Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’école de la banlieue

 | 
Cécile Duvignacq-Croisé

Troisième partie. Des années 1930 à la fin des années 1950, enseignement féminin et réponses institutionnelles

Chapitre VIII. Seconde Guerre mondiale et Libération, le prolongement des enjeux des années 1930

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Les années 1930 se caractérisent par une véritable ambiguïté institutionnelle face à l’enseignement féminin, mais aussi face à l’enseignement en banlieue. Alors que la demande d’enseignement s’accentue pour les filles comme pour les milieux populaires de la périphérie parisienne, l’offre locale d’enseignement s’organise autour d’une double pénurie. Celle-ci concerne les établissements féminins, en tout premier lieu, mais aussi les établissements secondaires et primaires supérieurs. Ce phénomène résulte de l’héritage révolutionnaire de la République et de sa vision du féminin dans la société, qu’elle partage avec celle des élites. Le contexte de crise et de concurrence des sexes dans les années 1930 a été le révélateur de cette représentation dichotomique de l’espace social et civique. De même que le projet éducatif républicain est celui de « la reproduction sociale », il est celui de la reproduction du genre.

L’évolution des effectifs secondaires, masculins et féminins, d...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540