Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les partis à l’épreuve de 68

 | 
Gilles Richard
, 
Jacqueline Sainclivier

Les auteurs

Texte intégral

1François Audigier, maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Nancy 2 (CRULH, EA3945).

2Olivier Dard, professeur d’histoire contemporaine, Université Paul-Verlaine, Metz, centre de recherche universitaire lorrain d’histoire (CRULH, EA3945).

3Mathias Bernard, professeur d’histoire contemporaine, université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand, CHEC, EA 1001.

4Danièle Fraboulet, professeur d’histoire contemporaine, Université de Paris 13.

5Frank Georgi, Université Paris 1, Centre d’histoire sociale du XXe siècle.

6Sylvie Guillaume, professeur émérite à l’université de Bordeaux 3, Chercheur associé Centre d’histoire Sciences Po Paris.

7Laurent Jalabert, professeur d’histoire contemporaine, Université de Pau et des pays de l’Adour, ITEM (EA 3002).

8Tudi Kernalegenn, doctorant en science politique, IEP de Rennes, UMR, CNRS, CRAPE.

9Édouard Lynch, Université Lumière Lyon 2, Laboratoire d’études rurales (EA 3728-Usc INRA 2024).

10Christine Manigand, professeur à l’Université de Poitiers, chercheur rattaché au Centre d’histoire de Sciences Po.

11Julian Mischi, chargé de recherche en sociologie au département des sciences sociales de l’INRA.

12Gilles Morin, docteur en histoire, enseignant à la Cité Marie Curie, Sceaux.

13Sylvie Ollitrault, chargée de recherche CNRS, CRAPE, IEP de Rennes.

14Vincent Porhel, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Lyon 1, IUFM, UMR LARHRA.

15François Prigent, agrégé d’histoire, doctorant, Université Rennes 2, CERHIO, UMR, CNRS 6258.

16Gilles Richard, professeur d’histoire contemporaine à l’IEP de Rennes, Centre de recherche de l’action politique en Europe, UMR-CNRS 6051.

17Jacqueline Sainclivier, professeur d’histoire contemporaine, Université Rennes 2, UMR-CNRS-CERHIO 6258.

18Jean-Paul Salles, Docteur en Histoire (Paris I Panthéon-Sorbonne), membre du comité de rédaction de la revue Dissidences.

19Xavier Vigna, Université de Bourgogne, centre Georges Chevrier.

20Michelle Zancarini-Fournel, professeur émérite d’histoire contemporaine, Université Lyon1, Laboratoire de recherches historiques Rhône-Alpes.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540