Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Juifs et Nabatéens

 | 
Christian-Georges Schwentzel

Chapitre II. Les fonctions des souverains hasmonéens

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La révolte des Maccabées marqua le début du démembrement de la partie levantine du royaume séleucide qui conduisit à l’émergence de principautés ethniques. Les origines de la révolte remontent au règne d’Antiochos IV Épiphane (175-164 av. J.-C.). En 168 av. J.-C., le basileus promulgua un véritable édit de persécution interdisant le judaïsme. Un autel de type grec, dédié à Zeus Olympios, fut inauguré dans le Temple, tandis que les livres de la Loi étaient brûlés. Les pratiques traditionnelles, comme la circoncision, furent interdites sous peine de mort, poussant les Juifs à la révolte contre le pouvoir royal.

Un prêtre de Modin, nommé Mattathias, appartenant à la famille des Hasmonéens, prit alors la tête de la lutte armée contre les Grécomacédoniens1. Il mourut peu de temps après. Son fils Judas, surnommé le Maccabée2, nom qui fut ensuite étendu à ses frères, poursuivit la lutte avec succès. Après trois ans de guerre, il réussit à prendre Jérusalem ; il y purifia le Temple, rétablit...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540