Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Filles de la terre

 | 
Frédérique Boisseau El Amrani

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Construit dans les milieux bourgeois de la fin du XIXe siècle, un nouveau modèle féminin, valorisant autrement la différence sexuée est progressivement adopté par les classes populaires urbaines puis rurales. Premières à en maîtriser les codes, dès le début du XXe siècle, les jeunes ouvrières ou employées urbaines disposent dans l’espace urbain des modèles constituées par les femmes issues de la bourgeoisie qu’elles sont amenées à côtoyer, pour lesquelles elles travaillent parfois, et ont la possibilité d’acheter dans les grands magasins les vêtements en confection et accessoires bon marché qui leur permettront à peu de frais de les imiter. On ne peut cependant réduire le processus d’acculturation à la simple imitation, qui n’en est qu’une modalité superficielle, et il s’agit d’étudier comment elles « incorporent » véritablement ce nouveau paradigme.

Dans les campagnes, les bourgs apparaissent comme les cadres privilégiés de la diffusion, déjà bien avancée à la veille de la Seconde G...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540