Version classiqueVersion mobile

Juifs et Nabatéens

 | 
Christian-Georges Schwentzel

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cadre chronologique

Cet ouvrage a pour cadre chronologique une période d’environ deux siècles et demi, de la première moitié du IIe siècle av. J.-C. au début du IIe siècle apr. J.-C., ou, si l’on préfère, du début de la révolte des Maccabées (168-167 av. J.-C.) à la mort du dernier roi nabatéen, Rabbel II (106 apr. J.-C.).

La révolte maccabéenne inaugure le démembrement de la partie levantine du royaume séleucide, conduisant à la naissance de nouveaux États. On peut considérer que la principauté hasmonéenne naquit en 165 av. J.-C., si l’on prend pour point de départ la libération du Temple par Judas1. L’État nabatéen se constitua vers 120-110 av. J.-C. ; la Nabatène ne faisait pas partie des possessions séleucides, mais en étendant leur influence au sud de la Syrie, les rois nabatéens dominèrent d’anciens territoires du royaume séleucide.

Une deuxième période commence en 64-63 av. J.-C. avec la conquête romaine menée par Pompée. Les États hasmonéen et nabatéen furent maintenus, alors q...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search