Saint Domingue en 1802, publiées avec une introduction de Paul Roussier, Paris, Société de l’histoire des colonies françaises et Ernest Leroux, 1937.

Léonard, Lettres d’un voyage aux Antilles in Œuvres complètes, vol. II, 1787.

Malenfant (colonel), Des colonies et particulièrement de Saint-Domingue, Paris, 1814 (ancien économe et militaire ayant fait partie de l’expédition de Saint-Domingue).

Malouet (Pierre-Victor), Mémoire sur l’affranchissement des nègres dans lequel on discute les motifs proposés pour leur affranchissement, ceux qui s’y opposent et les moyens praticables pour améliorer leur sort, Neuchâtel, 1788, 155 p.

Margat in Lettres édifiantes et curieuses. Mémoires d’Amérique, Paris, 1725, t. 7, p. 107-255, BN : H 16 030.

Maurile de Saint-Michel (F.), Voyage des îles camercanes en l’Amérique qui font partie des Indes occidentales, Le Mans, 1652.

Moreau de Saint-Méry (Médéric-Louis-Elie), Description topographique, physique, civile, politique et historique de la partie française de Saint-Domingue… accompagnée de tous les détails propres à faire connaître l’état de cette colonie à l’époque du 18 octobre 1789, Philadelphie, 1797, rééd. Paris, Société d’histoire des colonies françaises et Larose, 1958.

Nicolson (Père), Essai sur l’histoire naturelle de Saint-Domingue, Paris, 1776, 374 p.

Nougaret (Pierre-Jean-Baptiste), Voyages intéressants dans différentes colonies françaises, espagnoles et anglaises, Londres, Paris, J.-F. Bastien, 1788, 506 p. (comprenant un mémoire sur les maladies les plus communes à Saint-Domingue par feu Bourgeois).

Oexmelin (Alexandre-Olivier), Histoire des aventuriers qui se sont signalés dans les Indes, Paris, 1686, 2 vol.

Pelleprat (P.), Relations des missions des R.P. de la Compagnie de Jésus dans les îles et la terre ferme de l’Amérique méridionale, Paris, 1655.

Romanet, Voyage à la Martinique fait en 1770-1773, Paris, 1804.

Manuels pour habitants

Caseaux (marquis de), Essai sur l’art de cultiver la canne, Londres, Paris, 1796, 512 p.

Chastenet dEsterre (Gabriel), La science du cultivateur américain, ouvrage destiné aux colons et aux commerçants, s. l., 1800, 363 p.

Dazille, Observations sur les maladies des nègres, leurs causes, leurs traitements et les moyens de les prévenir, Paris, 1776, 300 p.

Id., Observations sur le tétanos, Paris, 1785.

Ducœurjoly (S. J.), Manuel des habitants de Saint-Domingue contenant un précis d’histoire de l’île, Paris, 1802, 2 vol.

Dutrone de la Couture, Précis sur la canne à sucre et les moyens d’en extraire le sel essentiel, suivi de plusieurs mémoires sur le sucre, sur le vin de canne, sur l’indigo, sur les habitations et sur l’état actuel de Saint-Domingue, Paris, 1790, 382 p.

Monnereau (Elie), Le parfait indigotier, Marseille, 1765, 238 p.

Poyen de Sainte-Marie, De l’exploitation des sucreries ou conseils d’un vieux planteur aux jeunes agriculteurs des colonies, Basse-Terre (Guadeloupe), 1792, 184 p.

Gazette de Saint-Domingue 1764

– Propagande anti-esclavagiste en France

Frossard (M.), La cause des esclaves nègres et des habitants de la Guinée, Lyon, 1789, rééd. Genève, Slatkine reprints, 1978.

La révolution française et l’abolition de l’esclavage (textes choisis), Paris, Éditions d’histoire sociale, 1968, 12 vol., in 8, textes cités : T. III : Lecointe-Marcillac, Le morelack ou essai sur les moyens les plus doux et les plus équitables d’abolir la traite et l’esclavage des nègres d’Afrique en conservant aux colonies tous les avantages d’une population agricole, Londres et Paris, 1789.

T. X : Cugoano (Ottobah), Réflexions sur la traite et l’esclavage des nègres, Londres et Paris, 1788, 194 p.

T. XI : no 14, Toussaint-Louverture, Réfutations de quelques assertions d’un discours prononcé au corps législatif le 10 prairial an V-an VI, 132 p. No 18 : Constitution de la colonie française de Saint-Domingue du 17 août 1802, 112 p.

