Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le court métrage documentaire français de 1945 à 1968

 | 
Dominique Bluher
, 
Philippe Pilard

2. Création

Lumières du court

Willy Kurant

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous avons demandé au chef opérateur Willy Kurant, né à Liège en 1934, de dépeindre les conditions de travail et l’évolution esthétique du court métrage documentaire français à la fin des années 1950 et au début des années 1960. Après une carrière au cinéma et à la télévision en Belgique, y compris dans le reportage d’actualités, Willy Kurant a prêté ses talents au court métrage français pendant quelques années à partir de 1962. Il a collaboré avec des cinéastes qui tentaient alors d’imposer un autre regard dans le documentaire, comme Maurice Pialat, Jacques Rozier ou Marin Karmitz, en compagnie desquels il a proposé une nouvelle image influencée par les techniques du reportage. Dans le long métrage de fiction, en France ou aux États-Unis, il a ensuite travaillé avec des cinéastes aussi différents qu’Agnès Varda, Jean-Luc Godard, Orson Welles, Volker Schlöndorff, Serge Gainsbourg, Leonard Schrader ou Nick Castle. Les propos qui suivent, tenus lors du colloque puis au cours d’un entr...

Auteur

Willy Kurant est chef opérateur image.

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540