Versión clásicaVersión móvil

Les brigands

 | 
Valérie Sottocasa

Bibliographie

Texto completo

Le brigandage est un sujet d’étude complexe, situé à la croisée de plusieurs champs disciplinaires, entre littérature, histoire, sociologie, anthropologie et histoire du droit. Cette bibliographie n’exclut aucun de ces domaines mais ne peut, de ce fait, viser à l’exhaustivité. Elle donne des indications sur les grands domaines concernés par la question du brigandage et de la violence criminelle ainsi que sur les recherches récentes qui montrent les orientations actuelles des réflexions disciplinaires.

Ado Anatoli, Paysans en Révolution. Terre, pouvoir et jacquerie, 1789-1794, Moscou, 1987, Paris, Société des études robespierristes, 1996.

Allen Robert, Les tribunaux criminels sous la Révolution et l’Empire (1792-1811), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2005.

Allinne Jean-Pierre, Gouverner le crime. Les politiques criminelles françaises de la Révolution au XXIe siècle, Paris, L’Harmattan, 2003.

Andries Lise (dir.), Cartouche, Mandrin et autres brigands du XVIIIe siècle, Paris, Desjonquières, 2010.

Antonielli Livio, La polizia in Italia nell’età moderna, Soveria Mannelli, Rubbettino, 2002.

Auboin Michel, Teyssier Arnaud et Tulard Jean, Histoire et dictionnaire de la police du Moyen Age à nos jours, Paris, R. Laffont, Bouquins, 2005.

Banditisme et révoltes dans les pays méditerranéens, actes du colloque de Nice, octobre 1981, in Recherches régionales Alpes-Maritimes et Contrées limitrophes, 23e année, 1982-no 4, octobre-décembre 1982.

Banditisme et violence sociale dans les sociétés méditerranéennes, actes du colloque de Bastia (27-29 mai 1993), textes réunis et présentés par Georges Ravis-Giodani et Ange Rovere, Études Corses, no 40-41, 1993.

Bercé Yves-Marie et Castan Yves (dir.), Les archives du délit. Empreintes de société, actes du colloque « Archives judiciaires et histoire sociale », Paris (24-25 mars 1988), Toulouse, Éditions universitaires du Sud, 1990.

Bercé Yves-Marie, Histoire des croquants, Paris, Seuil, 1986.

Bercé Yves-Marie, Révoltes et révolutions dans l’Europe moderne, XVIe-XVIIIe siècle, Paris, Presses universitaires de France, 1980.

Berger Emmanuel, Martin Jean-Clément et Rousseaux Xavier, La justice pénale sous la Révolution : les enjeux d’un modèle judiciaire libéral, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2008.

Bergès Louis, Résister à la conscription, 1798-1814. Le cas des départements aquitains, Comité des travaux historiques et scientifiques, Éd. CTHS, 2002.

Bertaud Jean-Paul, « Aperçus sur l’insoumission et la désertion à l’époque révolutionnaire. Études de sources », Bulletin d’histoire économique et sociale de la Révolution Française, 1969, p. 17-48.

Bertaud Jean-Paul, La Révolution armée : les soldats citoyens et la Révolution Française, Paris, R. Laffont, 1979.

Bertrand Régis et Carol Anne (dir.), Le « monstre » humain, imaginaire et société, Le temps de l’Histoire, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2005.

Bssette Jean-Michel, Crimes et cultures, Paris, L’Harmattan, 1999.

Blanc Dominique et Fabre Daniel, Le brigand de Cavanac : le fait divers, le roman, l’histoire, Verdier, Lagrasse, 1982.

Block Anton, « Bandits and Bounderies: Robber Bands and Secret Societies on the Dutch Frontiers (1730-1778) », in Anton Block, Honour and Violence, Cambridge, Cambridge University Press, 2001, p. 29-43.

Boudon Jacques-Olivier, Ordre et désordre dans la France napoléonienne, Saint-Cloud, Napoléon Ier Éditions, 2008.

Bourdin Philippe, « Des ganses blanches, une armée grise, les noires forêts d’Auvergne », in Vovelle Michel (dir.), Le tournant de l’an III (actes du 120e congrès national des Sociétés historiques et scientifiques, Aix-en-Provence, 23-29 octobre 1995), Paris, CTHS, 1997, p. 361-396.

Bourdin Philippe, Le Puy-de-Dôme sous le Directoire. Vie politique et esprit public, Clermont-Ferrand, Mémoire de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand, 1990.

Braudel Fernand, « Misère et banditisme au XVI e siècle », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 2e année, no 2, 1947, p. 129-142.

