Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De la religion de tous à la religion de chacun

 | 
Gaël Rideau

Table des documents

Texte intégral

Tableaux

1 Composition sociale de la population d’Orléans : la capitation de 1695

20

2 Comparaison de la fortune foncière : agriculteurs, artisans et commerçants

21

3 Les marguilliers, une élite à l’image de la paroisse : profil social des marguilliers de sept paroisses orléanaises

30

4 Le renforcement du religieux dans les revenus paroissiaux (1710-1789) : moyennes décennales

49

5 Une chronologie de la vitalité confraternelle : liste des indulgences et livrets de confréries pour le XVIIIe siècle

115

6 Échantillon de testaments retenus (1677-1787)

121

7 Une pratique à l’image de la société : représentativité sociale des testateurs (1677-1787)

122

8 La domination de la logique familiale de sépulture (taux de demandes)

124

9 L’affirmation générale de la simplicité : évolution de la part des demandes de simplicité par groupes sociaux (1677-1787)

127

10 Le contrepoint du testament : échantillon de frais funéraires (1677-1787)

130

11 Du discours de simplicité à la convenance sociale : confrontation des frais funéraires et des testaments (1725-1787, moyennes en livres)

133

12 Office et Lumières : moyenne de livres-tests mentionnés selon les groupes sociaux (1737-1789)

228

13 Un avantage orléanais : diffusion sociale du livre dans quatre échantillons (taux du groupe dans lequel le livre est présent)

281

14 Taille des collections et société : l’inégale présence du livre (1677-1787, taux)

282

15 Les dynamiques de la lecture : évolution sociale des thématiques au sein des bibliothèques complètes (1677-1787, moyenne pour 30 ans)

288

16 Une vague successive : la répartition chronologique des livres de controverse, entre protestantisme, jansénisme et Lumières (1689-1787)

291

17 Une mesure des querelles : le poids comparé des livres jansénistes et jésuites dans les bibliothèques orléanaises (1689-1787)

293

18 Le foyer orléanais à l’ombre de la croix : présence des objets pieux dans les foyers orléanais (1677-1787)

304

19 Une recomposition de l’intérieur artisan : nombre d’objets religieux (1677-1787)

311

20 Seul ou parmi d’autres, le statut inégal de l’objet pieux : part des objets selon le nombre total abrité par le foyer (1677-1787, 100 % par objet)

315

21 La qualification religieuse des intérieurs : proportion de la tonalité des inventaires par groupe social (1677-1787)

319

22 Un complexe religieux domestique : Catherine Pasquet (1773)

324

23 L’importance de la chambre principale : localisation des objets, images et livres religieux, hors des logements à pièce unique (1677-1787)

326

24 Une classification globale du vécu religieux : le croisement des testaments et inventaires (1677-1787)

337

Cartes

1 Un aperçu de la densité confraternelle (archidiaconé et ville d’Orléans)

104

2a Les réalités contrastées du jansénisme orléanais : le nombre de mentions dans les Nouvelles ecclésiastiques

180

2b Les réalités contrastées du jansénisme orléanais : le croisement des critères, l’apparition d’autres centres

181

Graphiques

1 Entre croissance du nombre de bancs et hausse du prix unitaire : les revenus issus des bancs

57

2 Deux exemples de la hausse conjointe de la recette et de la dépense paroissiales : Notre-Dame-de-Recouvrance et Olivet

61

3 Une conjoncture confraternelle : les comptes des confréries d’Olivet

108

4 L’affirmation de la simplicité : part des mentions détaillées et des demandes de simplicité pour les convois funéraires (1677-1787)

126

5 Le renforcement du convoi funéraire : le témoignage du montant des frais funéraires par groupes sociaux (1677-1787, moyennes décennales)

131

6 La disparition des fondations et le recul des messes : la demande de services dans les testaments orléanais (1677-1787, taux d’actes)

136

7 Modalités d’un recul : évolution chronologique de la sociologie des fondateurs (1677-1787, taux du groupe)

137

8 La rupture séculaire de l’âge d’or des fondations d’après les inventaires de titres paroissiaux (1400-1789, taux cumulé sur sept paroisses)

138

9 La sociologie des demandes de messes (1677-1787, taux du groupe)

141

10 La mutation formelle de la demande de messes : du trentain et de l’annuel à la cinquantaine (1677-1787, taux d’actes)

142

11 L’affirmation d’un comportement social différencié : taux de testaments demandant un annuel ou une cinquantaine par groupe social (1677-1787, taux)

143-144

12 La mutation du geste charitable : nombre de testaments portant des legs et montant moyen (1677-1787)

148

13 Du maintien des élites à l’effondrement populaire : sociologie de la charité testamentaire (1677-1787, taux du groupe)

