Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Filles de la terre

 | 
Frédérique Boisseau El Amrani

Deuxième partie. De Ipsis : de la norme à l'écart

Chapitre IV. Se former

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Une construction identitaire réussie permettant à l’individu de s’insérer sans souffrance dans sa communauté, résulte de la coïncidence, écrit Nathalie Heinich, entre « l’image qu’on a de soi-même (autoperception), celle que l’on donne à autrui (représentation) [et] celle qui est renvoyée par autrui (désignation)1 ». Le temps de jeunesse est par excellence celui de l’ajustement, jusqu’à superposition, de ces trois images. Le regard, poursuit la sociologue, « est l’instrument premier […] sans lequel aucun marqueur d’identité ne peut agir ». Il est celui « porté par le sujet sur l’autre » que l’on va chercher à copier ou dont l’on va au contraire vouloir se démarquer ; il est aussi celui « porté sur le sujet par les autres qui le confirmeront ou le contesteront » dans l’identité exhibée ; il est enfin celui que le sujet porte sur lui-même, source de gratification narcissique ou de souffrance. Ce à quoi le regard s’arrête de prime abord dans sa quête identificatoire est le corps dont l...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540