Brigands en Rouergue (XIe-XIXe siècle), actes du colloque de Rodez (12 juin 1993), Rodez, Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron, 1993.

Broers Michael, Napoléon’s other wars: bandits, rebels and their pursuers in the age of revolutions, Oxford, Peter Lang, 2010.

Brown Howard G., « An Unmasked Man in a Milieu de mémoire: The Abbé Solier as Sans Peur the Brigand-Priest », Histori cal Reflections/Réflexions historiques, no 26, 2000, p. 1-30.

Brown Howard G., « Domestic State Violence: Repression from the Croquants to the Commune », The Historical Journal, vol. 42, no 3, 1999, p. 597-622.

Brown Howard G., « From Organic society to Security State: The war on brigandage in France, 1797-1802 », Journal of Moderne History, no 69, 1997, p. 661-695.

Brown Howard G., « Mythes et massacres : reconsidérer la “terreur directoriale” », Annales historiques de la Révolution française, no 325, juillet-sept. 2001, p. 23-52.

Brunet Michel, Contrebandiers, mutins et fiers-à-bras. Les stratégies de la violence en pays catalan au XVIIIe siècle, Canet, Éditions Trabucaires, 2001.

Brunet Michel, Le Roussillon. Une société contre l’État (1780-1820), Toulouse, PUM & Eché, 1986.

Burckard François, « Les brigands sous le Directoire », À travers la Haute Normandie en Révolution (1789-1800), Comité régional d’histoire de la Révolution française (Haute-Normandie), 1992, p. 357-370.

Burguière André et Revel Jacques (dir.), Histoire de la France. Les conflits, volume dirigé par Jacques Julliard, Paris, Seuil, [1990], 2000.

Cabantous Alain, Histoire de la nuit, XVIIe-XVIIIe siècle, Paris, Fayard, 2009.

Cadet Nicolas, « Anatomie d’une “petite guerre”, la campagne de Calabre de 1806-1807 », Revue d’histoire du XIXe siècle, 30/2005, (en ligne), mis en ligne le 28 mars 2008 (http://rh19.revues.org/index1010.html).

Cadet Nicolas, « Les difficultés méthodologiques posées par l’étude des massacres au cours des guerres napoléoniennes : le cas de l’insurrection calabraise de 1806-1807 », La Révolution française (en ligne), Les massacres aux temps des Révolutions, mis en ligne le 9 janvier 2011 (http://lrf.revues.org/221).

Carbasse Jean-Marie, Histoire du droit pénal et de la justice criminelle, Paris, PUF, 2006.

Carrot Georges, Le maintien de l’ordre en France, depuis la fin de l’Ancien Régime jusqu’à 1968, Presses de l’Institut politiques de Toulouse, Centre d’études et de recherches sur la Police, 1984, t. I.

Castan Nicole, « La justice en question en France à la fin de l’Ancien Régime », Déviance et société, 1983, vol. 7, no 1, p. 23-34.

Castan Nicole, « La justice expéditive », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 31e année, no 2, 1976, p. 331-361.

Castan Nicole, Justice et répression en Languedoc à l’époque des Lumières, Paris, Flammarion, 1980.

Castan Nicole, Les criminels de Languedoc. Les exigences d’ordre et les voies du ressentiment dans une société pré-révolutionnaire (1750-1790), Toulouse, Publications de l’université de Toulouse-Le Mirail, 1980.

Chaliand Gérard, Les guerres irrégulières, XXe-XXIe siècle, Paris, Gallimard, 2008.

Chaliand Gérard et Blin Arnaud (dir.), Histoire du terrorisme de l’Antiquité à Al Qaida, Paris, Bayard, 2008.

Chamson André, Sans Peur, Paris, Plon, Tallendier, 1977.

Chassin du Guerny Yves et Durand-Tullou Adrienne, L’Abbé Jean-Louis Solier dit Sans peur. Un contre-révolutionnaire cévenol, 1734-1801, Alès, 1989.

Chastagnaret Gérard et Témime Émile, « Le bandit andalou au XIXe siècle : criminel, pauvre bougre, héros ou révolté ? », Recherches régionales-Alpes Maritimes et contrées limitrophes, 23 e année, 1982-no 4, p. 15-25.

Chauvaud Frédéric (dir.), Corps saccagés. Une histoire des violences corporelles du siècle des Lumières à nos jours, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009.

Chauvaud Frédéric (dir.), La dynamique de la violence. Approches pluridisciplinaires, Paris, Presses universitaires de Rennes, 2010.

Chauvaud Frédéric, Petit Jacques-Guy et Yvorel Jean-Jacques, Histoire de la justice de la Révolution à nos jours, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007.

