Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'organisation à l'épreuve

 | 
Jean-Claude Caron
, 
Gérald Gaglio

Deuxième partie. La sociabilité vue comme moyen de l'action organisée

La sociabilité vue comme moyen de l’action organisée :Introduction

Guillaume Coton, Olivia Foli et Florence Hellec

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le mot « sociabilité » est apparu tardivement dans la langue française1. Issu du latin sociabilis formé sur sociare – associer – il désigne dans son acception première l’aptitude des individus à vivre en société. L’usage courant a consacré une définition plus restreinte de la sociabilité, à savoir le fait d’entretenir des relations agréables et conviviales avec ses semblables. Être sociable qualifie ainsi des personnes qui recherchent la compagnie d’autrui et se montrent aimables et accommodantes.

Les articles de ce chapitre interrogent la place de la sociabilité dans les organisations (entreprises et parti politique). Il peut paraître étrange, au premier abord, de mobiliser un concept relatif aux relations agréables et conviviales au sujet du monde du travail2. Le fonctionnement des organisations est en effet teinté de relations de négociation, d’alliance, et d’opposition entre acteurs (Crozier, Friedberg, 1577) et il assure rarement une cohabitation harmonieuse. Par ailleurs, les o...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540