Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Être dreyfusard hier et aujourd’hui

 | 
Gilles Manceron
, 
Emmanuel Naquet

Les auteurs

Texte intégral

1Michel Abitbol, professeur à l’Université hébraïque de Jérusalem.

2Éric Agrikoliansky, maître de conférences à l’université Paris-Dauphine/Institut de recherche interdisciplinaire en sociologie, économie, science politique (IRISES).

3Anne-Laure Anizan, docteur en histoire, chercheuse associée au Centre d’histoire de Sciences Po (Institut d’études politiques de Paris).

4Lucie Aubrac, ancienne résistante, Paris.

5André Bach, général C. R., ancien directeur du Service historique de l’armée de Terre.

6Marie-Claire Bancquart, professeur émérite à l’université Paris IV-Sorbonne.

7Serge Berstein, professeur émérite à l’IEP de Paris.

8Françoise Blum, chargée de recherche au Centre d’histoire sociale du XXe siècle, université Paris I-CNRS.

9Didier Boccon-Gibod, avocat général à la chambre criminelle de la Cour de cassation.

10Édouard Boeglin, journaliste, Institut rhénan d’études et de recherches maçonniques.

11Paul-Henri Bourrelier, ingénieur général des Mines, Paris.

12Patrick Cabanel, professeur à l’université de Toulouse-Le Mirail.

13Gilles Candar, docteur en histoire, professeur en classes préparatoires, président de la Société d’études jaurésiennes.

14Guy Canivet, ancien premier président de la Cour de cassation, membre du Conseil constitutionnel.

15Rémy Cazals, professeur à l’université de Toulouse-Le Mirail.

16Cylvie Claveau, professeur à l’université du Québec à Chicoutimi.

17Colette Cosnier, maître de conférences à l’université du Maine.

18Michel Dreyfus, directeur de recherches au Centre d’histoire sociale du XXe siècle, université Paris I-CNRS.

19Nicole Dreyfus, avocate.

20Geneviève Dreyfus-Armand, historienne, ancienne directrice de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine.

21Michel Drouin, attaché de recherche au Cnrs et secrétaire de la Société internationale d’histoire de l’affaire Dreyfus.

22Jean-Pierre Dubois, professeur à l’université Paris-Sud 11, président de la Ligue des droits de l’Homme.

23Hervé Duchêne, professeur à l’université de Bourgogne.

24Vincent Duclert, professeur agrégé à l’École des hautes études en sciences sociales-Approches historiques des mondes contemporains (Ahmoc).

25Frédérique Dufour, conseillère mémoire au cabinet du secrétaire d’État à la Défense et aux anciens combattants.

26Simon Epstein, chercheur au Centre international de recherche sur l’antisémitisme à l’Université hébraïque de Jérusalem.

27Rémi Fabre, professeur à l’université Paris 12-Val-de-Marne.

28Bertrand Favreau, avocat, président de l’Institut des droits de l’Homme du Barreau de Bordeaux.

29Jean-Jacques de Félice, avocat.

30Catherine Fhima, chercheuse associée à l’École des hautes études en sciences sociales.

31Stéphane Gacon, maître de conférences à l’université de Bourgogne.

32Jérôme Grévy, maître de conférences à l’université de Poitiers et chercheur associé au Centre d’histoire de Sciences Po (IEP de Paris).

33André Hélard, professeur en classes préparatoires.

34Carlos Miguel Herrera, professeur à l’université de Cergy-Pontoise, directeur du Centre de philosophie juridique et politique.

35Stéphane Hessel, ambassadeur de France.

36Norman Ingram, professeur à l’université Concordia de Montréal.

37Jacqueline Lalouette, professeur à l’université Charles de Gaulle-Lille 3 et à l’Institut universitaire de France.

38Henri Leclerc, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme.

39Gilles Manceron, historien, Paris, vice-président de la Ligue des droits de l’Homme.

40Jean-Paul Martin, maître de conférences à l’université Charles de Gaulle-Lille 3, Groupe sociétés religions laïcité (CNRS).

41Jean-Marie Mayeur, professeur émérite à l’université Paris IV-Sorbonne.

42Pierre Michel, docteur habilité, chercheur associé à l’université d’Angers, président fondateur de la Société Octave-Mirbeau

43Jean-Yves Mollier, professeur à l’université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, membre du bureau de la Société internationale d’histoire de l’affaire Dreyfus.

44Alain Monchablon, professeur en classes préparatoires, Groupe d’études et de recherche sur les mouvements étudiants.

45Emmanuel Naquet, docteur en histoire, chercheur associé au Centre d’histoire de Sciences Po (IEP de Paris).

46Philippe Oriol, chargé de cours à l’université Paris 3-Sorbonne nouvelle, membre du bureau de la Société internationale d’histoire de l’affaire Dreyfus.

47Alain Pagès, professeur à l’université Paris 3-Sorbonne nouvelle, responsable de la Société littéraire des amis d’Émile Zola.

48Marc Pénin, maître de conférences à l’université Montpellier 1.

49Nicole Savy, Groupe interuniversitaire Victor-Hugo.

50Perrine Simon-Nahum, Cnrs et École des hautes études en sciences sociales-Ahmoc.

51Benjamin Stora, professeur à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco).

52Danielle Tartakowsky, professeur à l’université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis.

53Marcel Thomas, président de la Société internationale d’histoire de l’affaire Dreyfus.

54Samuël Tomei, historien, Paris.

55Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540