Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les funérailles princières en Europe

 | 
Mark Hengerer
, 
Juliusz A. Chrościcki
, 
Gérard Sabatier

Conclusion. Les funérailles princières : un outillage politique performant

Gérard Sabatier et Mark Hengerer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alors que les cérémonies de l’avènement, les sacres, les couronnements ou les diverses formes d’intronisation avaient atteint depuis longtemps leur forme définitive, les funérailles royales dans les deux grandes monarchies d’Occident, celles d’Angleterre et de France, se hissèrent au premier rang des manifestations symboliques de la souveraineté. À tel point que, lorsque le cérémonial funèbre des Valois prolongé jusqu’au Bourbon Henri IV, révélé en 1960 par le livre événement de Ralph Giesey Le roi ne meurt jamais : les funérailles françaises royales de la Renaissance, cessa brusquement en 1643 lors des obsèques de Louis XIII, on parla de la fin des funérailles royales. C’est en réaction à cette opinion que nous avons décidé d’entreprendre notre enquête. Nous étions persuadés qu’il s’agissait non d’une disparition, mais d’une mutation. Pour dépasser la focalisation sur le modèle français des Valois, il fallait embrasser un champ chronologique et spatial plus ample. Il fallait aussi ...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540