Version classiqueVersion mobile

Modernités de l’Ancien Régime

 | 
Alain Becchia

Deuxième partie. Effervescences intellectuelles

Chapitre V. Le progrès des connaissances

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

S’appuyant sur la formidable impulsion donnée par le Grand Siècle, la culture et la science continuent à se développer à l’époque des Lumières, qui voit sans conteste l’apogée de cette « Europe française », dominée par les savants et les intellectuels du royaume, depuis les hautes sphères des mathématiques ou de la philosophie jusqu’à l’art de la conversation ou des manières de table. La vitalité des Lettres est trop évidente pour qu’il soit nécessaire de s’y attarder en détail : la cause est entendue, il n’est pas besoin de l’examiner.

Mais s’il est un autre domaine où le dynamisme de cette période est évident, c’est bien celui des sciences. Sans vouloir en entreprendre une histoire complète, quelques gros plans suffiront à rappeler l’extrême bouillonnement des connaissances et la diversité des progrès techniques ou des avancées scientifiques dans les décennies 1760-1780. En cette époque où triomphe l’esprit encyclopédique et où les différents champs scientifiques ne sont pas très e...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search