Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les recteurs

 | 
Jean-François Condette

Cahier d’illustrations

Texte intégral

Lettre du conseiller Fourcroy au maire de la ville de Douai, le 8 août 1806, qui prend acte de la candidature de la ville à un futur siège académique.
Sources : Archives municipales de Douai, 1 R 11.
Photographie Frédéric Cossart (avec leur aimable autorisation).

1« Monsieur le Maire, j’ai reçu la lettre du 14 juillet par laquelle vous m’exposez les titres de la ville de Douai à obtenir d’être le siège d’une des académies de l’Université impériale. Soyez assuré que les vœux et les avantages de cette commune seront présentés avec tout l’intérêt qu’elle inspire. »

Lettre du recteur Taranget au maire de Douai (Deforest) le 16 mars 1810 qui demande un local pour remettre des prix aux meilleurs élèves du lycée impérial.
Sources : Archives municipales de Douai, 1 R 11. Photographie Frédéric Cossart (avec leur aimable autorisation).

2« J’ai l’honneur de vous prévenir que, ne pouvant pas installer l’académie le 17, comme on l’avait espéré, le lycée désire s’en dédommager par une distribution de décorations d’honneur accordées au premier de chaque classe. Cette distribution, qui sera d’ailleurs modeste, aurait cependant besoin d’un point de réunion. La classe de droit conviendrait fort à nos projets. Monsieur le Maire, je vous supplie de nous permettre d’en disposer demain pour cet effet. »

Portrait de Jospeh-Diez Gergonne, recteur de l’académie de Montpellier de 1830 à 1844.
Source : Christian Gérini – Université de Montpellier. Photo inventaire. Ministère de la Culture. Pour La Science, juin 2005, Éd. Belin.

Appel à candidatures pour la chaire vacante d’astronomie à la faculté des sciences de Montpellier. Affiche publiée le 6 mars 1840 par le recteur Joseph-Diez Gergonne et le doyen F. Dunal.
Sources : Archives municipales de l’agglomération de Montpellier, cote R12 (photographie Christian Gérini).

Charles Bayet, recteur de l’académie de Lille (1891-1896), directeur de l’Enseignement primaire (1896-1902) puis de l’Enseignement supérieur (1902-1914).
Sources : Le Volume, Journal des instituteurs et des institutrices, 12e année, numéro du 7 septembre 1899, p. 2 (photographie J.-F. Condette, collection particulière).

L’importance de l’enseignement agricole pour Charles Bayet. Un manuel de sciences et agriculture pour le primaire. Sources : A. Lapresté (professeur agrégé au lycée Buffon de Paris), Premières notions de sciences et agriculture au cours moyen des écoles rurales, rédigées conformément à l’instruction officielle du 4 janvier 1897, Paris, André Fils, 1902, 144 p. (suite p. vii) (cliché et collection personnelle de Jean-François Condette).

La lutte contre l’alcoolisme : l’un des combats de Charles Bayet Illustrations d’un manuel scolaire
Sources : J. Baudrillard (inspecteur de l’enseignement primaire à Paris), Histoire d’une bouteille : Livre de lecture sur l’enseignement antialcoolique à l’usage des cours moyen et supérieur des écoles primaires, Paris, Charles Delagrave, 1900, 3e édition, 191 p. (clichés et collection personnelle Jean-François Condette).

3L’ouvrage montre le rôle néfaste de l’alcool dans tous les milieux sociaux, « y compris dans la bourgeoisie, sur laquelle pèse une si grosse responsabilité, puisque ses défauts et ses vices sont souvent imités par la classe ouvrière (p. 3). L’auteur nous transporte successivement chez le liquoriste (chapitres i et ii), chez l’épicier (chapitre iii), chez le marchand de vin (chapitres iv et v), en voyage (chapitre vi), à la campagne (chapitres vii à x), chez un ouvrier (chapitres xi à xv), au café des Grands Boulevards (chapitre xvi), dans une famille bourgeoise (chapitres xvii à xxii) et dans une famille de marins (chapitres xxiii à xxv). « Il nous a semblé que, pour convaincre, il fallait émouvoir, surtout en fait d’enseignement antialcoolique ; et aucune forme ne nous a paru préférable à celle que nous avons adoptée. Une bouteille raconte son histoire. Chaque chapitre du récit touchera la sensibilité de l’enfant, amortira sa méfiance, préparera sa raison à accepter l’affirmation puis la preuve de la nocuité de l’alcool ; l’inclinera en un mot à pratiquer la nouvelle foi dont il faut qu’il devienne un disciple » (préface, p. 2).

