Version classiqueVersion mobile

Généalogie de l'ascèse bureaucratique

 | 
Frédéric Mollé

1re partie. Administration, économie et « religion royale »

Conclusion

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Q ce soit dans les raisons de son succès comme de sa critique, la vénalité engageait les différentes dimensions de la vie. Aussi bien le politique, le religieux, la morale, l’économique, le domestique que l’honneur étaient en jeu. Ce n’est donc que resituée dans ce « cosmos » que cette pratique prend son sens et devient compréhensible. Et c’est bien parce que toutes ces dimensions étaient imbriquées que la vénalité semble renvoyer à la définition du fait social total au sens où Marcel Mauss l’entend1. Aussi étonnant ou paradoxal que cela puisse paraître, les logiques en œuvre dans le don paraissent en effet également traverser le système vénal tant l’échange est imbriqué dans un ensemble complexe duquel il est indissociable. Louis Dumont, à propos du don, parle ainsi « d’un “phénomène social total” où s’enchevêtrent aspects économiques, religieux, juridiques et autres, de sorte que les séparer analytiquement ne saurait suffire à comprendre de quoi il s’agit2 ». Dire que la vénalité ...

© Presses universitaires de Rennes, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search