Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le court métrage documentaire français de 1945 à 1968

 | 
Dominique Bluher
, 
Philippe Pilard

4. Un cas d'école : l'essai cinématographique

L’Opéra-Mouffe : le ventre de Paris, ou la ciné-maïeutique d’Agnès Varda

Éric Thouvenel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’Opéra-Mouffe, troisième film d’Agnès Varda, a été réalisé en 1957 à l’instigation de Jacques Ledoux, alors directeur de la Cinémathèque royale de Belgique, qui cherchait à monter une sélection de films expérimentaux en vue de l’exposition universelle de Bruxelles l’année suivante. Il passa donc commande à Varda d’un film expérimental, ce à quoi elle répondit qu’elle voulait bien faire le film – à la différence de Ô saisons, ô châteaux (1957), son précédent court métrage réalisé pour le commissariat général au Tourisme, on lui laissait ici carte blanche –, mais qu’elle était enceinte et que pour elle, à ce moment-là, c’était cela qui était véritablement expérimental1. Et c’est ainsi que Varda fit de sa grossesse, tout naturellement, le sujet ou plutôt le cœur de son film.

D’où ce « ventre de Paris » qui est celui de la cinéaste bien sûr, mais que les lecteurs de Zola reconnaîtront aussi comme le titre d’un roman du cycle des Rougon-Macquart, ayant pour cadre les Halles centrales et ...

Auteur

Éric Thouvenel est maître de conférences en études cinématographiques à l’université de Rennes 2. Auteur d’une thèse sur les images de l’eau dans le cinéma français des années 1920.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540