Version classiqueVersion mobile

Valeurs et justice

 | 
Bruno Lemesle
, 
Michel Nassiet

À distance du Prince. L’ambivalence des rapports à la violence et aux normes judiciaires dans la Chronique de Jacques Du Clercq (XVe siècle)

Franck Mercier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les Mémoires de Jacques Du Clercq (c. 1420-1501) occupent une place à part dans la riche et complexe production historiographique bourguignonne de la seconde moitié du XVe siècle1. Ce bourgeois d’Arras a composé, ou du moins parachevé vers 1470 une ample chronique divisée en cinq livres qui recouvre une période allant de 1448 à 14672. Le texte de Du Clercq ne mérite pas l’appellation de « Mémoire » sous lequel il fut indûment publié au XIXe siècle3. La meilleure preuve en est que l’on ne sait presque rien de son auteur dont la conscience de soi est très peu exprimée. Il est un peu plus prolixe sur certains des membres de sa famille, comme son père, également prénommé Jacques, et son frère aîné Lohier ; de sorte que certains des commentateurs modernes lui ont parfois prêté des traits ou des caractéristiques sociales qui appartiennent en réalité à ses proches4. D’une façon générale, la personnalité de Jacques Du Clercq s’efface derrière le compte-rendu assez détaché des événements. So...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search