Chesnais Robert, SDF, truands et assassins dans le Paris du Roi soleil, Lieu, L’Esprit frappeur, 1998.

Clay Stephen, « Le brigandage en Provence du Directoire au Consulat (1795-1802) », in Jean-Pierre Jessenne, Du Directoire au Consulat, t. 3, Publication du Centre de recherches sur l’Europe du Nord-Ouest, Lille/Rouen, 2001, p. 67-89.

Clinquart Jean, L’administration des douanes en France sous la Révolution, Neuilly, Association pour l’histoire des douanes françaises, 1989 [1978].

Clinquart Jean, L’administration des douanes en France sous le Consulat et l’Empire, Neuilly, Association pour l’histoire des douanes françaises, 1979.

Cobb Richard, Paris and its Provinces, 1792-1802, Londres, Oxford University Press, 1975.

Cobb Richard, La Protestation populaire en France, 1789-1820, Paris, Calmann-Lévy, 1975.

Cobb Richard, Reactions to the French Revolution, Londres, Oxford University Press, 1972.

Corbin Alain, « Histoire de la violence dans les campagnes françaises au XIXe siècle. Histoire d’un bilan », Ethnologie française, t. XXI, no 3, 1991, p. 224-236.

Cubero José-Ramon, Pélot « Bandit d’honneur ». Un clan gascon face au pouvoir central, 1800-1816, Toulouse, Privat, 1992.

Dahan Jacques-Rémi, Visages de Charles Nodier, Paris, Presses de l’université Paris-Sorbonne, 2008.

Delpont Hubert, La victoire des croquants. Les révoltes paysannes du grand sud-ouest pendant la Révolution (1789-1799), Les Amis du vieux Nérac, 2002.

Denis Vincent et Gainot Bernard (dir.), Un siècle d’ordre public en révolution (de 1789 à la Troisième République), Paris, Publications de la Société des études robespierristes, 2009.

Denys Catherine, Frontière et criminalité, 1715-1815, Arras, Presses de l’Université, 2000.

Desplat Christian, « Brigands et brigandages dans le ressort du parlement de Navarre au XVIIIe siècle », Revue de Pau et du Béarn, no 8, 1980, p. 31-56.

Desplat Christian, « Les caractères originaux de la contrebande dans les Pyrénées occidentales à l’époque moderne », Frontières, actes du 125e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques tenu à Lille, 2000, Paris, Éd. du CTHS, 2002, p. 201-218.

Dictionnaire de la violence, Michela Marzano (dir.), Paris, Presses universitaires de France, 2011.

Dumas Alexandre, Les compagnons de Jéhu, Paris, Phoébus, [1857], 2006.

Duport Anne-Marie, Journées Révolutionnaires à Nîmes, Nîmes, Jacqueline Chambon, 1988.

Duport Anne-Marie, Terreur et Révolution à Nîmes en l’an II (1793-1794), Paris, Jean Touzot, 1987.

Duport Anne-Marie, « Les mouvements populaires dans les diocèses civils de Nîmes, Uzès et Alès de 1740 à 1789 », Annales du Midi, t. 111, no 225, janvier-mars 1999, p. 31-45.

Dupuy Roger, La politique du peuple. Racines, permanences et ambiguïtés du populisme, Paris, A. Michel, 2002.

Dyonnet Nicole, « L’écho du brigandage dans les cahiers de doléances du Loiret et du Cher », in Jean Nicolas (éd.), Mouvement populaire et conscience sociale, actes du colloque de Paris (24-26 mai 1984), Paris, Maloine, 1985, p. 647-658.

Eleuche-Santini Viviane, « Brigandage dans le comté de Nice au XVIIIe siècle », Recherches régionales-Alpes Maritimes et contrées limitrophes, 23e année, 1982-no 4, p. 3-14.

Esdaile Charles, Fighting Napoleon: Guerrillas, Bandits and Adventurers in Spain, New Haven, Yale University Press, 2004.

Esdaile Charles, Popular Resistance in The French Wars: Patriots, Partisans and Land Pirates, New York, Palgrave, 2005.

Farcy Jean-Claude, L’histoire de la justice française de la Révolution à nos jours : trois décennies de recherches, Paris, Presses universitaires de France, 2001.

Farge Arlette et Cozzy Gaetano, « Les théâtres de la violence à Paris au XVIIIe siècle », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 34e année, no 5, 1979, p. 984-1015.

Fonveille René, Mandrin, Grenoble, Taillefer, 1975.

Forêt, villageois et marginaux (XVIe-XXe siècle), textes réunis et présentés par Andrée Corvol, Paris, CNRS, 1991.

