Version classiqueVersion mobile

Étranges voisins

 | 
Judith Rainhorn
, 
Didier Terrier

Quatrième partie. Se confronter, s'affronter

Les juifs du bassin de Lens face à leurs voisins : concurrences, dénonciations, entraides (1940-1945)

Nicolas Mariot et Claire Zalc

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire de la Shoah a fait l’objet, depuis une quinzaine d’années, d’un grand nombre de travaux, le plus souvent menés dans le cadre d’une histoire des persécutions, de leur chronologie et de leurs effets1. Les politiques de discrimination antisémite ont d’abord été analysées « par le haut », du point de vue du rôle de l’État et des acteurs institutionnels qui y ont participé2. Dans une perspective complémentaire, nous voudrions ici suggérer que ces processus peuvent être perçus et pensés à partir des liens de voisinage.

Les historiens américains Eric Johnson et Robert Gellately ont montré, pour l’Allemagne nazie, que l’encadrement de la société par la Gestapo n’aurait pu être réalisé par les seuls effectifs, limités, du corps3. Ainsi, le travail de la police politique allemande sous le Troisième Reich a consisté, pour une large part, à traiter les dénonciations qui lui parvenaient. D’autres auteurs, sur le cas français, commencent à analyser les processus de « repérage » des indi...

© Presses universitaires de Rennes, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search