Version classiqueVersion mobile

Valeurs et justice

 | 
Bruno Lemesle
, 
Michel Nassiet

Les « règles de l’exception ». Les réactions de l’épiscopat face aux interdits de parenté aux Xe et XIe siècles

Laurent Jégou

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Les pratiques matrimoniales des élites médiévales, et plus précisément les mariages consanguins résultant d’unions endogames, constituent un excellent observatoire des interactions entre les normes juridiques et les normes de la société. Les unions entachées d’illégitimité sont bien connues pour les Xe-XIe siècles, grâce à des sources nombreuses et variées. Les textes normatifs, composés au premier chef des collections canoniques, définissent de manière de plus en plus précise les obligations et interdictions en termes de pratiques matrimoniales. En effet, c’est aux Xe-XIe siècles que furent élaborées les grandes collections préclassiques qui feront autorité jusqu’à l’élaboration du Décret de Gratien. Ces textes normatifs peuvent être confrontés aux sources narratives, qui relatent de nombreux épisodes au cours desquels les règles canoniques en vigueur furent transgressées par les élites laïques appartenant aux royaumes franc et germanique1.

L’épiscopat s’est trouvé confr...

© Presses universitaires de Rennes, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search