Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les funérailles princières en Europe

 | 
Mark Hengerer
, 
Juliusz A. Chrościcki
, 
Gérard Sabatier

Première partie. Un évènement médiatique

Dépêches diplomatiques et plaquettes : la connaissance des funérailles royales françaises dans l’Italie de la Renaissance

Giovanni Ricci

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si chaque cour a tendance à considérer qu’elle est un microcosme, les différentes cours interagissent sans cesse entre elles, ne serait-ce qu’en raison des nécessités de l’échange matrimonial. On parle aujourd’hui d’un « système européen des cours1 », auquel on applique des méthodologies d’étude spécifiques (la network analysis, par exemple). Outre les épouses et les biens matériels, des biens immatériels comme les modèles culturels circulent entre les cours. On examinera ici un cas de transmission de tels biens immatériels : la connaissance du rite des funérailles royales en effigie. Après avoir été au centre de l’attention des cours européennes de la Renaissance, ce rite ne cesse aujourd’hui de défier l’acuité des historiens et des anthropologues.

Notre axe d’observation s’étend de la France à l’Italie, avec comme pôles privilégiés – mais ce ne sont pas les seuls – Paris, Ferrare et Venise.

La dépêche du diplomate ferrarais de 1515 : le doublet du corps et de l’effigie

Le corresponda...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540