Version classiqueVersion mobile

Généalogie de l'ascèse bureaucratique

 | 
Frédéric Mollé

1re partie. Administration, économie et « religion royale »

Chapitre II. Les propriétés du vénal

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le caractère duel de l’administration trouva son expression jusque dans le système de la vénalité. L’acte pécuniaire ou financier ayant effectivement été conçu comme le lien et le liant avec le souverain, la vénalité ne se réduisit pas à une simple procédure économique mais revêtit au contraire une signification d’affiliation qui tenait autant de l’institution que d’un échange purement lucratif.

VÉNALITÉ ET INSTITUTION DU SUJET

L’existence sociale du sujet, dans son rapport d’affiliation particulier au monarque, trouva notamment sens et signification par le biais de la vénalité administrative. Le caractère économique de l’acte, tout en faisant de ce dernier un acte marchand, participait à la reconnaissance du sujet. La vénalité intervenait ainsi dans le processus d’institution sociale des régnicoles comme des étrangers.

Activité administrative, activité vénale

Une des particularités de l’administration d’Ancien Régime fut le caractère vénal de ses actes. Là où aujourd’hui l’acte adminis...

© Presses universitaires de Rennes, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search