Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'expérience des collégiens

 | 
Yves Careil

Table des matières

Première partie. Une enquête menée sur l’agglomération nantaise…

Chapitre I. Nantes et son agglomération : éléments de cadrage

UNE VILLE QUI « APPARTIENT » AUSSI À L’OUEST DE LA FRANCE
UNE MÉMOIRE SINGULIÈRE ET PLURIELLE
DES LOGIQUES D’HIER AUX ENJEUX D’AUJOURD’HUI
Nantes et sa qualité de vie
Nantes où persistent les clivages sociaux
Nantes et sa « tournante de la grande pauvreté »

Chapitre II. Le choix du collège ZEP au regard des enjeux sociaux du changement scolaire

LE TEMPS NÉCESSAIRE À LA LEVÉE DES RÉSISTANCES
DE LA DIFFÉRENCIATION SOCIALE ET SCOLAIRE EN AMONT DU COLLÈGE
Les enjeux sociaux de « l’enfant au centre »
La maternelle comme laboratoire d’un nouveau modèle
La situation plus complexe du primaire
Du profil des instituteurs au profil des écoles dans les « banlieues » nantaises

Chapitre III. Présentation du collège ZEP à recrutement mixte F. Rabelais

MIXITÉ SOCIALE DU RECRUTEMENT ET FORTE STABILITÉ DE L’ÉQUIPE ENSEIGNANTE
DE LA « HOULE QUOTIDIENNE » DES INCIVILITÉS JUSQU’AUX «FORTES BOURRASQUES »
UNE FORTE PRESSION CONCURRENTIELLE/UNE POLITIQUE D’ÉTABLISSEMENT À HAUTS RISQUES
PITRES ET BOUFFONS
UNE POLITIQUE D’ÉTABLISSEMENT REVISITÉE

Chapitre IV. Présentation du collège «Centre-ville » P. Verlaine

UN COLLÈGE TRÈS RÉPUTÉ ET TRÈS RECHERCHÉ
UN COLLÈGE « PAS VRAIMENT EN PHASE AVEC LES DIRECTIVES MINISTÉRIELLES »
DES TENSIONS D’UN AUTRE ORDRE

Chapitre V. Aspects méthodologiques et premiers résultats

DES ANALYSES FACTORIELLES COMME POINT D’APPUI ET FORCE DE RAPPEL
DES ENTRETIENS SEMI-DIRECTIFS POUR APPROFONDIR LES ANALYSES

Deuxième partie. Des collégiens « de centre ville » : « héritiers » d’un côté, « fantômes sociaux » de l’autre

Chapitre VI. Un système de la réussite cohérent, mais très contraignant, pour les élèves attitrés

LES PROPRIÉTÉS DE CE SYSTÈME
UN SYSTÈME DE LA RÉUSSITE QUE S’APPROPRIENT PLUS OU MOINS LES ÉLÈVES ATTITRÉS
Des filles tendanciellement plus « souples », mais pas forcément très « dociles »
Des garçons tendanciellement plus « écartelés »

Chapitre VII. Les élèves d’origine modeste : des « Fantômes sociaux » qui se sentent illégitimes

DEUX ÉLÈVES QUI PRÉFÈRENT ENCORE ÊTRE « ICI » PLUTÔT QUE « LÀ-BAS »
Jeremy : « écartelé », mais d’une autre manière que les élèves attitrés
Djamila : une adolescente qui compare son sort à celui de sa cousine sur Bellevue
UN COLLÈGE « TAILLÉ SUR MESURE » POUR LES ÉLÈVES ATTITRÉS, MAIS PAS POUR LES AUTRES
DES RÉUSSITES « INATTENDUES » À DÉFAUT D’ÊTRE VRAIMENT « PARADOXALES »

Troisième partie. Des collégiens du « bout de la ville »

Chapitre VIII. Un « Bout de la ville » qui possède aussi ses spécificités

L’HISTOIRE MOUVEMENTÉE DE LA CONSTRUCTION D’UNE ZUP BITERRITORIALE
RENDEZ-VOUS MANQUÉS ET GANGRÈNES GÉNÉRÉES PAR LA FLAMBÉE DU CHÔMAGE
UN BOUT DE LA VILLE OÙ « COHABITENT » DIFFÉRENTES FORMES DU POLITICO-RELIGIEUX
La JOC, mouvement de jeunesse et école de formation du militantisme ouvrier chrétien
De la montée dans et hors l’École des « communautarismes clos » sur Bellevue

Chapitre IX. Des collégiens très divers dans un établissement sous haute tension

UN SUPPLÉMENT D’ENQUÊTE SUR LES EFFETS PRODUITS PAR LES « MAUVAISES CLASSES »
Laura : « perturbée » et « timide »
Mehdi : passé par des classes « un peu folles » et en quête d’une vie « sans embrouilles »
Amadou : plongé dans un profond désarroi identitaire et se sentant trahi
Jelul : footballeur contrarié et en quête d’un « diplôme » pour « un travail »
DES CLASSES DE 3e QUI N’ONT DÉJÀ PLUS LA MÊME PHYSIONOMIE
DES ÉLÈVES EN RÉUSSITE (ATTENDUE), MAIS PAS VRAIMENT DANS L’EXCELLENCE
Des parents biactifs et plutôt proches de la deuxième gauche d’inspiration chrétienne
Des cartes sécuritaires pour se protéger des classes les plus « agitées »
Un suivi de scolarité qui fait la part belle aux « ressources municipales »
Des parents qui croient encore aux vertus éducatives de l’action catholique spécialisée
Un entre-soi premier/de la difficulté à passer pour des intellos aux yeux des autres élèves
DEUX BONS ÉLÈVES « ATYPIQUES »
Saïd, « confirmant sa présence » par l’école et dans l’islam version Frères musulmans
Sylvie, qui amène à s’interroger une nouvelle fois sur la notion de « réussite paradoxale »
DES ÉLÈVES « ASSEZ BONS »
Alain, ayant « tout pour bien réussir » et qui travaille seulement quand ça l’intéresse
Hicham, un jeune garçon focalisé à l’extrême sur les notes et tout chamboulé dans sa tête
Hayet, elle-aussi d’origine immigrée, avec des parents biactifs et déjà bien mieux intégrée
DES ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ OU EN GRANDE DIFFICULTÉ
Des élèves qui renvoient à la « part maudite » de notre société…
Les devoirs comme mission impossible quand il faut « se débrouiller seul »
Une forte montée de l’inquiétude face à l’avenir
RETOUR SUR LES ÉLÈVES D’ORIGINE IMMIGRÉE ET SUR LES EFFETS DE LEUR ENFERMEMENT SOCIAL

Annexe. Liste des variables utilisées pour AF 1 et AF 2

liste des variables utilisées pour af 1 et af 2
LISTE DES VARIABLES UTILISÉES POUR AF 2