Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vivre dans les villes bretonnes au Moyen Âge

 | 
Jean-Pierre Leguay

Deuxième partie. Le gouvernement des élites

Vivre dans les villes bretonnes au Moyen Âge

Jean-Pierre Leguay

Résumé

Ce livre reprend, en partie seulement, une thèse de doctorat d'état sur une trentaine de villes bretonnes du XVe siècle, sous la dynastie des Montforts, de Jean IV à la duchesse Anne. C'est une étude synthétique qui met l'accent sur une société composite, les institutions municipales, la vie économique, le quotidien, les joies, les dangers et les peurs que connaissent les quelques 80 000 citadins de toutes conditions, des nobles aux ecclésiastiques, des notables bourgeois aux artisans et aux gens mécaniques, des pauvres aux différentes catégories de marginaux. C'est aussi l'occasion de découvrir de belles fi gures de la bourgeoisie bretonne d'antan avec Julien Thierry, Pierre Landais, les Coëtanlem de Morlaix, les Thomas, les Pares, les Bourgneuf, les Dumesnil, les de Gennes mais aussi de faire revivre des truands, des prostituées, de simples domestiques, des enfants et des femmes. Le fi lm d'une riche histoire, reconstituée dans ses moindres détails, à partir de narrations, d'enquêtes, d'archives fi scales et judiciaires, de textes de loi se déroule intra et extra-muros, dans les rues animées de chaque centre et des faubourgs, dans les églises, sous les halles, dans les guérites des remparts. Parmi les aspects développés et revus à partir d'ouvrages et d'articles récents fi gurent le déroulement des premiers conseils urbains présidés par le capitaine-gouverneur et le procureur des bourgeois, ancêtre du maire, et réunissant « la maire et principale partie des bourgeois », la préparation des états de finances ou budgets annuels gérés par les miseurs et les contrôleurs et alimentés par des impôts ou cloisons sur les vins, sur les marchandises, les activités dans les ateliers du lever au coucher du soleil, la structure interne des métiers. L'ouvrage s'achève par une peinture des villes en paix, avec les fêtes, les services religieux, les écoles, l'université de Nantes puis par le rappel du drame que constitue la guerre avec le Royaume de France de 1487 à 1492 et ses conséquences pour les villes bretonnes.

Entrées d'index

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540