Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le court métrage documentaire français de 1945 à 1968

 | 
Dominique Bluher
, 
Philippe Pilard

3. Diffusion et réception

La diffusion du court métrage dans les réseaux de ciné-clubs : les exemples de la Fédération française des ciné-clubs et de l’Ufoleis

Roxane Hamery

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La période 1945-1968 qui correspond à un moment extrêmement faste pour le court métrage français, en terme de production et de qualité, contient dans ces mêmes limites le noyau central de l’histoire des principales fédérations de ciné-clubs : leur naissance, leur extension et leur « âge d’or ». Il semblait donc normal que les deux se rencontrent. Au vu de leur catalogue et répertoires, les ciné-clubs s’affirment, en effet, durant ces années, comme des diffuseurs privilégiés du court métrage. Et pourtant ce rôle de défense et de promotion a rarement été envisagé. Pour comprendre les origines de ce lien privilégié et tenter de dresser un panorama des différentes modalités de programmation des films courts, il serait utopique d’espérer étudier les cas de toutes les fédérations de ciné-clubs. On n’en compte pas moins d’une quinzaine pour cette période ! J’ai donc choisi de restreindre volontairement cette étude à deux exemples de fédérations de ciné-clubs, les deux principales : la Fédé...

Auteur

Roxane Hamery est maître de conférences en études cinématographiques à l’université de Rennes 2. Auteur d’une thèse sur la carrière cinématographique et institutionnelle de Jean Painlevé.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540