Voyageurs et colons au XIXe siècle

Bissette (C. A.), Réfutation du livre de M. V. Schoelcher intitulé des colonies françaises, Paris, 1843.

Castelli, De l’esclavage en général et de l’abolition des Noirs, Paris, 1844.

Dugoujon (Abbé), Lettres sur l’esclavage dans les colonies françaises, Paris, 1845.

Goubert (Édouard), Pauvres nègres ou quatre ans aux Antilles françaises, Paris, 1840.

Hardy, Trésor des Noirs ou livres de prières, d’instructions et de consolation des populations noires des colonies françaises, Paris, 1843.

Hodgson (Studholme), Truths from the West-Indies, London, 1838.

La Charrière (A. de), De l’affranchissement des esclaves dans les colonies françaises, Paris, 1838.

Lacombe, Lettre confidentielle aux curés, Basse-Terre (Guadeloupe), 1839.

Lafaye (Louise de), Les créoles, Paris, 1847.

Montlezun (de), Voyage en 1815-1816 aux États-Unis et dans l’archipel Caraïbe, Paris, 1818.

Mœurs des trois couleurs aux Antilles ou lettre de la Martinique sur les vices du système colonial dans les colonies françaises, Paris, 1822 (attribué à De Lucy).

Patron (Félix), Des Noirs et de leur situation dans les colonies françaises, 1831.

Robin (C. C.), Voyages dans l’intérieur de la Louisiane, de la Floride occidentale et des îles de la Martinique et de Saint-Domingue pendant les années 1802-1806, Paris, F. Buisson, 1807, 3 vol.

Rouvellat De Cussac (Jean-Baptiste), Situation des esclaves des colonies françaises, Paris, 1845.

Schoelcher (Victor), Des colonies françaises, abolition immédiate de l’esclavage, Paris, 1842, reprod. Basse-Terre, Fort-de-France, Société d’histoire de la Guadeloupe et de la Martinique, 1976.

Id., Histoire de l’esclavage pendant les deux dernières années, Paris, 1847, rééd. Pointe-à-Pitre, Desormeaux, 1976, 2 vol.

Id., Esclavage ou colonisation, textes choisis par Césaire (Aimé) et Tersen (E.), Paris, PUF, 1948.

Id., Contributions aux fêtes du tricentenaire.

Tanc (Xavier), De l’esclavage aux colonies et spécialement à la Guadeloupe, Paris, 1831.

Autobiographies d’esclaves

Barnet (Miguel), Esclave à Cuba, autobiographie d’un « cimarron » du colonialisme à l’indépendance, La Havane, 1966, trad. française Gallimard, 1967, par Claude Couffon. Esteban, le cimarron, était né en 1860. Barnet choisit de l’interviewer et non pas une vieille femme ancienne esclave, dont parlait également le journal où il l’a remarqué.

Douglass (Frederick), Mémoires d’un esclave américain, 1845, trad. française, Paris, Maspéro, 1980, 118 p.

Lerner (Gerder), De l’esclavage à la ségrégation, les femmes noires dans l’Amérique des blancs, New York, 1972, trad. française Paris, Denoël-Gonthier, 1975, 350 p., sur l’esclavage p. 17-70 (extraits d’autobiographies de femmes).

Northup (Salomon), Douze ans d’esclavage, 1853, trad. française Paris, Le Sycomore, 1980, 214 p.

Études

Histoires

Adelaïde Merlande (Jacques), Documents d’histoire antillaise et guyanaise 1814-1848, Pointe-à-Pitre, chez l’auteur, 1979.

Butel (Paul), Les négociants bordelais, l’Europe et les îles au XVIIIe siècle, Paris, SEDES, 1977.

Chauleau (Liliane), Histoire antillaise (Martinique et Guadeloupe), Pointe-à-Pitre, Desormeaux, 1973, 319 p.

Id., La vie quotidienne aux Antilles françaises au temps de Schoelcher (XIXe s.), Paris, Hachette, 1979.

Dessalles (Adrien), Histoire générale des Antilles, 1841, 3e tome par Dessalles (Pierre-Régis), 1786.

Deveze (Michel), Antilles, Guyane, la mer des Caraïbes de 1492 à 1789, Paris, SEDES, 1977 (coll. Regards sur l’histoire), 383 p.

Duchet (Michèle), Anthropologie et histoire au siècle des Lumières, Paris, Maspéro, 1971, 562 p.

