Version classiqueVersion mobile

Historiens de l'Anjou

 | 
Jean-Luc Marais

Les auteurs

Texte intégral

1Marc Bergère, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Rennes 2 et chercheur au CERHIO CNRS, a été longtemps (1994-2002) correspondant départemental de l’Institut d’histoire du temps présent pour le Maine-et-Loire. Spécialiste de l’histoire de l’épuration en France, il a publié plusieurs ouvrages sur l’épuration de la société française au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dont sa thèse sur le Maine-et-Loire.

2Sylvain Bertoldi est archiviste-paléographe diplômé de l’École nationale des chartes, conservateur en chef du patrimoine, directeur du Service archives-documentation-photothèque de la ville d’Angers. Sa thèse est consacrée à l’architecture religieuse flamboyante dans l’ancien diocèse de Toul. Cofondateur en 1996 de l’Association des amis des archives d’Anjou, et de la revue Archives d’Anjou. Il a publié L’Anjou, 1993, L’Anjou, confluences d’histoire, 2001, Angers au cœur, 2007, et plusieurs catalogues d’expositions organisées par le Service archives de la ville d’Angers.

3Jean-Michel Cauneau est professeur retraité, certifié de lettres classiques et agrégé de lettres modernes. Il a enseigné la littérature comparée en prépa scientifique au lycée Saint-Martin d’Angers, les techniques d’expression à l’IUT d’Angers et le latin à la faculté des lettres. Seul ou avec son collègue l’historien Dominique Philippe, il a publié plusieurs articles d’historiographie, en particulier médiévale, sur la Vendée, l’Anjou et la Bretagne. Tous deux ont entrepris l’édition scientifique des chroniqueurs bretons (1 tome paru en 2005 aux PUR).

4Serge Chassagne (né à Angers en 1941) est agrégé d’histoire et professeur émérite des universités. Il a longtemps travaillé sur le textile (coton, puis soie) ; il a publié en 2007 (en collaboration avec P. Cayez) un volume sur les Patrons du Second Empire à Lyon et en Lyonnais ; il prépare actuellement l’histoire d’une maison de banque et soie lyonnaise (1716-1931). Il a consacré sa thèse de 3e cycle à la manufacture de Tournemine-lès-Angers, et a collaboré à des ouvrages collectifs sur l’Anjou, dirigés par François Lebrun.

5Jean-Joseph Chevalier, professeur d’histoire-géographie à Cholet puis personnel de direction, est le fondateur en 1982 de l’Association des amis du musée du textile choletais. En 1987, il organise à Cholet le colloque régional Les industries textiles dans l’Ouest et, en 1997, avec Élisabeth Loir-Mongazon et Nicole Pellegrin, le colloque international Le mouchoir dans tous ses états. Il est l’auteur de plusieurs articles consacrés à l’industrie textile choletaise, ses acteurs et ses produits. Ses recherches actuelles portent sur le « mouchoir rouge de Cholet », les militants ouvriers au XIXe siècle et les négociants languedociens à Cholet à la veille de la Révolution. Il a commencé la rédaction d’un Dictionnaire des industries textiles choletaises (hommes, associations, sites).

6François Comte, conservateur du patrimoine, est archéologue de la ville d’Angers depuis 1985. Il a conduit de nombreux chantiers archéologiques à Angers dont le premier à l’abbaye Toussaint, également premier chantier de V. Godard-Faultrier. Auteur, seul ou en collaboration, de 72 publications qui portent principalement sur l’organisation urbaine médiévale d’Angers en utilisant largement les sources historiques autant que monumentales ou issues des fouilles. Plusieurs de ces recherches se sont intéressées à l’historiographie angevine à l’occasion d’expositions : Souvenir de musée (1992), La mort : voyage au pays des vivants (1996) ; de biographies : Dr M. Gruet et J.-M. Bienvenu (1998) ; d’un numéro spécial sur les musées de la revue Archives d’Anjou (2004).

7Marc-Édouard Gautier, ancien élève de l’École des chartes, est depuis 2006 conservateur des collections patrimoniales de la bibliothèque municipale d’Angers. Médiéviste, par sa thèse sur les premiers ducs de Bourbon, il a déjà abordé l’historiographie angevine à travers les premières généalogies des comtes d’Anjou dressées au XIe siècle, en organisant l’exposition des livres du roi René au château d’Angers (à l’occasion de laquelle il a dirigé le volume Splendeur de l’enluminure, Le Roi René et les livres, 2009). Mais la richesse des collections de la bibliothèque d’Angers l’amène aussi à travailler sur les milieux culturels et artistiques angevins du XIXe siècle.