Forrest Alan, Déserteurs et insoumis sous la Révolution et l’Empire, Paris, Perrin, 1988.

Fouiaux Jacques, La rémission des peines et des condamnations. Droit monarchique et droit moderne, Paris, Presses universitaires de France, 1970.

Fraude, contrefaçon et contrebande de l’Antiquité à nos jours, textes réunis par Gérard Béaur, Hubert Bonin et Claire Lemercier, Genève, Droz, 2006.

Funck-Brentano Frantz, Les brigands, Paris, Tallendier, [1905] 1978.

Funck-Brentano Frantz, Mandrin, capitaine général des contrebandiers, Paris, Hachette, 1908.

Gainot Bernard, « La gendarmerie dans la recomposition sociale post-révolutionnaire. La loi organique de 1798 », in Jean-Noël Luc (dir.), Gendarmerie, État et société au XIXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2002, p. 63-70.

Garnot Benoît (dir.), Normes juridiques et pratiques judiciaires du Moyen Âge à l’époque contemporaine, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2007.

Garnot Benoît, Bastien Pascal, Piant Hervé et Wenzel Éric, La justice et l’histoire. Sources judiciaires à l’époque moderne (XVIe-XVIIe-XVIIIe siècle), Rosny-sous-Bois, Bréal, 2007.

Garnot Benoît, Histoire de la justice en France (XVIe-XXIe siècle), Paris, Gallimard, 2009.

Gautier Jean, Les brigands dans le Centre à la fin de la Révolution, Limoges, Impr. Société des Journaux et Publications du Centre, 1954.

Gégot Jean-Claude, « La violence au temps du directoire dans l’Hérault », Bulletin d’Histoire économique et sociale de la Révolution française, année 1977, p. 15-35.

Geremek Bronislaw, Inutiles au monde. Truands et misérables dans l’Europe moderne (1350-1600), Paris, Gallimard, 1980.

Gingeras Ryan, « Last rites for a “pure bandit”: Clandestine service, Historiography and the origins of the Turkish “Deep State” », Past and Present, 2010, no 206/1, p. 151-174.

Godechot Jacques, La Contre-Révolution, 1789-1804, Paris, PUF, 2e éd., 1984.

Godechot Jacques, La grande nation. L’expansion de la France dans le monde de 1789 à 1799, Paris, Flammarion, 1983.

Godechot Jacques, La Révolution française dans le Midi toulousain, Toulouse, Privat, 1986.

Godechot Jacques, Les institutions de la France sous la Révolution et l’Empire, Paris, 1951.

Gotteri Nicole, La police secrète du Premier Empire, bulletins quotidiens adressés par Savary à l’Empereur de juin à décembre 1810, Paris, Champion, 2001.

Goustine Luc de, La Grande Peur de Saint-Angel. Aventure d’un brigand gentilhomme, Paris, Honoré Champion, 2000.

Grandcoing Philippe, La « bande à Burgout » et la société rurale de la châtaigneraie limousine (1830-1839), Société d’ethnographie du Limousin et de la Marche, 1990.

Gueniffey Patrice, La politique de la Terreur. Essai sur la violence révolutionnaire. 1789-1794, Paris, Fayard, 2000.

Guillemin Alain, « Le rituel de la violence : contribution à l’étude des manifestations paysannes en France », actes du colloque Révolte et Société, Paris, mai 1988, Paris, 1989, p. 291-300.

Hanlon Gregory, « Les rituels de l’agression en Aquitaine au XVIIe siècle », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 40e année, no 2, 1985, p. 244-268.

Hobsbawm Eric J., « Les soulèvements de la campagne anglaise, 1780-1850 », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 23e année, no 1, 1968, p. 9-30.

Hobsbawm Eric. J., Les bandits, Londres, 1969, Paris, F. Maspéro [1972] 1999.

Hobsbawm Eric. J., Les primitifs de la révolte dans l’Europe moderne, Paris, Fayard, 1959.

Hufton Olwen, The Poor of Eighteenth-Century France, Oxford, Clarendon Press, 1974.

Hugger Paul, Rebelles et hors-la-loi en Suisse. Genèse et rayonnement d’un phénomène social, Lausanne, Éd. 24 heures, 1977.

Huss Valérie (éd.), Louis Mandrin, malfaiteur ou bandit au grand cœur ?, Grenoble, Musée Dauphinois, 2005.

Iafelice Michel, Barbets ! Les résistances à la domination française dans le pays niçois (1792-1814), Nice, Serre éditeur, 1998.

Jacob Yves, Mandrin : le voleur d’impôts, Paris, Tallendier, 1983.