Ferro (Marc), Comment on raconte l’histoire aux enfants, Paris, Payot, 1981, p. 49-54.

Julien (Charles-André), Les Français en Amérique 1713-1784, Paris, Cours de la Sorbonne, 1951, 2 vol. 

Martineau (Alfred), May (Louis-Philippe), Trois siècles d’histoire antillaise, Martinique, Guadeloupe, 1635 à nos jours, Paris, 1935.

Pluchon (Pierre) éd., Histoire des Antilles et de la Guyane, Toulouse, Privat, 1982, 480 p.

Raynal (Guillaume-Thomas), Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des Européens dans les Deux-Indes, Neufchâtel/Genêve, 1770, t. XIII, 1772, t. IV.

Schackenbourg (Christian), « Statistiques pour l’histoire de l’économie de la plantation en Guadeloupe et Martinique, 1635-1835 », Bulletin de la Société d’histoire de la Guadeloupe (31), 1er trimestre 1977, p. 1-127.

Id., La crise du système esclavagiste, 1835-1847, Paris, L’Harmattan, 1980, 254 p.

Williams (Éric), Histoire des Caraïbes de C. Colomb à F. Castro, 1492-1969, 1970, trad. française Paris, Présence africaine, 1975, 605 p.

En Guadeloupe

Ballet (Jules), La Guadeloupe, renseignements sur l’histoire, la flore…, 1980, rééd.

Basse-Terre, Société française d’histoire d’Outre-Mer, 1970, 5 vol.

Boyer-Peyreleau (E.), Les Antilles françaises, particulièrement la Guadeloupe depuis sa découverte jusqu’au 1er janvier 1823, Paris, 1823, 3 vol.

Lacour (A.), Histoire de la Guadeloupe, Basse-Terre, 1855-1860, rééd. 1960, 5 tomes.

Lara (Oruno), La Guadeloupe dans l’histoire, 1921, rééd. Paris, L’Harmattan, 1979.

Satineau, Histoire de la Guadeloupe sous l’Ancien Régime, 1635-1789, Paris, Payot, 1928, notamment le chapitre sur la maind’œuvre, p. 65-80.

Schnackenbourg (Christian), « Notes sur l’origine de l’industrie sucrière en Guadeloupe au XVIIe siècle, 1640-1670 », Revue française d’histoire d’Outre-Mer 55 (200), 3e trimestre 1968, p. 267-315.

Martinique

Banbuck (C. A.), Histoire politique, économique et sociale de la Martinique sous l’Ancien Régime, 1635-1789, Paris, 1835.

Halgouet (H. du), Au temps de Saint-Domingue et de la Martinique d’après la correspondance des trafiquants maritimes, Rennes, Impr. d’Oberthur, 1941.

Hayot (Émile), Les gens de couleur libres du Fort-Royal 1679-1823, Paris, Société française d’histoire d’Outre-Mer, 1971.

May (Louis-Philippe), Histoire économique de la Martinique, 1635-1763, Paris, 1830.

Petit-Jean-Roget (Jacques), La société d’habitation à la Martinique, la période de formation 1635-1685, Paris, thèse d’État, 1978. Sorbonne, 3 vol., Éd. Champion.

Saint-Domingue

Girod (François), La vie quotidienne de la société créole de Saint-Domingue au XVIIIe siècle, Paris, Hachette, 1972.

Vaissière (Pierre), Saint-Domingue, la société et la vie créole sous l’Ancien Régime, 1629-1789, Paris, 1909.

Peuplement

Blancs

Advielle (Victor), L’odyssée d’un Normand à Saint-Domingue au XVIIIe siècle, Paris, 1901.

Id., « Saint-Domingue en 1901 d’après la correspondance de l’ordonnateur lambert », Revue d’histoire des colonies françaises, 2e trimestre 1921.

Begouen-Demeaux (Maurice), Stanislas Foäche, négociant de Saint-Domingue, 1737-1806, Paris, Société d’histoire des colonies françaises et librairie Larose, 1951.

Debien (Gabriel), « À Saint-Domingue avec deux jeunes économes de plantation, 1774-1788 », Notes d’histoire coloniale 7.

Girod (François), Une fortune coloniale sous l’Ancien Régime, la famille Hecquet à Saint-Domingue, 1724-1796, thèse de 3e cycle, 1970 (disponible à la BN).

Henry (Gilles), Monte Christo ou l’extraordinaire aventure des ancêtres d’Alexandre Dumas, Paris, librairie académique Perrin, 1976.

