Versione classicaVersione mobile

Généalogie de l'ascèse bureaucratique

 | 
Frédéric Mollé

Indice dei contenuti

Charles Suaud

Avant-propos

1re partie. Administration, économie et « religion royale »

Chapitre I. Une difficile autonomie

LA DOUBLE FONCTION DES ACTES ADMINISTRATIFS : GÉRER ET MAGNIFIER
L’arsenal technologique : gérer le temporel
La diversité technologique
Succès du calcul, ambivalence de la mesure
LES AGENTS DE LA MONARCHIE
La division du travail administratif
La diversité des pratiques
Les serviteurs royaux
LA « RELIGION ROYALE »
La théorie de droit divin
Une administration au service du Lieutenant de Dieu
Le roi et sa (ses) noblesse(s)
L’érosion de la « religion royale »

Chapitre II. Les propriétés du vénal

VÉNALITÉ ET INSTITUTION DU SUJET
Activité administrative, activité vénale
La réhabilitation de l’argent
Vénalité et institution sociale
VÉNALITÉ ET INSTITUTION DU SERVITEUR ROYAL
Le poste et la fonction comme marchandises
La vénalité comme mode d’institution
La vénalité comme acte de magie sociale
LA VÉNALITÉ OU L’INSTITUTION D’UNE « NOBLESSE D’ÉTAT »
La vénalité comme mode de reproduction sociale
L’ambivalence de la vénalité : indépendance et neutralisation
Robe et État

Chapitre III. Le système vénal

L’OFFRE OU LA REPRODUCTION DES STRUCTURES MONARCHIQUES
Les fondements économiques de l’offre
Les cadres institutionnels de l’offre
Les cadres honorifiques de l’offre
PRIX ET ÉCONOMIE DE L’HONNEUR
Prix et logique de l’honneur
Des prix comme éléments de distinction
LA CRITIQUE DU SYSTÈME
La critique sociale
La critique morale et politique
Les remises en cause

2e partie. Le renoncement au gain

Chapitre I. Les conditions sociales de la condamnation du vénal

UN NOUVEAU PERSONNEL POLITIQUE
La redéfinition de la représentation
Positions et situations sociales
Les propriétés sociales
DES LUMIÈRES À L’INFLUENCE GALLICANO-JANSÉNISTE
Constituants et Lumières
La nébuleuse gallicano-janséniste
Grâce, salut et libre arbitre
Jansénismes et économie
Diffusion et influence

Chapitre II. Le discours sur la fin d’un monde administratif

INSTITUTIONS PERVERTIES ET « PURETÉ ORIGINELLE »
Des institutions entachées du péché vénal
Le mythe du monde perdu
Les usages sociaux du temps originel
LA FIN DE L’ALIÉNATION DES « BIENS NATIONAUX » : LA CONDAMNATION DE « L’AGIOTAGE PUBLIC »
Simonie et péculat
Expropriation et dépatrimonialisation
La consécration du domaine public
SOLDER LES COMPTES
Laver le péché vénal
Le rachat de la faute ou le remboursement de la dette
La publicité de la dette

Chapitre III. Gains, dons et dévouement à la patrie

LA QUESTION DU VÉNAL
Le pur et l’impur, le sain et le malsain, le bien et le mal : la structure dichotomique du discours
Une nouvelle économie des valeurs
Don d’argent, don de soi, don à la patrie
LA CONDAMNATION DU GAIN
Le triste appât du gain
Capitalistes, financiers, banqueroutiers et faillis : les « sangsues » du peuple
La surveillance des nouveaux agents : le rêve d’une administration hors profit

Chapitre IV. Le sacerdoce administratif

LES ESPACES DE LA PRATIQUE
Les réformes avant 1789
La réorganisation territoriale
Espaces nouveaux, esprit nouveau
L’ÉLECTION
L’élection comme sélection
Le devoir de participation
Abnégation et exigence de probité
LE SERVICE DE LA NATION
Vers un statut de serviteur public ?
Une vie de serviteur
Le roi premier serviteur public
L’ENVERS DU SACERDOCE : LES DIVIDENDES SYMBOLIQUES
L’Assemblée nationale source de toutes valeurs
Les revenus et dividendes honorifiques
Une économie concurrentielle
 
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search