Version classiqueVersion mobile

Genèse de la santé publique internationale

 | 
Sylvia Chiffoleau

Chapitre VII. La question sanitaire d’Orient dans le nouveau dispositif institutionnel international

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La mise en place d’une nouvelle configuration institutionnelle et intellectuelle dans le champ de la santé internationale

La création de l’OIHP

La conférence de Paris de 1903 avait été saluée comme une victoire décisive du mouvement sanitaire international. Celui-ci était parvenu alors à surmonter les blocages liés aux antagonismes coloniaux, superposés à des concurrences entre modèles sanitaires, opposant notamment la France et l’Angleterre, pour proposer une législation unifiée qui souffrait cependant de n’être pas admise par l’Empire ottoman, pourtant l’un des principaux protagonistes du dispositif sanitaire international. L’entente internationale, déjà imparfaite, se heurtait en outre à la complexité croissante du facteur scientifique. Les épidémies étaient toujours bien présentes et l’ouverture du champ de la connaissance à leur sujet augmentait paradoxalement les incertitudes. Les rats et leurs puces avaient fait irruption au centre de la réflexion épidémiologique sur la peste. ...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search