Traite

Curtin (Philip D.), The Atlantic slave trade, a census, Madison, University of Wisconsin Press, 1969, 338 p.

Daget (Serge) et Renault (François), Les traites négrières en Afrique, Paris, Karthala, 235 p. (cet ouvrage que je n’ai pu consulter est sans doute la synthèse tant attendue en langue française).

Daget (Serge), « L’abolition de la traite des Noirs en France de 1814 à 1831 », Cahiers d’études africaines II (I), 1971, p. 14-58.

Id., « La traite des Noirs par l’Atlantique : nouvelles approches », Revue française d’histoire d’Outre-Mer 67 (226-227), 1er et 2e trimestre 75, 390 p.

Mettas (Jean), Répertoire des expéditions négrières françaises au XVIIIe siècle, Paris, Société française d’histoire d’Outre-Mer, 1978.

Nardin (Jean-Claude), « Encore des chiffres : la traite négrière française pendant la première moitié du XVIIIe siècle », Revue française d’histoire d’Outre-Mer (209), 2e trimestre 70, p. 421-446.

Pluchon (Pierre), La route des esclaves, Négriers et bois d’ébène au XVIIIe siècle, Paris, Hachette, 1980, 310 p.

Richon (Dieudonné), « P. Ignace Lievin Van Alstein, capitaine négrier », Mémoire de l’Institut français d’Afrique Noire 71, 1964.

Stein (Robert Louis), The French slave trade in the 18th Century, Madison, the University of Wisconsin Press, 1980, 250 p.

Vidalenc (Jean), « La traite négrière sous la restauration, 1814-1830 », Actes du 91e congrès national des sociétés savantes, Rennes, 1966.

Démographie historique

David (Bernard), « La population d’un quartier de la Martinique du début du XIXe siècle d’après les registres paroissiaux : Rivière-Pilote, 1802-1829 », Revue française d’Histoire d’Outre-Mer 220, 3e trimestre 1973, p. 330-363.

Id., « Les origines de la population martiniquaise au fil des ans (1635-1902) », Mémoires de la société d’histoire de la Martinique 3, 1973, 188 p.

Id., « La paroisse de Case-Pilote, 1760-1848, notes d’histoires sociales », Mémoires de la société d’histoire de la Martinique 4, 1975, 113 p.

Houdaille (Jacques), « Trois paroisses de Saint-Domingue au XVIIIe siècle, étude démographique », Population I, 1963.

Id., « Quelques données sur la population de Saint-Domingue au XVIIIe siècle », Population, juillet-octobre 1973, p. 859-872.

Id., « Les esclaves de la zone d’occupation anglaise de Saint-Domingue », Population 1-2, 1971, p. 152-158.

Plantations

Guadeloupe

Debien (Gabriel), « La caféière et la sucrerie Bologne au Baillif, 1787 », Bulletin de la société d’histoire de la Guadeloupe 3-4, 1965, p. 1-21.

Gautier (Arlette), « Les esclaves de l’habitation Bisdary, 1746-1817 », Bulletin de

la société d’histoire de la Guadeloupe (60), 2e trimestre 84, p. 15-50.

Schnackenbourg (Christian), Contributions à l’étude de la crise de l’économie coloniale à la fin de l’Ancien Régime, thèse d’État dactylographiée, Paris II.

Martinique

Debien (Gabriel), « Destinées d’esclaves à la Martinique, 1746-1778 », Bulletin de l’Institut français d’Afrique noire 26, série B, 1960, p. 1-91.

Saint-Domingue

(en fonction de la date des inventaires)

Cauna (Jacques), Une habitation à Saint-Domingue à la fin du XVIIIe siècle : la sucrerie Fleuriau de Bellevue, 3e cycle dactylographiée, Poitiers, 1983.

Debien (Gabriel), « Une plantation de Saint-Domingue : la sucrerie Galbaud du Fort, 1690-1802 », Notes d’histoire coloniale I.

Id., « La sucrerie Cottineau, 1750-1777 », Notes d’histoire coloniale 3.

Id., « Comptes, profits, esclaves et travaux dans deux sucreries de Saint-Domingue, 1774-1778 », Notes d’histoire coloniale 6.

Id., « Plantations et esclaves à Saint-Domingue : la sucrerie Foäche, 1770-1803 », Notes d’histoire coloniale 67.

