Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les cliniques privées

 | 
Olivier Faure

Deuxième partie. Entre liberté et surveillance (1945-milieu des années 1960)

Chapitre IV. Un contexte favorable (1945-1958)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Certes, la conjoncture politique joue dans l’essor des cliniques privées un rôle plus faible que l’augmentation de la clientèle due au libre choix de l’établissement garanti aux assurés par la Sécurité sociale mais elle apporte à l’hospitalisation privée une légitimité sociale qui la protège des menaces les plus graves. Cette légitimité se construit surtout entre 1945 et 1958 dans une négociation quasi permanente entre deux partenaires. Le premier est un syndicalisme des établissements privés bien organisé qui sait rester uni malgré quelques fissures et dissidences. Son unité est le fruit d’un subtil mélange entre un discours violemment anti étatique et ultra libéral à l’usage de ses mandants et une pratique fondée sur le dialogue et la modération en direction de ses interlocuteurs. Le second partenaire est un appareil d’État loin d’être homogène. Essentiellement issus des rangs du MRP, les ministres et parlementaires chargés des dossiers sociaux sont tentés de transférer sur la que...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540