Jeanclos Yves, La justice pénale en France. Dimension historique et européenne, Paris, Dalloz, 2011.

Jolivet Charles, Les chouans du Vivarais. Essai sur l’agitation contre-révolutionnaire dans l’Ardèche sous le Directoire, Lyon, Impr. Du Nouvelliste, 1930.

Jones Peter M., Politics and rural Society. The Southern Massif Central, 1750-1880, Cambridge, Cambridge University Press, 1985.

Kalifa Dominique, Crime et culture au XIXe siècle, Paris, Perrin, 2005.

L’attentat, objet d’histoire, Guillaume Mazeau, Gilles Malandain et Karine Salomé (dir.), La Révolution Française. Cahiers d’histoire de la Révolution Française (en ligne), mis en ligne le 23 mars 2012 (http://Irf.revues.org/index477.html).

La Camorra et autres récits de brigandage, éd. Claude Shopp, Paris, Vuibert, 2011.

La Corse et ses bandits. Anthologie, Ajaccio, 2000.

La guerre civile entre histoire et mémoire, actes du colloque de La Roche-sur-Yon, octobre 1994, textes réunis par Jean-Clément Martin, Nantes, Ouest-Éditions, 1995.

La Révolution et la mort, actes du colloque international organisé à Toulouse par Jean-Maurice Bizières et Élisabeth Liris (9-10 mars 1989), Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1991.

Lambert Karine, « Le prix de la délation : l’argent contre le crime en bandes organisées (du Directoire à la fin de l’Empire) », in B. Garnot (dir.), Les juristes et l’argent. Le coût de la justice et l’argent des juges du XIVe au XIXe siècle, EUD, Dijon, 2005.

Lambert Karine, « Negotiating marginalities: Women and banditry in Provence after the French Revolution », in Shani D’Cruze, Efi Avdela, Judith Rowbotham (dir.), Problems of Crime and Violence in Europe, 1780-2000: Essays in Criminal Justice, New York, The Edwin Mellen Press, 2010.

Lambert Karine, « Bandits et contumaces. Notions et pratiques de la récidive en Corse et en Sardaigne (début XIXe siècle) », in M. Porret (dir.), Le criminel endurci. Récidive et Récidivistes du Moyen Âge au XIXe siècle, actes du colloque de Genève, 2003, Genève, Droz, 2006.

Lapied Martine, Le Comtat et la Révolution Française. Naissance des options politiques, Aix-en-Provence, Publications de l’université de Provence, 1996.

Le droit et les institutions en Révolution (XVIIIe-XIXe siècles), actes de la table ronde de Bastia, 9-10 septembre 2004, Aix-en-Provence, Presses universitaires d’Aix-Marseille, 2005.

Lebigre Arlette, La justice du roi. La vie judiciaire dans l’ancienne France, Bruxelles, Complexe, 1995.

Lefebvre Georges, La Grande Peur de 1789, Paris, A. Colin, 1988 [1932].

Lefebvre Georges, Les Thermidoriens, Paris, A. Colin, 1951.

Lefer Antoine, Histoire de la police, Paris, Grancher, 1982.

Lepetit Guy, « La manière la plus efficace de maintenir la tranquillité », Annales historiques de la Révolution française (en ligne), 348, avril-juin 2007, mis en ligne le 1er juin 2010 (http://ahrf.revues.org/9103).

Les mémoires policiers, 1750-1850. Écritures et pratiques policières du siècle des Lumières au Second Empire, Vincent Milliot (éd.), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2006.

Les résistances à la Révolution, actes du colloque de Rennes (17-21 septembre 1985), recueillis et présentés par François Lebrun et Roger Dupuy, Paris, Imago, 1987.

Leuwers Hervé, La justice dans la France moderne : du roi de justice à la justice de la nation (1498-1792), Paris, Ellipses, 2010.

Lewis Gwynne et Lucas Colin, Beyond the Terror: Essays on French Regional and Social History, 1794-1815, Cambridge, 1983.

Lewis Gwynne, « Political Brigandage and popular disaffection in the South-East of France, 1795-1804 », Beyond the Terror. Essays on French Regional and Social History, 1794-1815, Cambridge, 1983, p. 195-231.

Lewis Gwynne, The second Vendée. The Continuity of Counter-revolution in the Department of the Gard, 1789-1815, Oxford, Clarendon Press, 1978.

Lignereux Aurélien, « L’invention d’une force du lendemain. La gendarmerie et la pacification de l’ouest en l’an 8 », in J.-F. Pernot et V. Toureille (dir.), Lendemains de guerre. De l’Antiquité au monde contemporain ; les hommes, l’espace et le récit, l’économie et la politique, Bruxelles, Peter Lang, 2010, p. 437-445.