Id., « Une caféière-résidence aux Grands-Bois, 1778 », Notes d’histoire coloniale 70.

Id., « La sucrerie Bréda de la plaine du Nord en 1785 », Notes d’histoire coloniale 100.

Dupont (Jean-Claude), La caféière Andrault au Fonds-Baptiste à Saint-Domingue, 1776-1802, mémoire dactylographié pour la maîtrise d’histoire de la faculté de Nantes, 1970 (disponible aux ANSOM, rue Oudinot).

Geggus (David P.), « The slaves of British-occupied Saint-Domingue : an analysis of the workforces of 197 absentee plantations, 1796-1797 », Caribbean Studies 1978, p. 5-41.

Halgouet (Hervé du), « Inventaire d’habitation à Saint-Domingue », Revue d’histoire des colonies françaises, juillet-octobre 1933, p. 215-250.

Massio (R.), « Un dossier de plantation de Saint-Domingue, la caféière Séguineau, 1745-1829 », Revue d’histoire de l’Amérique française, mars 1952, p. 542-577.

Reible (Marcel), « Les esclaves et leurs travaux sur la plantation Lugé, 1788 », Notes d’histoire coloniale 173.

Siguret (Roselyne), « Esclaves d’indigoteries et de caféières en quartier de Jacmel, 1757-1791 », Revue française d’histoire d’Outre-Mer 199, 1968.

Teychenie (Henry), « Les esclaves de l’habitation Belin à Saint-Domingue, 1762-1793 », Revista de ciencas sociales 4 (1), mars 1960.

Thesée (Françoise), Négociants bordelais et colons de Saint-Domingue, liaisons d’habitations, la maison Henry Romberg, Bapst et Cie, 1783-1793, Paris, Société française d’histoire d’Outre-Mer, 1972.

Vallée (G.), « Un atelier d’esclaves à Saint-Domingue au XVIIIe siècle, 1778 », La porte océane, janvier 1955, p. 27-31.

Esclavage

Lengelle (M.), L’esclavage, Paris, PUF, 1967 (Que sais-je ?, no 667).

Patterson (Orlando), The Sociology of slavery, an analysis of the origins, development and structure of Negro slave society in Jamaica, Londres, MacGibbon and Kee, 1967

Williams (Éric), Capitalisme et esclavage, 1964, trad. française Paris, Présence africaine, 1968, 353 p.

Dans les îles françaises

Abd El Wahed (Ali), Contribution à une théorie sociologique de l’esclavage, appendice sur l’esclavage des femmes, Paris, thèse d’université, 1931, Bibliothèque de la Sorbonne (très faible).

Chatillon (Marcel), « L’évangélisation des esclaves au XVIIe siècle », Bulletin de la société d’histoire de la Guadeloupe (61-62), 3e et 4e trimestre 84, 136 p.

Debien (Gabriel), « Les colons des Antilles et leur main-d’œuvre à la fin du XVIIIe s. »,

Annales Historiques de la Révolution française, 1955, p. 259-280.

Id., Les esclaves aux Antilles françaises (XVIIe-XVIIIe siècles), Basse-Terre et Fort-de-France, Société d’histoire de la Guadeloupe et société d’histoire de la Martinique, 1974, 351 p.

Fallope-Lara (Josette), « Les affranchissements d’esclaves à la Guadeloupe entre 1815 et 1848 », Annales de l’université d’Abidjean, série histoire, I (6), 1978, p. 5-32.

Gaston-Martin, Histoire de l’esclavage dans les colonies françaises, Paris, 1948, rééd. Gérard Monfort, 1978, 318 p.

Gautier (Arlette), « La mouche dans le lait et le bon sauvage : étude sur la représentation des Noirs aux Antilles (XVIIe-XVIIIe siècles) », in Nordman (Daniel) et Raison (Jean-Pierre), Sciences de l’homme et conquête coloniale, Paris, Presses de l’École normale supérieure, 1980, p. 183-203.

Gisler (Antoine), L’esclavage aux Antilles françaises (XVIIe-XIXe siècles), Éditions universitaires Fribourg (Suisse), 1965, 213 p.

Guyvarch (Didier), Les instructions des colons à leurs gérants aux Antilles françaises, XVIIe-XVIIIe s., Nantes, mémoire pour la maîtrise d’histoire, 1970, disponible aux ANSOM.

Jamard (Jean-Luc), « Le mode de production esclavagiste en Guadeloupe et en Martinique en relation avec le mouvement de la société française », Archipelago (1), mars 82, p. 57-93.