148

14 De l’institution à la paroisse : destinataire du geste charitable testamentaire – les rythmes du don institutionnel (1677-1787, nombre de dons)

150-151

15 La remise en cause populaire du don : sociologie du don testamentaire, legs ou messe (1677-1787, taux du groupe)

155

16 Le recul du discours : préambules et recommandations (1677-1787, taux de présence)

159

17 Au-delà de la présence, la simplification du contenu : les préambules de type développé dans les testaments olographes et notariés (1677-1787, taux)

160

18 L’effritement progressif d’un modèle de testament plein : les strates religieuses (1677-1787)

162

19 Du religieux au successoral, le parcours du testament orléanais : évolution des types de testaments (1677-1787, taux)

165

20 Une chronologie du jansénisme orléanais : nombre de mentions relatives au diocèse d’Orléans dans les Nouvelles ecclésiastiques (1728-1789, chiffres bruts et moyennes quinquennales)

188

21 Les tensions : chronologie des refus de sacrements dans le diocèse d’Orléans (1728-1789, chiffres bruts et moyennes quinquennales)

191

22 Une recomposition du ciel du testament : intercessions réclamées dans les recommandations (1677-1787, taux sur les testaments porteurs d’une recommandation)

262

23 L’affirmation de la croix dans les testaments notariés : présence du Christ et de la Vierge dans les recommandations notariées et olographes (1677-1787, taux)

263

24 Une irrigation générale, le livre dans la société orléanaise : proportion d’inventaires comprenant des livres (1677-1787, moyenne mobile sur deux coupes)

281

25 D’un fonds juridico-religieux à une lecture de loisir : évolution thématique des livres orléanais (1677-1787, moyenne mobile sur deux coupes)

286

26 Le recul religieux n’est que relatif : flux moyen du nombre de volumes religieux, historiques et littéraires (1677-1787, chiffres absolus, moyenne mobile sur deux coupes)

287

27 De l’Écriture à la piété : évolution chronologique de la composition du fonds religieux dans les bibliothèques complètes (1677-1787, moyenne mobile sur deux coupes)

289

28 La diffusion des objets religieux et images (1677-1787, taux d’inventaires)

301

29 Une dynamique fondée sur l’objet : taux d’inventaires mentionnant au moins un objet religieux (1677-1787)

302

30 Une irrigation par l’objet : évolution chronologique de la présence des quatre principaux objets dans les inventaires (1677-1787, moyenne sur deux coupes, taux de foyers)

306

31 Un portrait social des objets pieux : proportion de foyers concernés par chaque objet par groupe social (1677-1787)

310

32 Du coutumier au religieux : évolution chronologique de la qualification des intérieurs (1677-1787, moyenne mobile sur deux coupes)

320

33 Une articulation générale : livres, image et objets dans les foyers par groupes sociaux (1677-1787, moyenne sur deux coupes, taux d’inventaires avec au moins un support)

322

34 La maison comme espace religieux : taux d’inventaires qualifiés de pieux par groupe social (1677-1787, moyenne sur deux coupes)

325

35 La concentration dans une seule pièce : nombre de pièces abritant des supports religieux dans les intérieurs pieux (1677-1787, moyenne sur deux coupes)

330

36 De la mort à la vie : rapport du contenu religieux du testament et de l’inventaire pour une même personne (1677-1787, moyenne sur deux coupes, taux)

335

Annexes

1 Nomenclature des paroisses orléanaises

355

2 L’archidiaconé d’Orléans

356

3 Une lecture politique de l’assemblée de paroisse : la réforme du mode de scrutin à Saint-Nicolas-Saint-Mesmin (26 décembre 1773)

357

4 Chronique d’une opposition entre la paroisse et le curé : thèmes des assemblées de Notre-Dame-de-Recouvrance (1761-1765)

358

5 L’affirmation des bancs : une tendance générale

359

6 La mission comme reconduction de l’histoire sainte : la mission de Saint-Péravy selon une lettre de Robert-Joseph Pothier à Daniel Jousse (1739)

362

7 Un exemple du terrorisme orléanais : la mort du pécheur et l’enfer chez Jacques de Goillons-Vinot, curé de Saint-Cyr-en-Val

363

8 Nomenclature des principales rues d’Orléans

364

Du religieux au politique : le parcours de la procession du 8 mai (1746-1785)

365

9 Une limite à l’esprit de parti : la vision des querelles de Pierre-Étienne Brasseux

366

10 Une hiérarchisation du ciel : la recommandation de François Vaillant (1709)

367

11 L’importance de la transmission : le testament de Marie Leberche (1740)

368

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540