Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le classicisme hollywoodien

 | 
Jean-Loup Bourget
, 
Jacqueline Nacache

3. Genres en perspective

À propos de Detour (Edgar G. Ulmer, 1945) : trois hypothèses de lecture du film noir

Benoît Tadié

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le film noir, tours et détours

Le thème de l’« histoire du regard », cher aux historiens de l’art depuis Wölffl in, serait d’une grande pertinence pour aborder certains films hollywoodiens que l’on n’a pas toujours vus de la même manière suivant les lieux et les époques. Il en va ainsi de ceux que regroupe la catégorie générique « film noir », catégorie dont l’unité ne s’est imposée que progressivement et dont la définition reste évolutive et controversée. Au fil d’un cheminement tortueux, qui commence en France au lendemain de la Seconde Guerre mondiale1, cette catégorie a été illustrée par diverses théories qui, si elles s’accordent généralement pour situer l’» âge classique » du genre entre le début des années 1940 et la fin des années 1950, divergent quant aux raisons de son apparition et, à partir de là, quant aux caractéristiques qui le fondent : de fait, on pourrait se demander si le terme « film noir » ne constituerait pas, plutôt qu’une classe spécifique de films définis par...

Auteur

Benoît Tadié est professeur d’études américaines à l’université Rennes 2. Ses recherches portent sur le roman policier, le modernisme et l’œuvre de James Joyce. Il est l’auteur de L’Expérience moderniste anglo-américaine, 1908-22 (Didier érudition, 1999) et de Le Polar américain, la modernité et le mal (PUF, 2006). Il a édité et traduit Gens de Dublin de James Joyce (GF, 1994).

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540