Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Juifs et Nabatéens

 | 
Christian-Georges Schwentzel

Chapitre IV. L’image officielle des Hérodiens

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La mort d’Hérode, sans doute au printemps 4 av. J.-C., suscita une certaine confusion en Judée. L’aîné des fils du roi défunt, Archélaos, et son frère, Antipas, espéraient chacun succéder à leur père. Ils se rendirent tous deux à Rome pour persuader l’empereur de leur confier la succession. Ils furent bientôt rejoints par leur demi-frère, Philippe, ainsi que par une ambassade de Juifs qui plaida en faveur de l’abolition de la monarchie. L’empereur finit par trancher en ratifiant dans ses grandes lignes le testament qu’avait laissé Hérode : Hérode Archélaos reçut la Judée, la Samarie et l’Idumée avec le titre d’ethnarque (4 av. J.-C.-6 apr. J.-C.) ; Hérode Antipas fut nommé tétrarque de Galilée et de Pérée (4 av. J.-C.- 39 apr. J.-C.), et Philippe, tétrarque de Trachonitide, Gaulanitide et Batanée (4 av. J.-C.-34 apr. J.-C.)1. Rome donnait le titre de tétrarque aux dynastes entrés dans sa clientèle ; du point de vue romain, ce titre était inférieur à celui de roi (basileus, rex)2.

À l...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540