Lignereux Aurélien, « Le violence rébellionnaire : les atteintes corporelles aux gendarmes dans la France du premier XIXe siècle », in Frédéric Chauvaud (dir.), Corps saccagés. Une histoire des violences corporelles du siècle des Lumières à nos jours, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009, p. 109-120.

Lignereux Aurélien, La France rébellionnaire. Les résistances à la gendarmerie (1800-1859), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2008.

Luc Jean-Noël (dir.), Histoire de la maréchaussée et de la gendarmerie. Guide de recherches, Maisons-Alfort, Service historique de la Gendarmerie nationale, 2004.

Lusebrinnk Hans-Jurgen, Histoire curieuse et véritables de Cartouche et de Mandrin, Paris, Montalba, 1984.

Lusebrinnk Hans-Jurgen, « Images et représentations sociales de la criminalité au XVIIIe siècle : l’exemple de Mandrin », Revue d’histoire moderne et contemporaine, t. XXVI, 1979, p. 345-364.

Mac Phee Peter, Revolution and environment in southern France. Peasants, Lords, and Murders in the Corbières, 1780-1830, Oxford, University Press, 1999.

Maffesoli Michel, Essais sur la violence banale et fondatrice, Paris, CNRS Éditions, 2009.

Marion Marcel, Le brigandage pendant la Révolution, Paris, Plon, 1934.

Martin Jean-Clément (dir.), Dictionnaire de la contre-révolution, Paris, Perrin, 2011.

Martin Jean-Clément, « Histoire et polémique, le massacre de Machecoul », Annales historiques de la Révolution française, no 291, 1993, p. 33-60.

Martin Jean-Clément, « Femmes et guerre civile, l’exemple de la Vendée, 1793-1796 », Clio, Histoire, Femmes et sociétés, no 5, 1997, p. 97-115.

Martin Jean-Clément (dir.), La Contre-Révolution en Europe, XVIIIe-XIXe siècles. Réalités politiques et sociales, résonances culturelles et idéologiques, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2001.

Martineau François, Fripons, gueux et loubards. Une histoire de la délinquance de 1750 à nos jours, Paris, J.-C. Lattès, 1986.

Mérimée Prosper, Carmen, Paris, Nathan [1847], 2010.

M Ucchielli Laurent et Spierenburg Pieter, Histoire de l’homicide en Europe de la fin du Moyen Âge à nos jours, Paris, La Découverte, 2009.

Muchembled Robert, Le temps des supplices. De l’obéissance sous les rois absolus, XVe-XVIIe siècle, Paris, A. Colin, 1992.

Muchembled Robert, Une histoire de la violence de la fin du Moyen Age à nos jours, Paris, Seuil, 2008.

Muchembled Robert, Les ripoux des Lumières. Corruption policière et Révolution, Paris, Seuil, 2011.

Muller Christian Alain, « Du “peuple égaré” au “peuple enfant”, le discours politique révolutionnaire à l’épreuve de la révolte populaire en 1793 », RHMC, janvier-mars 2000, no 47-1, p. 93-112.

Martin Jean-Clément, Violence et Révolution. Essai sur la naissance d’un mythe national, Paris, Seuil, 2006.

Napoli Paolo, Naissance de la police moderne. Pouvoirs, normes et société, Paris, La Découverte, 2003.

Nicolas Jean, La rébellion française. Mouvements populaires et conscience sociale, Paris, Seuil, 2002.

Nicolas Jean (éd.), Mouvement populaire et conscience sociale, actes du colloque de Paris (24-26 mai 1984), Paris, Maloine, 1985.

Nodier Charles, Jean Sbogar, Genève/Paris, Champion, [1818], 1968.

Nodier Charles, Souvenirs et portraits, in Œuvres complètes, Genève, Slatkine reprints, 1968.

Normes et transgression au XVIIIe siècle, textes réunis par Pierre Dubois, Presses universitaires de Paris-Sorbonne, 2002.

Ogien Albert, Sociologie de la déviance, A. Colin, [1995].

Papadacci Élie, Les bandits corses et leurs légendes, Paris, Éd. Albatros, 1982.

Paul Dominique, Les brigands en Provence et en Languedoc, Avignon, Aubanel, 1975.

Perrot Michèle, « Fait divers et histoire au XIX e siècle », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 38e année, no 4, 1983, p. 911-919.

Perrot Michelle, Les ombres de l’histoire. Crime et châtiment au XIXe siècle, Paris, Flammarion, 2001.

