Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Filles de la terre

 | 
Frédérique Boisseau El Amrani

Première partie. Orationes et exempla : les cadres de la formation

Chapitre II. Ab exempla. Famille et société

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si, pour Christine Guionnet et Erik Neveu, « tout un maillage de rites, de conventions, d’attentes de rôle, contribue quotidiennement au travail du genre, le foyer des processus de socialisation réside dans la famille et les relations qu’elle structure1 ». La transmission de l’identité de genre, en adéquation avec les attentes sociales, relève au premier chef de la famille, et commence dès le berceau. Depuis les années soixante-dix, de nombreuses enquêtes menées auprès de jeunes parents ont mis en évidence le caractère précoce et holistique du processus de différenciation des nourrissons en fonction du sexe et du genre. À âge, taille et poids identiques, le garçon est qualifié de grand et de costaud, la fille de petite et de mignonne2. Commencé au sein, ce travail de différenciation se poursuit tout au long de l’enfance, au travers de l’apprentissage de la propreté, du choix orienté des jeux et des jouets, ainsi que des modalités d’implication de l’enfant dans la vie domestique fami...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540