Moreau de Jonnes (Alexandre), Recherches statistiques sur l’esclavage colonial et les moyens de le supprimer, Paris, chez l’auteur, 1842, 275 p.

Peytraud (Lucien), L’esclavage aux Antilles françaises avant 1789, Paris, 1897, rééd. Pointe-à-Pitre, Émile Desormeaux, 1973, 477 p.

Sainville (Léonard), La condition des Noirs à Haïti et dans les Antilles françaises de 1800 à 1850, Paris, 1970, thèse d’État, 1462 + 308 p., bibliographie et annexes, 4 vol. 

Vanony-Frisch (Nicole), Les esclaves de la Guadeloupe à la fin de l’Ancien Régime d’après les sources notariales (1770-1789), 3e cycle,

Paris I, 1982. Publié dans le Bulletin de la société d’histoire de la Guadeloupe (63-64), 1er-2e trimestre 85, 165 p.

Esclaves femmes

Cabort-Masson (Guy), « La femme noire américaine à travers l’esclavage », Peuples noirs-Peuples africains (27 et 28), août et septembre 83, p. 11-39 et 7-32.

Davis (Angela), Femmes, race et classe, New York, Random House, 1981, Paris, Éditions des femmes, 1983, 341 p.

Gracchus (Fritz), Les lieux de la mère dans les sociétés afro-américaines, Paris, Éditions Caribéennes, 1980, 301 p., rééd. en cours.

Jones (Jacqueline), « My mother was much of a woman : Black women, work, and the family under slavery », Feminist Studies 8 (2), été 82, p. 235-269.

Landes (Ruth), « Negro slavery and female status » in « Les Afro-américains », Mémoires de l’Institut français d’Afrique noire (27), 1953.

Meillassoux (Claude), « Female slavery » in Robertson (Claire C.), Klein (Martin A.), Women and slavery in Africa, Londres, University of Wisconsin Press, 1984, p. 49-66.

White (Deborah G.), « Females slaves : sex roles and status in the Antebellum plantation south », Journal of Family History 8 (3), automne 83, p. 248-261.

Résistances

Abénon (Lucien), « La révolte avortée de 1736 et la répression du marronage à la Guadeloupe », Bulletin de la Société d’histoire de la Guadeloupe (55), 1er trimestre 83, p. 51-73.

Césaire (Aimé), Toussaint-Louverture. La révolution et le problème colonial, Paris, Livre club Diderot, 1960, 289 p.

Debbasch (Yvan), « Les associations serviles à la Martinique au XIXe siècle, contribution à l’histoire de l’esclavage colonial », Études d’histoire du droit privé offertes à Pierre Petot 1959, p. 121-130.

Id., « Le marronage, essai sur la désertion de l’esclave antillais », Année sociologique 1961, p. 1-112 et 1962, p. 117-195.

Id., « Le crime d’empoisonnement aux îles pendant la période esclavagiste », Revue d’histoire d’Outre-Mer 51 (179), 2e trimestre 63, p. 10-188.

Debien (Gabriel), « Les marrons autour du Cap, 1790-1791 », Bulletin de l’Institut français d’Afrique noire 4, 1965.

Id., « Le marronage aux Antilles françaises au XVIIIe siècle », Caribbean Studies, 1966.

Fouchard (Jean), Les marrons de la liberté, Paris, L’école, 1972, 580 p.

Geggus (David Patrick), Slavery, war and revolution. The British occupation of Saint-Domingue, 1793-1798, Oxford, Clarendon Press, 1982, 432 p.

James (C. L. R.), Les Jacobins Noirs. Toussaint-Louverture et la révolution de Saint-Domingue, 1938, trad. française 1949 (édition citée), rééd. Paris, Éditions Caribéennes, 1984, 375 p.

Métral (Antoine), Histoire de l’insurrection des esclaves dans le Nord de Saint-Domingue, Paris, 1818.

Id., Histoire de l’expédition des Français à Saint-Domingue sous le consulat de N. Bonaparte et notes d’Isaac Louverture sur la même expédition et sur la vie de son père, Paris, Fanjat aîné, 1825, 348 p.

Pluchon (Pierre), Toussaint-Louverture. De l’esclavage au pourvoir, Port-au-Prince, L’école, 1979, 399 p.

Schoelcher (Victor), Vie de Toussaint Louverture, Paris, 1889, rééd. Paris, Karthala, 1982, 455 p.

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search