Petit Claude, « Les brigands de Mandailles : de la Contre-Révolution au brigandage », in Brigands en Rouergue XIe-XIXe siècle, actes du colloque organisé par la Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron, 12 juin 1993, Rodez, 1993, p. 143-175.

Petiteau Nathalie, « Violence verbale et délit politique. 1800-1830 », Revue d’histoire du XIXe siècle, 36, 2008, (en ligne), mis en ligne le 3 juillet 2010 (http://rh19.revues.org/index2622.html).

Petitfrère Claude, « La Vendée en l’an II : défaite et répression », Annales historiques de la Révolution française, no 300, 1995, p. 173-185.

Peyrard Jean, En Loire, Haute-Loire, Ardèche, avec les brigands et bandits de grand chemin, Saint-Étienne, Henaff éditeur, 1981.

Pinatel Jean, Histoire des sciences de l’homme et de la criminologie, Paris, L’Harmattan, 1998.

Poitrineau Abel, La vie rurale en Basse-Auvergne au XVIIIe siècle (1726-1789), Paris, PUF, 1965.

Pomponi Francis, Vendetta, justice et politique en Corse. « L’affaire Viterbi » (1789-1821), Alatta, Colonna édition, 2010.

Poupé Edmond, L’affaire des brigands d’Aups, Draguignan, 1906.

Prenant Patricia, La bourse ou la vie. Le brigandage et sa répression dans le pays niçois et en Provence orientale (XVIIIe-XIXe siècles), Nice, Serres Éditeur, 2011.

Reemtsma Jan Philipp, Confiance et violence. Essai sur une configuration particulière de la modernité, Paris, Gallimard, 2011.

Rials Stéphane, Oppressions et résistances, Paris, PUF, 2008.

Riou Michel, « Les brigands du Tanargues : de la clandestinité à la guerre populaire, 1795-1799 », actes du colloque de Privas, mai 1977, Revue du Vivarais, 1979, p. 191-224.

Rioux Jean-Claude, « Crime, nature et société dans le roman de la Restauration », Romantisme, 1986, no 52, p. 3-18.

Rioux Jean-Claude, Le type du criminel dans le roman français de 1815 à 1830, thèse de doctorat d’État, Caen, 1989.

Roche Daniel, « La violence vue d’en bas. Réflexions sur les moyens de la politique en période révolutionnaire », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 44e année, no 1, 1989, p. 47-65.

Rosoni Isabella, « Paysans le jour, brigands la nuit. Société de pénurie et criminalité dans l’Italie du XIXe siècle », Déviance et société, 1989, vol. 13, no 2, p. 113-124.

Rousseaux Xavier et Lévy René, Le pénal dans tous ses états. Justice, États et sociétés en Europe (XIIe-XXe siècle), Bruxelles, Faculté universitaire Saint-Louis, 1997.

Rousseaux Xavier, « Brigandage, gendarmerie et justice. L’ordre républicain dans les départements du nord de la France et les départements réunis (Belgique, Rhénanie) entre Directoire et Consulat (1795-1804) », in Jean Pierre Jessenne, Du Directoire au Consulat, t. 3, Publication du Centre de recherches sur l’Europe du Nord-Ouest, Lille/Rouen, 2001, p. 91-123.

Rousseaux Xavier, « Rebelles ou brigands ? La “guerre des paysans” dans les départements “belges” (octobre-décembre 1798) », Cahiers d’histoire critique. Revue d’histoire critique, no 94-95, 2005, p. 101-132.

Royer Jean-Pierre, Histoire de la justice en France du XVIIIe siècle à nos jours, Paris, PUF, [1995] 2010.

Sahuc Régis, Chouans des Hautes-Terres, Le Puy-en-Velay, Impr. Jeanne d’Arc, 1988.

Saurel Ferdinand, Les brigands royaux dans l’Hérault et autres départements du Midi sous la Révolution et le Consulat, Montpellier, 1893.

Schor Ralph, « La presse française continentale et l’extermination des bandits corses en 1931 », Recherches régionales-Alpes Maritimes et contrées limitrophes, 23e année, 1982-no 4, p. 64-81.

Scotti Douglas V., « La guérilla espagnole dans la guerre contre l’armée napoléonienne », Annales historiques de la Révolution française (en ligne), 336, avril-juin 2004, mis en ligne le 15 juillet 2007 (http://ahrf.revues.org/1683).

Segarini Georges et Critelli Maria Pia, avec une présentation d’Anna Maria Rao, « Le patriotisme et le courage » ; la repubblica napoletana del 1799 nei manoscritti del generale di bigata Antoine Girardon, Naples, Vivarium, 2000.

