Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les cliniques privées

 | 
Olivier Faure

Deuxième partie. Entre liberté et surveillance (1945-milieu des années 1960)

Entre liberté et surveillance (1945-milieu des années 1960)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avec la mise en place de la Sécurité sociale et les nationalisations, la Libération a tout pour inquiéter les cliniques privées sur leur sort. Pourtant c’est le scénario inverse qui prévaut et les cliniques connaissent sous la IVe République une période de grande liberté et de relative prospérité. En effet, la Libération n’est pas une révolution mais bien un compromis qui, sur le plan qui nous intéresse, respecte le libre choix de son établissement de soins par le malade. Mieux, ce compromis est appliqué d’une façon favorable à l’initiative privée. Au fur et à mesure que le balancier politique évolue vers le centre droit, les cliniques privées, bien organisées, vivent dans un contexte de plus en plus favorable (chapitre IV) et savent profiter des rares contraintes qui leur sont imposées (chapitre V) pour se moderniser (chapitre VI).

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540