Version classiqueVersion mobile

Généalogie de l'ascèse bureaucratique

 | 
Frédéric Mollé

1re partie. Administration, économie et « religion royale »

Introduction de la première partie

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une des particularités de l’économie d’Ancien Régime réside comme l’a montré Jean-Yves Grenier dans son « imbrication dans l’univers du social1 ». Considérer les pratiques ou les échanges économiques nécessite en effet de les interroger non pour eux-mêmes en les appréhendant de façon autonome mais en s’immergeant dans le « cosmos » au sein duquel ils s’insèrent à savoir, celui d’une « société qui se représente comme un ensemble ordonné2 ». Ordonnancement qui s’articule et prend sens essentiellement autour du roi et de la monarchie ainsi que de la « religion royale3 » dont ils furent l’objet et de sa progressive « érosion » au cours du XVIIIe siècle4.

Le système de la vénalité des offices n’échappe pas à cet ordonnancement tant il est inséparable de l’organisation sociale du moment et des principes qui la sous-tendent. Il insère ainsi l’administratif dans un ensemble complexe où se mêlent économie, religion, pouvoir, sciences, croyances, représentations et aspirations sociales.

© Presses universitaires de Rennes, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search