Sénart Philippe, « La montagne blanche ou une Vendée cévenole », Revue des Deux Mondes, 1979, p. 103-112 et 306-319.

Sofsky Wolfgang, L’ère de l’épouvante. Folie meurtrière, terreur, guerre, Paris, Gallimard, 2002.

Sofsky Wolfgang, Traité de la violence, Paris, Gallimard, 1998.

Sottocasa Valérie, Mémoires affrontées. Protestants et catholiques face à la Révolution dans les montagnes du Languedoc, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2004.

Sottocasa Valérie, « Le brigandage à l’époque moderne : approches méthodologiques », Anabases, no 13 (2011), p. 247-252.

Soulet Jean-François, Les Pyrénées au XIXe siècle : t. 1 : Organisation sociale et mentalités, t. 2 : Une société en dissidence, Toulouse, Éché, 1987.

Soulet Jean-François, La révolte des citoyens, de la guerre des Demoiselles (1830) à José Bové, Toulouse, Privat, 2001.

Sutherland Donald M.G., Révolution et contre-Révolution en France (1789-1815), Paris, 1991.

Thibon Christian, Pays de Sault : les Pyrénées audoises au XIXe siècle. Les villages contre l’État, Paris, CNRS Éditions, 1988.

Thibon Christian, « Un pays pyrénéen et la Révolution, les attitudes des habitants du pays de Sault envers l’État révolutionnaire », Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest, t. 60, fasc. 3, 1989, p. 403-424.

Tilly Charles, La France conteste de 1600 à nos jours, Paris, Fayard, 1986.

Tilly Charles, « La guerre et la construction de l’État en tant que crime organisé », Politix, vol. 13, no 49, 1er trimestre 2000, p. 97-117.

Timothy Tackett et Déplanche Nicolas, « L’idée du “complot” dans l’œuvre de Georges Lefebvre : une remise en cause à partir d’une nouvelle source », La Révolution française (en ligne), Georges Lefebvre, mis en ligne le 5 juillet 2010 (http://Irf.revues.org/index171.html).

Toureille Valérie, Vol et brigandage au Moyen Âge, Paris, PUF, 2006.

Townley Corinne, La véritable histoire de Mandrin, La fontaine de Siloé, Archives de Savoie, 2005.

Triomphe Pierre, « Des bruits qui courent aux mots qui tuent. Rumeurs et violences dans le Gard en 1815 », Revue d’histoire du XIXe siècle, 36, 2008, (en ligne), mis en ligne le 3 juillet 2008 (http://rh19.revues.org/index2612.html).

Tulard Jean, « Quelques aspects du brigandage sous l’Empire », Revue de l’institut Napoléon, 1966, p. 31-36.

Viallet Jean-Pierre, « Réactions et brigandage dans le Mezzorgiorno péninsulaire (1860-1869) », Recherches régionales-Alpes Maritimes et contrées limitrophes, 23e année, 1982-no 4, p. 26-43.

Vimont Jean-Claude (dir.), Jeunes, déviances et identités, XVIIIe-XXe siècle, Rouen, Publications de l’université de Rouen, Cahiers du GRHIS no 15, 2005.

Violence, brutalité, barbarie, Ethnologie Française, 1991, no 3.

Violences en Limousin à travers les siècles, textes réunis par Paul d’Hollander, Limoges, Presses universitaires de Limoges, 1998.

Vovelle Michel, « De la mendicité au brigandage : les errants de la Beauce sous la Révolution Française », Actes du 86e congrès national des sociétés savantes, section d’histoire moderne et contemporaine, Montpellier, 1961, Paris, Imprimerie nationale, 1962, p. 483-512.

Vovelle Michel (dir.), Le tournant de l’an III. Réaction et terreur blanche dans la France révolutionnaire, Comité des travaux historiques et scientifiques, Aix-en-Provence, 1995, frjn.

Wahnich Sophie, « L’errant, entre liberté et exclusion Archéologie d’une figure de l’exclu », Politix, vol. 9, no 34, 2e trimestre 1996, p. 29-46.

Wanish Sophie (dir.), Une histoire politique de l’amnistie. Études d’histoire, d’anthropologie et de droit, Paris, Presses universitaires de France, 2007.

Wilson Stephen, Feuding, Conflict and Banditry in Nineteenth-Century Corsica, Cambridge, Cambridge University Press, 1988.

Wilson Stephen, Vendetta et banditisme en Corse au XIXe siècle, Ajaccio, Albiana, 1995.

Zysberg André, « Mandrin et autres brigands… », L’Histoire, no 111, mai 1988, p. 16-24.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search