Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Europe en conflits

 | 
Wolfgang Kaiser

Avant-propos

Wolfgang Kaiser

Texte intégral

1Ce livre collectif est le fruit d’un acte volontariste, de la décision de nous lancer dans une réflexion commune sur le lien problématique entre les conflits religieux qui ont marqué l’Europe de la première modernité, et la genèse même d’une notion et d’une forme historique, politique et culturelle, qui intègre dans sa constitution cette conflictualité religieuse. Si la question proposée pour les concours au recrutement dans l’enseignement secondaire en France est évidemment à l’origine de cette initiative, elle ne saurait expliquer la participation d’historiens venant de presque toute l’Europe occidentale, auxquels l’institution du « concours » en France est difficile à expliquer. S’ils ont accepté de se lancer avec nous dans cette aventure, dans l’urgence, c’est bien par intérêt pour une problématique fondamentale de l’histoire européenne qui n’a rien perdu de sa virulence, si l’on pense aux débats sur la construction de mosquées à Cologne et à Zurich, ou encore à celui sur une éventuelle adhésion de la Turquie à l’Union européenne, sans oublier la question conflictuelle des origines chrétiennes de l’Europe.

2En ce sens, ce livre n’est pas un manuel. Les auteurs ont certes essayé de faire le point dans leurs domaines respectifs et de donner une synthèse de l’état actuel de la recherche internationale, mais en gardant le cap d’une discussion ouverte et problématique (qui ne vise pas l’exhaustivité). Cet ouvrage n’a pas non plus de « ligne directrice ». Comme le verra le lecteur, les positions divergent sur l’interprétation des affrontements religieux et sur des concepts comme la confessionnalisation. C’était notre intention. La lecture des contributions de ce groupe d’historiens européens donnera, espérons-le, une idée des différents styles de penser et manières de faire, une variété qui constitue la richesse de l’Europe (une diversitas que n’auraient du reste pas boudée les hommes du XVIe siècle). Une vérité qu’on a fini par accepter, souvent à contrecœur, dans les affrontements religieux de la première modernité.

3Nous nous sommes résignés, dans la préparation de cet ouvrage, à un compromis pragmatique qui est un défaut lié à la formulation de la question des concours, c’est-à-dire de limiter l’ouvrage à l’espace géographique européen. Or les affrontements religieux ont des prolongements hors de l’Europe. Et nous savons bien que l’histoire de l’Europe est l’histoire d’une expérience globale des Européens de la première modernité qui imprègne fortement les conflits religieux dans et hors de l’espace géographique européen. Nous avons essayé d’y remédier en esquissant au moins brièvement des problématiques qui devraient être traités plus amplement et en profondeur.

4Ce livre a pu voir le jour grâce à des collègues qui nous ont aidés à trouver des auteurs pour ce livre. Je remercie en particulier Ronald G. Asch, Matthias Asche, Willem Frijhoff, Kaspar von Greyerz, Wolfgang Reinhard, Anton Schindling et ma collègue Christine Lebeau pour leur disponibilité et l’intérêt qu’ils ont porté à ce projet. Il n’aurait jamais pu aboutir sans le soutien de collègues de l’université Paris 1-Sorbonne et leur engagement comme auteurs, traducteurs et infatigables lecteurs d’épreuves. Mes remerciements vont à Isabelle Brian, Nicole Lemaître, Mathilde Monge, David Do Paço, Grégoire Salinero et Laurent Tatarenko, ainsi qu’à Jean-Marie Le Gall (Rennes) et Andreas Nijenhuis (Amsterdam-Grenoble) qui ont fait de ce livre en plusieurs sens un ouvrage collectif. Un dernier remerciement s’adressé à Pierre Corbel, directeur des publications de l’université de Rennes, pour sa confiance et sa patience.

5Une fois publié, disait Montaigne, un livre appartient au lecteur. Le voilà.

Auteur

Professeur d’histoire moderne et Directeur d’études à l’ÉHÉSS. Centre de Recherches d’Histoire Moderne (CRHM). Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne), UFR Histoire, 17, rue de la Sorbonne, 75005 Paris. wolfgang.kaiser@univ-paris1.fr

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540