Version classiqueVersion mobile

Le choix rationnel en science politique

 | 
Mathias Delori
, 
Delphine Deschaux-Beaume
, 
Sabine Saurugger

Première partie. Le choix rationnel et la formalisation dans les sciences politiques françaises et allemandes : état des lieux

4. L’analyse des politiques publiques en Allemagne et les dimensions du pouvoir

Olivier Giraud

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il y a quelques années, il était possible de fonder une lecture de la tradition allemande de l’analyse des politiques publiques sur les travaux qui privilégient l’étude des rapports entre l’État et la société1. On pouvait alors remarquer que cette dimension marque particulièrement les images stéréotypées associées au pouvoir en Allemagne, notamment parce que ces stéréotypes sont contradictoires. Pour une part, on attache à ce pays l’image d’un pouvoir bismarckien, architecte d’un État surpuissant, qui domine, voire écrase la société. D’autre part, existe l’image d’un pouvoir modeste, inscrit depuis des siècles dans la tradition du fédéralisme, du corporatisme, et de différentes formes de délégations des pouvoirs de l’État, en direction d’une société civile forte et responsable – sociétés locales ou régionales, Églises, organisations patronales et syndicales. Cette dimension de l’analyse politologique centrée sur la tension État/société correspond bien aux productions de la science p...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search