Version classiqueVersion mobile

Au tribunal pour enfants

 | 
Patricia Benec'h-Le Roux

Première partie. Au tribunal pour enfants : l'avocat face au mineur et aux autres professionnels

Conclusion

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On ne peut se dispenser de faire des allers et retours entre la défense pénale des majeurs et celle des mineurs. Cette réflexion de deux avocats expérimentés nous semble adapter pour conclure cette première partie consacrée à l’emprise du cadre de travail de l’avocat sur son travail : « Évidemment, le faux activisme de ce métier, la répétition perpétuelle de la même pièce sur la même scène fatiguent les meilleurs esprits. […] Oui, j’éprouve une certaine lassitude de l’exercice de ce métier. Il est vrai que la manière dont fonctionne le cerveau est toujours la même, réception du client, préparation du dossier, audience » (Bredin in Soulez-Larivière, 1995, 75-76).

« Comment [Jean-Louis Bredin] peut-il supporter l’enfermement de l’avocat entre le juge, la loi, son client et lui-même ? Mal. […] Toujours sur la même scène, toujours dans le même rôle, toujours dans la même attitude » (Soulez-Larivière, 1995, 77). Ces propos s’appliquent d’autant plus à l’avocat du mineur que le droit des m...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search