La pose de la première pierre de la nouvelle Sorbonne, le 3 août 1885. Octave Gréard, un recteur bâtisseur.

4Détail du tableau de Joseph Wencker, « La pose de la première pierre de la nouvelle Sorbonne, le 3 août 1885 ». Tableau exposé dans la salle des Actes de la Sorbonne. On reconnaît, près du bloc de pierre, debout en habit noir avec ses favoris blancs, René Goblet, ministre de l’Instruction publique (avril 1885-décembre 1886) qui invite le vice-recteur Octave Gréard, une feuille de papier roulée dans la main droite, revêtu du costume rectoral (simarre noire avec la ceinture violette), à jeter la truelle de mortier qui lance les travaux de construction de la nouvelle Sorbonne. Reproduit avec l’aimable autorisation de Monsieur le Recteur Maurice Quenet, recteur de l’académie de Paris.

Georges Lyon, recteur de l’académie de Lille de 1903 à 1924. Grand recteur bâtisseur, il est aussi l’artisan majeur du développement de l’enseignement secondaire féminin.
Sources : Archives départementales du Nord, Musée 504.

Carte postale : le lycée Fénelon de Lille, cours de dessin vers 1910-1914.
Sources : Archives départementales du Nord, 30 FI Enseignement 19.

Carte postale : le lycée Fénelon de Lille, cours de couture, vers 1910-1914.
Sources : Archives départementales du Nord, 30 FI Enseignement 20.

Rapport manuscrit de Georges Lyon sur l’enseignement du latin chez les filles. Avant-dernière page.
Sources : Archives départementales du Nord, 2 T 114, Conseil académique.

5Il prépare ici son intervention au conseil académique pour défendre le développement de l’enseignement du latin dans les établissements secondaires de jeunes filles (suite p. xiii).

La réception de l’École normale supérieure par le Conseil de l’Université de Paris.
Tableau d’André-Victor-Edouard Dewambez, salon de 1909 ; toile de 6 m sur 3,85 m. Collection : salle des actes de la Sorbonne ; cliché de Jean-Christophe Doërr, Chancellerie des Universités de Paris (avec l’aimable autorisation de M. le Recteur Maurice Quenet).

6Ce tableau d’André-Victor-Édouard Dewambez commémore l’un des grands événements de la vie universitaire de l’année 1904, à savoir la réunion de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm à l’Université de Paris, suite au décret du 10 novembre 1903. L’École normale supérieure s’était développée au cours du XIXe siècle comme une institution indépendante de la Sorbonne, disposant de son local spécifique, de ses élèves attitrés et de ses propres enseignants. Le développement des facultés et la réapparition de l’Université de Paris remettent en question ce dédoublement des structures. Par le décret de 1903, l’École normale supérieure n’est pas supprimée mais doit se réunir à la Sorbonne pour en devenir son « institut pédagogique ». Elle est rattachée à partir du 1er novembre 1904, à la Faculté des Lettres et à celle des Sciences et devient, selon les mots du doyen Croiset, « le collège des boursiers de l’État destinés à la carrière de l’enseignement ». Les personnels sont fédérés.

7Le peintre Dewambez évoque cette réunion dans son tableau, peint entre 1905 et 1909. Il regroupe, idéalement, sur le grand escalier d’honneur qui conduit à la Salle du Conseil, doyens, professeurs (près de 80) et étudiants des facultés parisiennes et de l’École normale supérieure. C’est un véritable tableau historique dont tous les personnages sont reconnaissables. Sur le palier, en robe violette, la main droite étendue tenant la toque, le vice-recteur Louis Liard ; à côté de lui, tourné de trois quarts, barbe blanche, robe jaune, toque couvrant la main, Ernest Lavisse, directeur de l’École normale supérieure (1904-1919). Contre le mur, robe amarante, levant la toque pour saluer, Paul Appell, doyen de la Faculté des sciences de Paris (1903-1909) puis recteur de l’académie de Paris (1920-1925). Un peu en arrière, sur le même palier, contre le mur, robe jaune, Alfred Croiset, professeur d’éloquence grecque, doyen de la Faculté des Lettres (1898-1923). Le tableau est commenté en détail (présentation détaillée des nombreuses personnalités représentées dans le tableau) dans Jean Bonnerot, La Sorbonne, sa vie, son rôle, son œuvre à travers les siècles, Paris, PUF, 1927, p. 91-94.