8Damien Heurtebise, ancien élève de l’École des chartes et de l’École nationale du patrimoine, a soutenu en 1998 une thèse sur les Sources de l’hagiographie épiscopale de l’Anjou avant l’an mille. Il occupe depuis une dizaine d’années la fonction d’adjoint au chef du Centre des archives diplomatiques de Nantes, où il est responsable des archives des protectorats français en Afrique du Nord et du mandat dans les États du Levant.

9Jacques Maillard, agrégé d’histoire en 1963, professeur émérite d’histoire moderne de l’université d’Angers, il y a enseigné de 1970 à 2003. Sa thèse de doctorat (1983) est consacrée à l’exercice du pouvoir municipal à Angers de 1660 à 1789. Ses travaux sont consacrés à l’histoire des institutions urbaines de l’Anjou sous l’Ancien Régime et à la vie religieuse dans le diocèse d’Angers aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il a rédigé le tome III d’une histoire de l’Anjou de l’Antiquité à nos jours, consacré à l’Anjou sous l’Ancien Régime et la Révolution (2011). Président de l’Association des amis des archives d’Anjou, fondée en 1996.

10Jean-Luc Marais est agrégé d’histoire (1967), docteur en histoire (1996), professeur de classes préparatoires à Angers pendant 22 ans, puis maître de conférence à l’université d’Angers pendant 12 ans. Ses travaux dans un cadre national ont porté sur la littérature « dite populaire » de l’Ancien Régime, sur le don aux XIXe et XXe siècles, sur l’histoire du catholicisme. Sur l’Anjou, Les Sociétés d’hommes (1986), la direction du Dictionnaire des Préfets (2000), de plusieurs colloques (Mines et carrières, Étrangers dans l’Ouest, Missionnaires et humanitaires), du Maine-et-Loire aux XIXe et XXe siècles (2009), et une trentaine d’articles, communications, et collaborations.

11Cécile Masala, titulaire du master professionnel histoire et métiers des archives de l’université d’Angers en 2010, est archiviste intercommunale pour les Archives départementales de Vaucluse. Actuellement responsable des archives du conseil général aux Archives départementales de l’Aisne. En master 1, elle a réalisé un mémoire de recherche sur les feudistes et leur travail de classement en Anjou au XVIIIe siècle.

12Isabelle Mathieu est docteure en histoire médiévale avec une thèse soutenue en octobre 2009 : Les justices seigneuriales en Anjou et dans le Maine à la fin du Moyen Âge : institutions, acteurs et pratiques. Ingénieure de recherches au CRHIA (université de La Rochelle), puis maîtresse de conférences en histoire du Moyen Âge à l’université d’Angers. Membre du Cerhio. Thèmes de recherche : justice civile et criminelle ; droit coutumier et pratiques judiciaires ; procès et procédure ; personnel de justice ; justiciables, délinquance et criminalité.

13Noël-Yves Tonnerre est agrégé d’histoire en 1969 après des études supérieures à Rennes. Professeur de lycée à Vannes puis à Nantes, chargé de cours à l’université de Nantes, maître de conférences au Mans, docteur d’État en 1992 (Naissance de la Bretagne : géographie historique et structures sociales de la Bretagne méridionale [Nantais et Vannetais] de la fin du VIIIe à la fin du XIIe siècle) et professeur à l’université d’Angers à partir de 1993. Il a codirigé un colloque sur Le Haut Moyen âge en Anjou, publié en 2010.

14Élisabeth Verry, archiviste-paléographe (promotion 1978), conservatrice générale du patrimoine, directrice des Archives départementales de Maine-et-Loire ; nombreuses publications sur les fonds d’archives de Maine-et-Loire, l’histoire et le patrimoine de l’Anjou. Chargée de cours à l’université d’Angers, membre du conseil de l’École doctorale et du conseil de documentation, membre du jury de l’université catholique de l’Ouest. Membre de l’Association des archivistes français, coordinatrice de la rédaction de la revue La Gazette des Archives. Conseillère scientifique du Centre national des archives de l’Église de France.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search