Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le TNP de Vilar

 | 
Laurent Fleury

Deuxième partie. Trois révolutions du TNP de Vilar

Introduction de la deuxième partie

Entrées d'index

Géographique :

France

Texte intégral

  • 1 Jean Vilar, De la Tradition théâtrale, [L’Arche Éditeur, 1955], (1re rééd. Gallimard, « Idées-Litt (...)

1En se mettant au service du public, Jean Vilar opère une inversion des priorités et, par là même, invente une révolution dans l’ordre des pratiques et fixe une nouvelle « problématisation » du théâtre dans l’ordre des représentations. La révolution de Vilar réside ici. Derrière « l’assassinat du metteur en scène » qu’il revendique1, se dessine un parti pris limitant le pouvoir de l’homme de théâtre qui se destitue pour agir en « exécutant », et se constitue ainsi en « serviteur de deux maîtres » : l’auteur et le public.

2Les chapitres de cette seconde partie consacrée aux « révolutions » opérées par Vilar insistent sur les ruptures qu’il opposa au théâtre bourgeois et à ses codes qui régissaient tant la salle que la scène. Les transformations introduites par le TNP nous placent, encore aujourd’hui, en héritiers de Jean Vilar. La perpétuation d’innovations institutionnelles telles que l’abonnement, l’horaire, la suppression des pourboires ou l’instauration de débats, l’atteste. Ces dispositifs aujourd’hui banalisés sont connus de chaque spectateur. Le théâtre public se fonde en référence au « théâtre, service public », le public demeure l’objet d’actions conduites en sa direction et l’ensemble des procédures de démocratisation de la culture alors insufflées ont conservé, pour une large part, leur efficacité sociale.

3En cherchant à comprendre comment, par ces innovations, le TNP a ouvert une brèche, on découvre qu’une institution parvient à s’affirmer comme instauratrice de commencements.

Notes

1 Jean Vilar, De la Tradition théâtrale, [L’Arche Éditeur, 1955], (1re rééd. Gallimard, « Idées-Littérature », 1963), et 2nde rééd. : Paris, L’Arche, 1999, p. 21-34.

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540