Robert Mallet, recteur de l’académie d’Amiens (1964-1969).
Sources : Fonds photographique de l’Université de Picardie Jules Verne (cliché Stéphane Coutant, avec son aimable autorisation).

Table des illustrations

Légende Lettre du conseiller Fourcroy au maire de la ville de Douai, le 8 août 1806, qui prend acte de la candidature de la ville à un futur siège académique.Sources : Archives municipales de Douai, 1 R 11.Photographie Frédéric Cossart (avec leur aimable autorisation).
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 442k
Légende Lettre du recteur Taranget au maire de Douai (Deforest) le 16 mars 1810 qui demande un local pour remettre des prix aux meilleurs élèves du lycée impérial.Sources : Archives municipales de Douai, 1 R 11. Photographie Frédéric Cossart (avec leur aimable autorisation).
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 399k
Légende Portrait de Jospeh-Diez Gergonne, recteur de l’académie de Montpellier de 1830 à 1844.Source : Christian Gérini – Université de Montpellier. Photo inventaire. Ministère de la Culture. Pour La Science, juin 2005, Éd. Belin.
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 362k
Légende Appel à candidatures pour la chaire vacante d’astronomie à la faculté des sciences de Montpellier. Affiche publiée le 6 mars 1840 par le recteur Joseph-Diez Gergonne et le doyen F. Dunal.Sources : Archives municipales de l’agglomération de Montpellier, cote R12 (photographie Christian Gérini).
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 477k
Légende Charles Bayet, recteur de l’académie de Lille (1891-1896), directeur de l’Enseignement primaire (1896-1902) puis de l’Enseignement supérieur (1902-1914).Sources : Le Volume, Journal des instituteurs et des institutrices, 12e année, numéro du 7 septembre 1899, p. 2 (photographie J.-F. Condette, collection particulière).
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 455k
Légende L’importance de l’enseignement agricole pour Charles Bayet. Un manuel de sciences et agriculture pour le primaire. Sources : A. Lapresté (professeur agrégé au lycée Buffon de Paris), Premières notions de sciences et agriculture au cours moyen des écoles rurales, rédigées conformément à l’instruction officielle du 4 janvier 1897, Paris, André Fils, 1902, 144 p. (suite p. vii) (cliché et collection personnelle de Jean-François Condette).
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 451k
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 450k
Légende La lutte contre l’alcoolisme : l’un des combats de Charles Bayet Illustrations d’un manuel scolaireSources : J. Baudrillard (inspecteur de l’enseignement primaire à Paris), Histoire d’une bouteille : Livre de lecture sur l’enseignement antialcoolique à l’usage des cours moyen et supérieur des écoles primaires, Paris, Charles Delagrave, 1900, 3e édition, 191 p. (clichés et collection personnelle Jean-François Condette).
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 293k
Légende La pose de la première pierre de la nouvelle Sorbonne, le 3 août 1885. Octave Gréard, un recteur bâtisseur.
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 433k
Légende Georges Lyon, recteur de l’académie de Lille de 1903 à 1924. Grand recteur bâtisseur, il est aussi l’artisan majeur du développement de l’enseignement secondaire féminin.Sources : Archives départementales du Nord, Musée 504.
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 301k
Légende Carte postale : le lycée Fénelon de Lille, cours de dessin vers 1910-1914.Sources : Archives départementales du Nord, 30 FI Enseignement 19.
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
Légende Carte postale : le lycée Fénelon de Lille, cours de couture, vers 1910-1914.Sources : Archives départementales du Nord, 30 FI Enseignement 20.
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 252k
Légende Rapport manuscrit de Georges Lyon sur l’enseignement du latin chez les filles. Avant-dernière page.Sources : Archives départementales du Nord, 2 T 114, Conseil académique.
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 526k
Légende Dernière page.
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 426k
Légende La réception de l’École normale supérieure par le Conseil de l’Université de Paris.Tableau d’André-Victor-Edouard Dewambez, salon de 1909 ; toile de 6 m sur 3,85 m. Collection : salle des actes de la Sorbonne ; cliché de Jean-Christophe Doërr, Chancellerie des Universités de Paris (avec l’aimable autorisation de M. le Recteur Maurice Quenet).
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 436k
Légende Robert Mallet, recteur de l’académie d’Amiens (1964-1969).Sources : Fonds photographique de l’Université de Picardie Jules Verne (cliché Stéphane Coutant, avec son aimable autorisation).
URL http://books.openedition.org/pur/docannexe/image/122040/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 322k

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540